Voyager pas cher

Voyager pas cher
© iko - Fotolia

Du transport low cost au logement chez l’habitant, on ne compte plus le nombre de solutions imaginées pour profiter des congés sans se ruiner.

Si les vacances traditionnelles ont toujours la cote auprès des Français, Internet et l’économie collaborative sont venus bouleverser nos habitudes de voyageur. Seulement, dans cette jungle de sites Internet plus malins les uns que les autres, on ne s’y retrouve pas forcément.

Découvrez nos conseils et dossiers pratiques pour voyager au meilleur prix.

Rester à l’affût

C’est bien connu, les meilleures offres ne tombent pas du ciel. Se tenir informé, comparer les prix avant de prendre une décision, être flexible dans ses dates, préférer les périodes creuses, s’inscrire aux newsletters, improviser un voyage à la dernière minute ou réserver le plus tôt possible… Être chasseur de bons plans ne s’improvise pas.
En guise de boussole, le Routard livre ses 10 règles d’or pour trouver un bon plan voyage.

Prendre le bus

OUIBUS, Isilines, Flexbus… Depuis la loi Macron de juillet 2015, sillonner la France en autocar est devenu un jeu d’enfant.

Les lignes de bus se sont multipliées en France : plus de 730 liaisons interurbaines quadrillent l’Hexagone, à des prix défiant toute concurrence. Des trajets interrégionaux ou internationaux ne coûtent parfois que quelques euros.

Avec des tarifs aussi attrayants, et ce jusqu’à la dernière minute, et des prestations à bord plus que correctes (wifi, toilettes et climatisation), l’autocar présente de sérieux avantages. A condition d’y mettre le temps, car les trajets sont généralement très longs.

Le train pas cher, c’est possible !

Les billets de train ont aussi leur lot des bonnes affaires. Les voyageurs peuvent opter pour Ouigo, le train low cost de la SNCF. Les trains bleus relient les gares de banlieue de 16 destinations, de Lille à Marseille, en passant par Nantes ou Lyon.

La compagnie ferroviaire française propose une large gamme de cartes de réduction, et pas seulement pour les jeunes !

Il existe également des sites de revente de billets indépendants : Zepass, Trocdetrains ou Kelbillet par exemple. Pour un grand road trip en Europe, l’Interrail Global Pass permet de voyager à volonté durant la période de son choix.

Des astuces à découvrir plus en détails dans notre dossier pratique « Le train pas cher ».

Et l’avion aussi…

En prévision de vacances, économiser de l’argent sur son billet d’avion n’est pas négligeable. On vous livre quelques astuces dans notre dossier sur l'avion pas cher.

Dans l’aérien, la règle du « plus on réserve tôt, moins cher on paie » prévaut. A l’exception de certains « packages » (vol +prestations au sol) qui peuvent s’avérer être très intéressants à la dernière minute, il faut mieux anticiper et bien choisir sa date d’achat.
Il est également conseillé de bien comparer les prix et même parfois les comparateurs eux-mêmes avant de finaliser son achat. Les voyageurs peuvent s’inscrire à des ventes flash, participer à des enchères ou opter pour des vols low cost quand les destinations le permettent.

Il faut également savoir que certaines compagnies proposent des forfaits à tarifs réduits s’appuyant sur un réseau de partenaires aériens, à l’instar de billets « tour du monde .
Voir aussi quelques astuces pour réserver son billet pas cher sur Internet

Stop ou covoiturage ?

La voiture, c’est encore mieux à plusieurs. Vous pouvez partager les frais en pratiquant le covoiturage ou, à l’ancienne, lever le pouce en faisant du stop.

Partager, c’est économiser

L’ économie du partage, ça existe aussi en voyage. Logement, transport, nourriture... Retrouvez de nombreuses possibilités dans notre dossier sur l’économie collaborative qui n’épargne rien ni personne...

Se loger sans se ruiner

Les voyageurs sont de plus en plus nombreux à ne plus avoir envie de dépenser tout leur budget dans leur hébergement de vacances.

Petit rappel : les auberges de jeunesse sont ouvertes à tous (les âges) et ne correspondent plus vraiment au cliché du dortoir qui pue la vieille chaussette. Sinon, dans une catégorie plus chic, vous pouvez tenter les ventes privées du voyage pour des hôtels de luxe à prix dégriffés.
Entre l’échange d’appartements, l’hébergement gratuit chez l’habitant et la location chez un particulier, les astuces pour se loger de manière économe ne manquent pas.
Autres solutions : le couchsurfing pour tester gratuitement les canapés du monde entier la location entre particuliers.
Voir aussi notre dossier Dormir chez l'habitant.

Travailler pour voyager (et vice versa)

Les voyageurs prêts à s’investir et à rendre service sont toujours récompensés. Dans une ferme, une auberge ou au sein d’une famille… Le Wwoofing consiste à travailler quotidiennement ou à donner un simple coup de main en échange du gîte et du couvert.

Pour les globe-trotters au grand cœur, des associations proposent de prêter main forte sur des chantiers humanitaires et écologiques.
Pour ceux qui préfèrent les animaux, il est possible d’être hébergé gratuitement en l’absence du propriétaire pour s’occuper de son animal de compagnie (ou de ses plantes). Les voyageurs désireux de travailler leurs langues étrangères peuvent aussi être logés gracieusement en échange de cours quotidiens.

Communiquer pour pas cher

Fini les connexions wifi à 9 euros de l’heure dans les hôtels. Sans oublier de désactiver sa 4G à l’étranger, il est aujourd’hui possible de rester connecté gratuitement (presque) n’importe où dans le monde.

Skype, Viber, Whatsapp ou encore Messenger, de très nombreuses applications permettent d’appeler gratuitement ses correspondants, en audio ou en vidéo, ainsi que d’échanger instantanément des SMS.

Quant à ceux dont la destination ou le téléphone ne permettent pas de profiter d’une connexion Internet, on leur conseille d’acheter une carte SIM une fois arrivés sur place. Cela permet de téléphoner ou d'envoyer des messages au tarif local.

Avez-vous pensé aux chèques-vacances ?

Les classiques Chèques-Vacances résistent à la vague Internet. On estime à plus de 4 millions le nombre de salariés et allocataires bénéficiant des offres Chèques-Vacances. Et même s’ils sont nominatifs, c’est toute la famille qui peut en profiter. Camping, hôtel, agence de voyage, parc d’attraction, musées ou encore péage (avec le pass Libert-t Vacances), ce sont plus de 170 000 adresses en France et dans les DOM-TOM qui acceptent les fameux chèques. Et depuis 2015, ils sont utilisables sur Internet grâce aux e-Chèque-Vacances.

Texte : Charlène Ravella

Les articles à lire

Lisbonne est une ville sympa à visiter avec des enfants. Ne pas oublier tout de même...