Activités et loisirs Budapest

Les bains

Dans le bassin des Carpates (dont, d’un point de vue géologique, la Hongrie fait partie), l’écorce terrestre est très mince, si bien que l’eau de la nappe phréatique bouillonnante remonte à la surface sans avoir eu le temps de se refroidir (un peu comme en Islande). Cette singularité de la nature fait que l’on dénombre pas moins de 3 000 sources jaillissantes en Hongrie.
Budapest, quant à elle, compte 123 de ces sources thermales. Surgissant à des températures comprises entre 21 et 76 °C, leurs eaux sont riches en calcium, en magnésium, en soufre et autres minéraux... Un bon remède naturel pour rhumatisants, cardiaques et autres anxieux, lesquels viennent prendre les eaux dans des décors orientaux ou Art nouveau. Les Hongrois ne s’en privent pas car ils bénéficient d’un excellent système de santé (hérité de la période communiste) qui leur permet d’aller aux bains « sur ordonnance », donc gratis ou presque. Beaucoup y vont le matin. Le terme « bains » se traduit par fürdő (prononcer « furdeux ») en hongrois (pluriel : fürdők).

Certaines sources datent de l’époque romaine, mais c’est aux Turcs, pour lesquels les bains constituaient l’endroit incontournable afin de pratiquer les grandes ablutions indispensables à la prière, que l’on doit l’architecture de la plupart des bains.
Variez votre bain thermal comme vous l’entendez : piscine froide puis bain chaud, puis encore plus chaud (mmh !) suivi de quelques allers-retours au hammam (bain de vapeur) avant de céder à un massage ou à des soins esthétiques. Vous en sortirez sur les genoux mais rajeuni(e) de 10 ans !
La plupart des grands bains affichent les différentes options (nombreuses !) en anglais et/ou en allemand. En été, des étudiants parlant des langues étrangères sont en poste à l’accueil, ce qui facilite les choses. Hors saison, c’est à peine plus compliqué car le personnel est rompu à l’exercice du touriste égaré sur le sentier du bain. Si besoin, adressez-vous aux clients, beaucoup se débrouillent en anglais (on est à Budapest !).

Maillots et bonnets de bain

Bien qu’il soit de plus en plus recommandé dans les autres bains, seuls les bains mixtes exigent l’usage du maillot (on peut toutefois en louer presque partout). Les femmes doivent laisser une caution supérieure aux hommes (2 000-4 000 Ft) !
Pour les bains non mixtes (cas des bains Rudas par exemple), le prêt d’une sorte de pagne, qui laisse déborder les fesses façon bébé sumo, est compris dans l’entrée. Les pudiques préféreront le maillot.
Le bonnet de bain est obligatoire dès qu’on veut nager en piscine. Pour les thermes proprement dits, on peut s’en passer. On peut en acheter sur place... pas très seyants. On ne saurait trop vous conseiller d’apporter votre serviette personnelle car si vous pouvez en louer une (prix élevé et caution de 1 000-4 000 Ft selon la taille et le lieu), l’attente pour la récupérer après avoir payé peut être très longue en cas d’affluence.

En général, on accède au bain de la manière suivante : après avoir payé, le personnel vous remet un bracelet-montre en plastique que vous devez « pointer ». Ce pointage enregistre votre heure d’arrivée au bain tout en vous affectant un numéro de cabine ou de casier (en fonction de votre choix) dans lequel vous vous changerez (si c’est une cabine évidemment car pour le casier mieux vaut être contorsionniste !). Vous y laisserez vos affaires.
Vous filerez ensuite au bain non sans avoir pris une bonne douche. Après avoir barboté tout votre saoul, vous rouvrirez la cabine (ou le casier) avec votre bracelet. Vous vous changerez, puis, au moment de sortir, vous glisserez votre bracelet dans l’urne située à côté des tourniquets de sortie.
Là, deux cas de figure. Ou vous êtes resté moins de 2h et votre bracelet ressortira pour vous permettre d’aller vous faire rembourser une partie du temps non consommé (si les bains en question l’autorisent, mais ce n’est pas toujours le cas). Ou vous êtes resté plus de 2h, et dans ce cas c’est directement la sortie. À quelques exceptions près, la plupart des bains fonctionnent de cette manière.

