Paris : balades au fil de l'eau

Paris au fil de l’eau : en Seine, sur la rive gauche

Suivons le cours de la Seine par sa rive gauche, en commençant par le commencement, à savoir son entrée dans Paris. Bon à savoir : cette rive gauche est piétonne dans sa quasi-totalité au niveau des berges.

De la BNF Mitterrand à la gare d’Austerlitz (13e arrondissement)

De la BNF Mitterrand à la gare d’Austerlitz  (13e arrondissement)
Piscine Josephine Baker © Pierre Violet - Fotolia

Passé le pont National, apparaît le quartier Rive Gauche, qui mêle des bâtiments industriels réhabilités et des constructions nouvelles en tout genre. Sur les quais ou tout près : l’université Paris Diderot, Les Frigos (occupés par des artistes), les quatre tours de la Bibliothèque Nationale (site François Mitterrand), le cinéma mk2 Bibliothèque avec sa salle mk2 VR (dédié à la réalité virtuelle)…

En contrebas, sur les berges, se trouve le port de la Gare et sa succession de bateaux offrant des spectacles : Batofar, Dame de Canton, Petit Bain… Il y aussi la piscine Josephine Baker installée sur une barge.

Arrivent, en haut, la gare d’Austerlitz et en bas la Cité de la Mode et du Design. Cet ancien entrepôt abrite Art Ludique-Le Musée, ainsi que des bars et restaurants dotés de terrasses. À proximité est amarrée l’étonnante péniche Louise-Catherine, conçue en béton armé par Le Corbusier.

Du Jardin des Plantes au boulevard Saint-Michel (5e arrondissement)

Du Jardin des Plantes au boulevard Saint-Michel (5e arrondissement)
Quai de Montebello © Fred - Fotolia

Le long de la Seine s’étend le jardin Tino Rossi, promenade qui comprend un musée de sculptures en plein air (Brancusi, César, Zadkine…).

En surplomb, c’est le Jardin des Plantes : salles d’exposition du Muséum d’Histoire naturelle, grands serres, parterres, ménagerie… Au bout de ce domaine se trouvent des bâtiments de l’université de Paris Jussieu et l’Institut du Monde arabe dont l’architecture est audacieuse.

Sur les quais de la Tournelle et de Montebello, les façades des immeubles du Quartier latin donnent beaucoup de charme à cette partie du parcours - les petites rues qui se terminent là méritent qu’on y fasse un tour.

Les points de vue sur les îles Saint-Louis et de la Cité, dont la star est Notre-Dame-de-Paris, sont inoubliables, les nombreux stands de bouquinistes ajoutant une touche de pittoresque.

Si l’on descend sur la berge, on trouve de nouveaux bateaux (restaurants, bars, spectacles…).

Les quais de Saint-Germain-des-Prés (6e arrondissement)

Laissant le boulevard Saint-Michel derrière soi, on aborde Saint-Germain-des-Prés, quartier qui offre une collection de monuments de premier choix sur les quais de Conti, Malaquais et Voltaire : Monnaie de Paris, Institut de France (Académie française), en face duquel débute la passerelle du Pont des Arts,  école nationale supérieure des Beaux-Arts.

Du musée d’Orsay à la Tour Eiffel (7e arrondissement)

Du musée d’Orsay à la Tour Eiffel (7e arrondissement)
Musée d'Orsay © dbrnjhrj - Fotolia

Les quais sont toujours aussi romantiques (malgré la circulation automobile…). D’un côté des rues où abondent des galeries d’art et d’antiquités, de l’autre côté de la Seine apparaît la silhouette du Louvre… Deux musées se succèdent : le célèbre musée d’Orsay et le plus discret musée de la Légion d’honneur. Bientôt s’élève l’imposant Palais Bourbon (Assemblée nationale), puis le ministère des Affaires étrangères situé sur le quai d’Orsay, d’où son surnom. Nous voilà très vite sur l’esplanade des Invalides.

En parallèle de ce parcours, vous avez les berges de la partie rive gauche du parc des Rives de Seine. Sur cette ancienne voie express aujourd’hui piétonnière abondent des bars et restaurants sur l’eau ou à terre : Concorde Atlantique, Rosa Bonheur, Flow, Faust… Des animations sont organisées ici, surtout au beaux jours. Deux curiosités : le jardin flottant Nikki de Saint-Phalle et le musée des Égouts de Paris.

Passé le pont de l’Alma, le quai Branly aligne encore d’autres surprises : la cathédrale russe de la Sainte-Trinité avec ses cinq bulbes dorés et la façade végétalisée du musée du Quai Branly-Jacques Chirac (consacré aux arts premiers).

Enfin, on voit s’élever la Tour Eiffel et s’étendre le champ de Mars. Les ports situés en contrebas sont occupés par des escales de bateaux touristiques.

De Beaugrenelle au parc André Citroën (15e arrondissement)

De Beaugrenelle au parc André Citroën (15e arrondissement)
Beaugrenelle © Fromus - Fotolia

Entre la Tour Eiffel et le pont de Bir-Hakeim, on peut faire un arrêt à la Maison des Cultures du Japon. Ensuite, les quais comme les berges se font plus austères.

Si l’on aime les tours, on peut apprécier le quartier d’affaires Beaugrenelle, à l’architecture un peu datée, tandis qu’en bas s’alignent des installations d’entreprises diverses et un centre commercial… mais on peut préférer le parc André Citroën, le seul grand espace vert de la capitale donnant accès directement au fleuve.

Continuez votre chemin et vous voyez s’élever l’immeuble de France Télévisions avant que la Seine poursuive sa route…

Texte : Michel Doussot

Paris Les articles à lire

Paris se met à l’heure africaine jusqu’à l’été. À l’Institut du monde arabe ou au Quai...

Services voyage