Bienvenue au pays des volcans : du Bromo de Java au Rinjani de Lombok, le choix est vaste !

Parc national Bromo-Tengger-Semeru (île de Java)

Parc national Bromo-Tengger-Semeru (île de Java)
Parc national du Bromo-Tengger-Semeru © Galyna Andrushko - Fotolia

De l’île de Sumatra aux petites îles de la Sonde, l’arc indonésien est sous-tendu par plus de 100 volcans en activité appartenant à la redoutable « ceinture de feu ».

Seul impératif : s’enquérir de l’activité volcanique déterminant tout ou partie de l’ouverture des sites. Histoire de ne pas vous déplacer pour rien, d’autant qu’une augmentation d’activité est remarquée depuis 2010. 

Le Parc national du Bromo-Tengger-Semeru réunit les 2 volcans principaux et la lunaire mer de cendres de l’impressionnante et ultra photogénique caldeira du Tengger (16 km de diamètre, 300m de haut) au mont Semeru, 17 km plus au sud.

Le Bromo

Le volcan Bromo (2 392m ; 800 m de diamètre, 200 de profondeur) dont le nom vient du dieu hindou Brahma, est une icône du tourisme mondial (éviter les w-e si possible). Sa silhouette et son ascension aisée - 200 marches pour atteindre son cratère fumant, après la traversée de la mer de cendres – attirent des dizaines de milliers de visiteurs par an.

Le plus beau lever de soleil embrasse la caldeira, le Bromo, le calme voisin Batok et les métronomiques volutes éruptives du Semeru depuis le Penanjakan (2770 m).  Compter 1h30 de marche à moins d’y aller directement en 4x4.

Le Bromo et le Semeru font l’objet d’un culte hindouiste servi par l’ethnie Tengger, au temple Pura Luhur Poten et lors du rituel Yadnya Kasada.

Le Semeru

Le volcan Semeru, baptisé en l’honneur du Mont Meru, séjour des dieux hindous, est beaucoup plus calme, hormis ses projections toutes les 30 mn.... Rien d’étonnant puisque le toit de Java (3676 m) est réservé aux randonneurs confirmés.

Son ascension en 3-4 j. demeure accessible avec un peu de préparation et l’équipement adéquat : bonnes chaussures, vêtements chauds, torche puissante et guide fort conseillé sur la dernière section, au-delà de Ranu Pane. Au sommet, la grosse récompense d’une vue à 360°embrassant le Bromo, la caldeira et, vers l’est, le Kawah Ijen et les balinais Agung et Batur.

Infos pratiques

Accès : Bromo : respectivement 100 km et 400 km de Surabaya et Yogyakarta. Bus ou train jusqu’à Probolinggo d’où des minibus rejoignent Cemoro Lawang (40 km, compter 2 h). Toutes les agences de la région proposent un package Bromo mais ce n’est pas une obligation. Semeru : en partant du Bromo, 7h de marche pour traverser la mer de sable et négocier la raide sortie de caldeira puis atteindre le lac de Ranu Pane (village, station des rangers, location de tentes possible). Après une nuit en losmen (guesthouse), env 7h de marche dans la forêt jusqu’au très joli lac Ranu Kumbolo (alt : 2400 m). Nuit en tente et lever... à 1h du matin pour 3 h de marche dans une savane, 2 h dans la forêt puis la section finale (3h) bien raide sur cendre. Alternativement, partir de Surabaya ou Malang via Tumpang pour atteindre directement Ranupane en minibus puis 4X4.

Se loger : Bromo : résa à l’avance ou arrivée avant 15h à Cemoro Lawang sous peine de ne rien trouver de correct, surtout le w-e. Semeru : Losmen à Ranu Pane puis camping.

Quand y aller : Bromo : plus belles vues pdt la saison sèche (avr-nov). Fête Yadnya Kasada : pleine lune du 1er mois du calendrier local (entre sept et déc). Semeru : éviter déc-mars quand les cendres se transforment muent en dangereuses boues glissantes.

Volcan Rinjani (île de Lombok)

Volcan Rinjani (île de Lombok)
Volcan Rinjani © skazzjy - Fotolia

Pour les autochtones Sasaks et les Balinais, les volcans Rinjani, Merapi (Java) et Agung (Bali) sont les 3 morceaux d’une lune brisée par les jeux imprudents de singes célestes. Les nuits de pleine lune, lors des cérémonies Pekelan, ils offrent des bijoux au volcan.

L’ascension complète du mont Rinjani (3727 m), 5e plus haut sommet d’Indonésie, représente un gros challenge. Vue impériale à 360° sur tout Lombok, les îles voisines de Sumbawa et Bali, avec leurs volcans posés sur les nuages, et satisfaction de l’exploit accompli en sont les récompenses inoubliablesCe volcan est toujours en activité, donc renseignez-vous à ce sujet avant d'entreprendre un trek.

Trek au Rinjani

Seule une minorité de randonneurs avec guides (indispensable) et porteurs s’engage et vient à bout du programme complet soit 4 j. au départ de Sembalun Lawang pour 7 000 m de dénivelé cumulé ! Mais notez qu’aucune compétence technique particulière n’est requise, juste une bonne - voire très bonne - condition physique. S’abstenir toutefois si on souffre de vertige, au risque de coincer dans la descente de la caldeira ou la dernière section du volcan.

Ceux qui s’estiment trop juste pour la totale ne doivent pas se priver du Rinjani pour autant. D’autres formules (2j., 3 000 m de dénivelé cumulé ; 3j avec descente vers le lac,  4 200m), permettent de jouir du stupéfiant panorama englobant le maître des lieux, la caldeira (50 km2  de diamètre), vestige gullivérien de l'effondrement d'un ancien volcan, et le lac Segara Anak (« fils de la mer » pour son bleu turquoise ; 6 km de large ; 200 m de profondeur), grignoté par les tentacules d’un Gunung Baru (2351m), « nouvelle montagne »  en crise de croissance continue. Causant la fermeture d’aéroports et parfois de tout ou partie du site, l’activité volcanique du Gunung Baru s’est accélérée récemment.

En apéro, ou digestif, accès à plusieurs cascades depuis Senaru, comme la spectaculaire Air Terjun Sindang Gila (40 mn A/R dans la forêt) et, une petite heure au-delà, Tiu Kelep, où on peut se baigner.

Avertissement : la gestion des déchets est un gros problème sur le site. Ne rien laisser derrière soi et encouragez les autres à faire de même.

Infos pratiques

Accès, permis : vols pour Lombok direct ou avec escale depuis toute les grandes villes du pays et aussi Kuala Lumpur, Singapour. Bus + ferry depuis Bali ou les autres îles. Pour rejoindre et passer d’un point de départ d’excursion à l’autre, nombreux minibus. Entrée : env 10 €. Possible de réserver un package complet (ascension, nourriture, nuitées) depuis toute l’Indonésie ou presque (agence Green Rinjani recommandée, greenrinjani.com) mais on peut aussi bien l’arranger sur place.

Se loger : nombreuses pensions à Senaru et Sembalun Lawang 

Quand y aller : fermé déc-mars pour cause de pluies (trop dangereux). Mois les plus chauds, juil-sept; gros pèlerinage à la mi-oct.  

Texte : Dominique Roland

Les articles à lire