Drapeau Brésil

Carte d'identité Brésil

- Nom officiel : République fédérale du Brésil.
- Capitale : Brasília.
- Superficie : 8 514 876 km², divisés en 26 États et un district fédéral. 7 491 km de côtes.
- Population : 205,71 millions habitants (estimation 2012).
- Densité de la population : 24,1 hab./km² (avec 87 % de population urbaine et 70 % des Brésiliens vivant à moins de 100 km de la mer).
- Monnaie : real (pluriel reais).
- Langue officielle : portugais du Brésil.
- Régime : démocratie constitutionnelle. Régime présidentiel.
- Chef de l'État :  Dilma Roussef (PT, centre gauche) depuis janvier 2011. C'est la première femme brésilienne à occuper ce poste.
- Religion principale : catholique (79 % de la population).
- Salaire minimum mensuel : 622 Rls (environ 280 € par mois).
- Sites inscrits au Patrimoine mondial de l'Unesco : Brasília ; le parc national d'Iguaçu ; le centre historique de la ville d'Olinda ; le centre historique de la ville de Diamantina ; le centre historique de la ville de Goiás ; le centre historique de Salvador da Bahia ; le centre historique de São Luis ; la place São Francisco, dans la ville de São Cristovão ; le sanctuaire du Bom Jesus à Congonhas ; la ville historique d’Ouro Preto ; l’aire de conservation du Pantanal ; le complexe de conservation de l’Amazonie centrale ; la côte de la découverte - Réserves de la forêt atlantique (États de Bahia et de l’Espírito Santo) ; la forêt atlantique - Réserves du Sud-Est (États du Paraná et de São Paulo) ; Rio de Janeiro.

Économie

Voilà l’une des puissances montantes de ce XXIe siècle, un pays continent aux multiples atouts : cinquième du monde par sa population, le Brésil a remboursé sa dette extérieure et ne dépend plus du FMI, il est indépendant en matières premières et en ressources minérales, et a atteint une autosuffisance énergétique. Malgré la crise mondiale, son économie continue de croître, certes plus faiblement (2,8 % en 2011, 3 à 4 % pour 2012).

Une puissance émergente

Le Brésil est aujourd’hui une des grandes puissances émergentes réunies dans le groupe des BRICS. Ce groupe de pays représente 40 % de la population mondiale et le quart du PIB de la planète. Il faudra de plus en plus compter avec eux, même si des divergences existent entre les membres de cette organisation.
BRICS est l’acronyme en anglais des premières lettres des noms de ces pays : Brésil, Russie, Chine, Inde et South Africa (Afrique du Sud). La Chine est un des clients majeurs du Brésil.

Agriculture et élevage

Le Brésil est avant tout un géant agricole. Il se place parmi les premiers producteurs et exportateurs agroalimentaires et agro-industriels du monde : café, canne à sucre, soja, coton, cacao, agrumes, pâte à papier et cellulose, viandes. D’ici 2015, il pourrait devenir le premier producteur agricole au monde et fournir près de la moitié du marché mondial de viande bovine.
L’agriculture joue un rôle de premier plan dans l’économie du pays (17 % de la population active), bien qu’elle ne représente que 5,5 % du PIB, et contribue de manière très significative au maintien de la croissance.

L’économie de la forêt brésilienne

La forêt recèle des richesses comme l’huile de tung (utilisée en imprimerie), l’huile de carnaúba (cosmétologie), la fibre de caroá (corderie), le caoutchouc (latex de l’hévéa), mais aussi des huiles végétales, des résines, sans parler de l’immense variété de plantes médicinales. Les États forestiers du Nord sont touchés par la croissance de l’agro-industrie. L’État du Pará produit à lui seul 80 % du bois tropical exporté par le Brésil.

Les mines et l’industrie

Près de 30 % du PNB du pays provient des industries et des mines.
- L’industrie minière est d’abord représentée par le fer (2e producteur mondial après la Chine). Le Brésil détient 6 % des réserves mondiales, et les mines de fer d’Itabira, dans le Minas Gerais, sont parmi les plus importantes du monde.
- Industrie automobile : 6e producteur de véhicules automobiles.

Le tourisme au Brésil

Le tourisme fait désormais partie des stimulants de l’économie du pays. En 2011, ce secteur avait permis au Brésil de gagner 79 millions de US$ (soit environ 59 millions d’euros).
Plus de 7 millions d’emplois dépendent directement ou indirectement du marché du voyage et du tourisme. La tendance est donc à la croissance.
Des faiblesses freinent ce développement, notamment la fragilité et l’insuffisance des infrastructures. Les principales villes manquent d’hôtels.
Un point positif, la sécurité s’est beaucoup améliorée à Rio, dans la perspective de la Coupe du monde de foot en 2014 et des Jeux Olympiques en 2016.

Un Brésil à plusieurs vitesses

- Le Brésil pauvre : il représente un tiers de la population, et touche surtout neuf États du Nordeste et les trois États amazoniens les plus défavorisés.
- Le Brésil émergent : soit environ un Brésilien sur dix. Ce n’est plus le tiers-monde et pas encore le monde développé. Concerne d’abord les États situés de la frontière vénézuélienne au Minas Gerais et l’Amapá.
- Le Brésil développé : représente environ la moitié de la population brésilienne, en particulier dans les sept grands États du Sud.

Droits de l'Homme

Les Brésiliens digèrent difficilement les frais engagés par l’État pour organiser le Mondial 2014, et ce ressentiment s’est clairement manifesté lors de la répétition générale qu’a constitué la Coupe des confédérations de juin 2013. Des manifestations monstres ont eu lieu dans tout le pays.
Si les raisons de la colère sont compréhensibles (protestations contre la vie chère, la corruption, etc.), les ONG observent néanmoins que le nombre de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté a globalement diminué. Mais la violence, liée à la criminalité, continue d’être un sujet sensible.
Des projets de lutte contre les bandes organisées, et de reconquête des favelas, ont néanmoins pu porter leurs fruits. Même si des « purges » ont été effectuées dans les rangs de la police, celle-ci est en outre toujours gangrenée par la corruption et se rend coupable de graves dérapages, dont de nombreux assassinats extrajudiciaires.

Par ailleurs, bénéficiant de protections au niveau local, les grands propriétaires terriens continuent de commanditer des assassinats ou de menacer de mort les leaders des communautés de paysans « sans-terre », qui réclament toujours une accélération de la redistribution des terres. Cependant, des procédures judiciaires aboutissent parfois, et le Congrès a par ailleurs adopté une loi visant à lutter contre le travail forcé, autorisant la confiscation de propriétés où de telles pratiques sont toujours constatées.
Les populations indiennes tentent également de faire respecter leurs droits, mais se heurtent régulièrement aux promoteurs de gros projets agricoles ou hydroélectriques.




Drapeau sejours week end Brésil

Partir au Brésil

  • A voir, à faire au Brésil
  • Réserver votre croisière fluviale
  • Réservez un trek ou une randonnée
  • Réservez votre séjour à la carte
  • Voyage en cargo
  • Réservez un circuit
  • Réservez un hôtel
  • Trouver un billet d'avion
  • Louer une voiture
  • Trouver une location
  • Coupe du Monde 2014 au Brésil
  • Partagez votre taxi Paris - Aéroport
  • Réservez un vol + hôtel
  • Réservez une auberge de jeunesse
  • Réservez une chambre d'hôtes

Applis