Horaires et tarifs

En général, les bains thermaux accessibles aux non-curistes sont ouverts de 6h à 19h ou 20h (21h aux bains Király, 22h pour la piscine des bains Széchenyi). Les bains Rudas sont en outre ouverts en nocturne (22h-4h) les vendredi et samedi ! Les droits d’entrée oscillent grosso modo entre 2 000 et 5 500 Ft en fonction du jour (semaine ou week-end) et du confort (casier ou cabine). Des tarifs réduits existent pour les lève-tôt ou pour ceux qui viennent un peu avant la fermeture.

Service hop-on hop-off

Ceux qui disposent de peu de temps peuvent utiliser ces bus desservant les principaux sites touristiques. Le principe est simple : on paie pour la journée (mais le billet est valable 48h), on descend et on remonte à loisir à la une vingtaine d’arrêts définis.
Fonctionne d'avril à octobre, départs ttes les 30-45 mn environ, de 10h à 17h30. Le parcours complet prend environ 2h.
Ces compagnies proposent des itinéraires et prestations similaires :

Tarif : entre 6 000 et 7 000 Ft (gratuit jusqu’à 12 ans). Audioguide en une multitude de langues, dont bien sûr le français (commentaires assez pauvres).
La formule comprend aussi un hop-on hop-off en bateau sur le Danube, avec arrêts à Vigadó tér, Batthyány tér pour la 1re compagnie et l’île Marguerite avec les 2 compagnies. Fonctionne toute l’année ; départs toutes les 30 mn de 9h à 17h30 d'avril à octobre. Tours nocturnes (19h-21h) avec Budapest Sightseeing Hop on Hop off. et Legenda, qui propose également des dîners à bord avec chandelles, orchestre et tout le tralala mais on n’a pas testé.

Excursions sur le Danube

Budapest possède une flotte de « bateaux-mouches », de style et de taille variés, pour découvrir la ville depuis le fleuve. Des audioguides sont distribués aux passagers, avec commentaires en 30 langues !

- Pour des excursions de jour, on recommande le Duna Bella. Il part de Vigadó tér (embarcadère n° 7), côté Pest. Il descend le fleuve jusqu’aux abords du pont Petőfi, puis remonte jusqu’à l’île Marguerite, où il fait escale, avant de revenir en passant devant le Parlement.

- La compagnie fluviale nationale MAHART propose aussi diverses excursions sur le Danube, à commencer par une balade de 1h.

- Encore un moyen de faire trempette dans le beau Danube bleu : le River Ride, un bus-mouche (premier du genre en Europe !)... en d’autres termes, un bus amphibie qui allie en 2h le tour classique des monuments à terre et une plongée dans le Danube. Original et ça plaira aux enfants, mais un peu cher et surtout très lent en navigation ; en plus de ça, il est obligé de sortir de l’eau à l’endroit même où il est entré, si bien qu’on voit 2 fois la même chose !

Radio et journaux

- Pour s'informer de la vie locale, il existe un journal hebdomadaire en français pour les expatriés, le Journal francophone de Budapest, que l'on peut trouver dans les kiosques de Vörösmarty tér, dans les librairies internationales ainsi que dans certains grands hôtels ; il a également son site Internet.

- Également le Budapest Funzine, gratuit lui aussi. Il est plus axé sur les lieux alternatifs et à la mode, sur les expos et sur le shopping. On trouvera encore dans les cafés et les hôtels d’autres publications en anglais, comme Where.

Services voyage



Forum Budapest

Voir tous les messages
Activités et visites

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Activités et visites Budapest

Vos discussions préférées du forum Activités et visites Budapest

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Budapest

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Budapest

Agenda Budapest

Budapest Les articles à lire