Rio de Janeiro, nos coups de cœur

Rio de Janeiro, nos coups de cœur
© SNEHIT - Fotolia

Copacabana, Ipanema, le Pain de Sucre, le Corcovado, le carnaval, les plages, le football et la samba… Autant de lieux et d’images qui font de Rio de Janeiro une ville mythique, faisant rêver le monde entier malgré ses contradictions. La cidade maravilhosa (ville merveilleuse) n’a pas volé son nom.  Rio de Janeiro est magnifique, mais son véritable trésor n’est autre que ses habitants, les volubiles et chaleureux Cariocas. Voici  nos coups de cœur pour partir à leur rencontre, dans cette métropole vraiment pas comme les autres.

Admirer la ville depuis le Pain de Sucre et le Corcovado

Admirer la ville depuis le Pain de Sucre et le Corcovado
Corcovado © Ricardo Zerrenner - Riotur

Les deux musts absolus de Rio de Janeiro ! Vue d’en haut, la cidade maravilhosa se dévoile dans toute sa splendeur. Celle de son site naturel avant tout : la baie de Guanabara (aux eaux pas toujours propres) avec ses multiples criques et  plages au pied de collines recouvertes de végétation tropicale. Et, entre mer et montagne, bleu marin et vert végétal, Rio déploie ses différents quartiers.  Aisés au sud, populaires au nord avec, sur certaines collines, les favelas, ces bidonvilles où vit 20 % de la population.

Vue plongeante à 360° depuis le Cristo Redentor du Corcovado, gigantesque statue de 30 m de haut, qui domine la ville à 704 m de hauteur. Contrechamp magistral depuis le Pain de Sucre (396 m), d’où l’on voit le Christ, les tours du Centro et les plages du Sud, de Flamengo à Ipanema.

Mener la dolce vita à Ipanema et Copacabana

Mener la dolce vita à Ipanema et Copacabana
Ipanema © Alexandre Macieira - Riotur

L’autre grande expérience carioca : Copacabana et Ipanema. Ces quartiers de la Zona Sul, immortalisés par la bossa nova, sont synonymes, aujourd’hui encore, d’un certain art de vivre teinté de nonchalance et d’hédonisme. Si Copacabana a quelque peu perdu de son lustre, la promenade le long de la plage (4 km de long) fait toujours son petit effet. L’endroit est mythique, mais pas chic. Copacabana est essentiellement habité par la classe moyenne.

Atmosphère plus huppée à Ipanema et Leblon, en revanche. Ipanema reste la plage la plus in de Rio, particulièrement autour du Posto 9, haut lieu de la hype locale, où se réunissent les top models, les gays et leurs ami(e)s, sans oublier les adeptes du beach-volley et des maillots près du corps. Les émules modernes de la Garota de Ipanema (Girl from Ipanema) chantée par João Gilberto sont, elles aussi, toujours là. Glamour Ipanema ? Toujours.

Prendre le pouls de Rio dans le Centro

Prendre le pouls de Rio dans le Centro
Theatro Municipal e Museu Nacional de Belas Artes © Alexandre Macieira - Riotur

Rio de Janeiro ne se résume pas à ses plages. La 2e ville du Brésil, avec près de 7 millions d’habitants, n’a rien d’une station balnéaire. Pour plonger dans l’effervescence d’une métropole latino-américaine, il faut parcourir le Centro à pied, où, entre les buildings, subsistent quelques beaux édifices du passé, comme le Mosteiro São Bento, l’Igreja São Francisco da Penitência ou l’ancien palais (Paço) du vice-roi du Brésil.

Ne manquez pas le quartier autour des ruas do Ouvidor ou Rosario, des rues commerçantes (et piétonnes) animées où bat le cœur du Rio authentique. Autre site intéressant : le Museu nacional de Balas Artes pour sa riche collection de peintures et de sculptures. Enfin, une fois la nuit tombée, faites comme les Cariocas : évitez de vous balader dans le Centro, sauf du côté de la rua do Ouvidor.

Faire la fête à Lapa et à Botafogo

Faire la fête à Lapa et à Botafogo
© Alexandre Macieira - Riotur

Lapa, vieux quartier populaire à deux pas du Centro, fait partie des hauts lieux de la vie nocturne locale. Atmosphère bohême et franchement fêtarde dans la rua Mem de Sá où il y a foule. On trouve toutes sortes de bars où les oiseaux de nuit se mélangent allègrement, du rade un peu cradingue au café à la mode.

Alternative à Lapa, le quartier de Botafogo, face au Pain de Sucre, devient une valeur sûre de la nuit carioca. Ambiance un peu plus « bobo » dans ce quartier plutôt aisé, où les bars et les clubs ont trouvé refuge dans d’anciennes demeures coloniales. Et, prendre l’apéro au bord de la Praia do Botafogo avec vue sur le Pain de Sucre, cela n’a pas de prix !

Humer l’atmosphère bohème de Santa Teresa

Humer l’atmosphère bohème de Santa Teresa
Vue depuis le Museu Chácara do Céu © Alexandre Macieira - Riotur

On aime bien ce quartier populaire à flanc de colline, dans les hauteurs de Rio de Janeiro, même si le pittoresque tramway (bonde) qui y conduisait n’a toujours pas repris du service. Rien de bien extraordinaire à Santa Teresa, on y vient pour son atmosphère paisible et gentiment alter, due essentiellement à la communauté d’artistes qui y vit, et quelques troquets sympas comme le Bar do Mineiro.  

En journée, le museu da Chacara do Ceu mérite la visite pour ses collections de peintures et son jardin d’où l’on a une vue imprenable sur le centre Rio et la mer. Un bel endroit.

