Paris : balades au fil de l'eau

Paris au fil de l’eau : hors Seine, sur les canaux

Trois canaux datant du 19e siècle tracent leur voie dans le nord-est de Paris. Longtemps destinés au transport de marchandises ou à l’alimentation en eau de la capitale, ils sont dorénavant dédiés en grande partie aux loisirs et à la promenade. Sur leur trajet se trouvent le bassin de La Villette et le port de l’Arsenal.

Le canal de l’Ourcq (19e arrondissement)

Le canal de l’Ourcq (19e arrondissement)
Canal de l'Ourcq à La Villette © Bruno Bernier - Fotolia

Il démarre à Mareuil-sur-Ourcq (Oise) et chemine, via la Seine-et-Marne et la Seine-Saint-Denis, jusqu’au bassin de La Villette. Toutes les communes qu’il traverse aménagent ses rives, notamment par la création de pistes cyclables permettant de grandes échappées hors de la capitale.

Le canal entre directement dans le parc de La Villette, site jadis occupé par des abattoirs. D’un côté de nombreuses institutions culturelles ou événementielles (Philharmonie, Zénith, Grande Halle…), ainsi que des cafés, de l’autre la Cité des Sciences et de l’Industrie, dont la salle de cinéma à 360° (La Géode) se singularise par sa forme sphérique et son revêtement réfléchissant la lumière.

Le canal Saint-Denis (19e arrondissement)

Au sortir du parc de La Villette, il relie le canal de l’Ourcq à la Seine en traversant Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) - il passe notamment devant le Stade de France.

Son court trajet dans Paris est en voie de réaménagement, dans la foulée de celui du quartier des anciens entrepôts du boulevard MacDonald. À l’heure où nous écrivons ses lignes, il conserve encore en certains endroits un aspect évoquant des décors de polar…

Le bassin de La Villette (19e arrondissement)

Le bassin de La Villette (19e arrondissement)
Bassin de La Villette © Peeradon - Fotolia

Cette retenue d’eau assure la jonction entre les canaux de l’Ourcq et Saint-Martin. Sa porte d’entrée est un pont levant, le seul de la capitale. Situé sur le tracé de la rue de Crimée, on le reconnaît grâce à ses quatre piliers surmontés de poulies.

Sur les rives du bassin, pas très gaies jusqu’à la fin du 20e siècle, une succession de bars, restaurants et lieux de spectacles (dont deux grands cinémas mk2), à terre ou sur l’eau, sont maintenant autant d’attraits pour les promeneurs. Depuis ce bassin, vous pouvez monter à bord d’un bateau de croisière ou une des embarcations électriques de Marin d’eau douce (elles se pilotent sans permis). Des événements sont organisés ponctuellement ici, tels que des salons ou des animations de Paris Plages, avec cet été trois nouveaux bassins pour se baigner du 17 juillet au 15 septembre.

À l’autre extrémité du bassin, s’élève la Rotonde, bâtiment de Claude Nicolas Ledoux (18e siècle) qui fut une des barrières d'octroi du mur des Fermiers généraux. C’est à présent un bar restaurant.

Juste derrière ce monument se trouve le viaduc du métro aérien (ligne 2), tandis que l’eau du bassin passe dans un tunnel situé sous un grand carrefour.

Le canal Saint-Martin (10e arrondissement)

Le canal Saint-Martin (10e arrondissement)
Canal Saint-Martin © Alexander Demyanenko - Fotolia

Une certaine austérité demeure au commencement du canal Saint-Martin où l’on trouve cependant un lieu culturel très actif nommé Point Éphémère, puis le club soul Bizz’Art. Ces deux adresses font partie des premières à avoir lancé le mouvement de renouveau qui touche les quais du canal, comme les rues qui y aboutissent.

Lorsque le canal forme un virage dans lequel se love la grande pelouse du jardin Villemin, on commence à voir ces passerelles qui lui donnent énormément de charme, de même que ses écluses et ponts tournant. Ces trois éléments sont réunis au niveau du mythique Hôtel du Nord. Ce site a en effet été reproduit en studio pour le film éponyme de Marcel Carné (1938). Atmosphère, atmosphère…

Dès que l’air se fait doux, les rives bordées d’arbres sont ici très prisées de nombreux jeunes qui les transforment en un gigantesque et ininterrompu spot de pique-nique et d’apéro (on observe le même phénomène au bord du bassin de La Villette). Cafés, restaurants ou boutiques (ou ce « tout en un » étonnant qu’est le Comptoir général) abondent sur les quais et dans les alentours.

Arrivé au croisement de la rue du Faubourg Saint-Martin, près de la place de la République, le canal devient souterrain. Il faut monter à bord d’un bateau de croisière pour suivre son cours.

Texte : Michel Doussot

Paris Les articles à lire

Services voyage