Flâner du côté de Jardim Botânico et de Lagoa

Flâner du côté de Jardim Botânico et de Lagoa
Jardim Botânico © Alexandre Macieira - Riotur

Là encore, des balades sympas à faire dans deux quartiers tranquilles de Rio. Le Jardim Botânico procure un véritable enchantement pour les sens, surtout de septembre à janvier. Ce grand parc de plus de 100 ha regorge d’arbres et de plantes tropicales. Quelque 8 000 espèces y sont recensées. 

Entre le jardin et Ipanema, la Lagoa de Freitas est un lac intérieur d’eau salée, plutôt polluée. Baignade déconseillée, mais pistes cyclables et chemins balisés pour s’y promener, un œil sur le Corcovado et le Pain de Sucre. On peut aussi y faire de l’aviron ou prendre un verre dans l’une des buvettes au bord du lac. Superbe sapin de Noël flottant en décembre (85 m de haut).

Explorer le parc national de Tijuca

Explorer le parc national de Tijuca
Floresta da Tijuca © Alexandre Macieira - Riotur

Vous avez aimé le Jardim Bôtanico ? Vous adorerez la floresta da Tijuca, qui est la plus grande forêt urbaine du monde ! Le parc s’étend d’ailleurs sur une trentaine de kilomètres. Voiture obligatoire, donc (ou tour organisé).

On peut combiner la visite de cette forêt tropicale à celle du Corcovado, qui se trouve sur le chemin. Nombreux sentiers de randonnée possibles, dont celui qui mène au pico da Tijuca qui culmine à plus de 1 000 m. En ville, ou presque…

S’attabler autour d’une feijoada ou d’un churrasco

S’attabler autour d’une feijoada ou d’un churrasco
Feijoada © Alexandre Macieira - Riotur

Deux authentiques expériences cariocas, à vivre absolument. Plat national brésilien par excellence, la feijoada se déguste traditionnellement le samedi midi. Après, prévoyez une petite sieste pour digérer car ce mets, certes délicieux, se révèle des plus roboratifs : une sorte de cassoulet aux haricots noirs, servi avec plusieurs sortes de viandes, du riz et de la farine de manioc !

Quant au churrasco, il consiste en une série de viandes grillées servies à volonté (rodizio) sur des pics. N’abusez pas des premiers morceaux proposés par les serveurs et gardez de la place pour les morceaux les plus nobles comme la picanha et le filet mignon. Car le festin est gargantuesque !

Plonger dans l’effervescence du Maracanã

Plonger dans l’effervescence du Maracanã
Stade du Maracanã © João Paulo Engelbrecht - Riotur

Au Brésil, le football fait office de religion et, à Rio, son temple n’est autre que le mythique stade du Maracanã. Le spectacle est tout autant sur la pelouse que dans les gradins. Lors du match « fratricide » entre les deux équipes cariocas Flamingo et Fluminense, le délire est à son comble.

Les rencontres ont lieu le plus souvent le mercredi ou le dimanche après-midi et on peut acheter ses billets la veille. Des visites du stade sont également organisées, mais on vous conseille vraiment d’assister à un match, même si vous n’aimez pas le foot.

S'éclater au carnaval ou au réveillon

S'éclater au carnaval ou au réveillon
Carnaval de Rio © Alexandre Macieira - Riotur

Sans doute les deux plus grandes fêtes de rue du monde, réunissant jusqu'à 2 millions de personnes. Ambiance incroyable et spectacle assuré. Le carnaval de Rio fait vibrer la ville pendant près d’une semaine et se prépare des mois à l’avance. Sous ses airs de bacchanale échevelée, il suit un rituel bien réglé, aux origines chrétiennes. Le grand moment reste le défilé des écoles de samba sur le sambadrome, mais, en marge des festivités, des orchestres de quartier (les bandas) envahissent la ville. Rio vit alors au rythme des batucadas, du samba et du forró.

Après le carnaval, le réveillon est la fête la plus grandiose de Rio de Janeiro. Il se déroule sur la plage, à Copacabana et à Ipanema. À minuit, c'est l'apothéose : pendant 20 minutes, le ciel est illuminé par un gigantesque feu d'artifice. Sur la plage, la liesse s'empare d'une foule bigarrée de près de 2 millions de personnes. Et la fête continue toute la nuit, particulièrement à Ipanema. Un grand moment de communion  collective.

Fiche pratique

Consulter nos guides en ligne Brésil et Rio de Janeiro

Lire notre article Où sortir à Rio de Janeiro ?

Aller à Rio : vols directs quotidiens avec Air France et TAM au départ de Paris-CDG. Trouvez votre billet d’avion.

Réserver votre hôtel à Rio

- Manger une feijoada : Casa da  Feijoada : rua Prudente de Morais, 10B, Ipanema. L’adresse de référence pour déguster ce plat 100 % brésilien.

- S’offrir un churrasco : Porcão, rua Barao da Torre, à Ipanema. L’une des adresses favorites des viandards de Rio. Succursales dans d’autres quartiers, comme Flamengo.

- Boire une cachaça : Bar do Arnaudo, rua Almirante Alexandrino, 316, à Santa Teresa. Une véritable caverne d’Ali Baba pour les cachaceiros.

- Siroter une bière : Sindicato do Chopp, av. Atlantica 514, à Copacabana. Une institution pour les amateurs de houblon.

- Écouter de la musique live et danser : Carioca da Gema, av. Mem de Sâ, 79, à Lapa. Concerts de qualité et ambiance surchauffée. Incontournable.

Commencez votre voyage en musique, écoutez notre playlist Routard Brésil.

Playlist Routard Brésil

Texte : Jean-Philippe Damiani

Mise en ligne :

Brésil Les articles à lire

Voyage Brésil

Bons Plans Voyage

Services voyage