Espagne : l’Aragon, authentique et sauvage

Espagne : l’Aragon,  authentique et sauvage
Mallos de Riglos © Anne-Marie Minvielle

Aragon ! âpre terre aux consonnances de pierre. On y va pour ses sierras sauvages, ses villages, ses paysages fantastiques où les canyons de calcaire gris ou de poudingue rouge entaillent les falaises sous le tournoiement des vautours fauves. Mais aussi pour sa fraîcheur d’altitude en été, ses sentiers de randonnée, balisés et sportifs. Sans oublier les costilladas d’agneau de lait, le jambon de Teruel et les capiteux vins rouges locaux.

Aragón, terra bravia !

Entre Navarre et Catalogne, au sud des Pyrénées, l’Aragon s’étend autour de Huesca, Saragosse et Teruel, sur près de 50 000 km2. Traversé par l’Èbre, cet ancien royaume, devenu une communauté autonome principalement agricole, reste une région discrète et préservée, ce qui en fait tout son charme.

L’exode rural et la civilisation pastorale ont marqué les sierras où les bergers conduisent encore les troupeaux de brebis avec leurs chiens. Et peut-être, le soir tombant, entendrez-vous la mélopée d’une jota aragonaise…

Ici, on vit comme hors du temps. En Haut-Aragon, la fumée sort des cônes en lauzes des cheminées « sarrasines », foyer central de la maison. Les ouvertures de la façade, parfois placardée d’un écusson, sont peintes à la chaux bleue.

Le soleil de l’été éblouit la vision des immenses panoramas, piquetés parfois de quelques éoliennes. Mais ne font-elles pas penser aux moulins du Quijotte ? Le thym, le romarin, la sariette, les genèvriers centenaires parfument les plateaux aux chênes verts maigrichons.

Les routes, superbes, conduisent aux plus petits des ermitages, idéaux pour les pique-nique. Les sentiers, balisés blanc-rouge, offrent encore des découvertes en solitaire.

Province de Huesca

Entre les Pyrénées et l’Èbre, les reliefs tourmentés se multiplient autour de la plaine de Huesca.

Sierras incontournables  

- Au nord, le parc national d’Ordesa et du Mont Perdu (3 355 m) aligne ses parois en terrasses du côté de la Pardina et de Niscle. Plus au sud, la Pena Montañesa et le Turbon sont des lieux magiques pour des balades en moyenne montagne.

-  La Jacetania s’ouvre sur les formidables Mallos de Riglos (photo), huitième merveille du monde des géographes. Tours rouges de poudingue qui dressent leur portique de 300 m face aux Mallos gris d’Agüero.

- À l’est de Huesca, la sierra de Guara, déjà explorée par le Français Lucien Briet au début du 20e siècle, est un peu trop envahie en été par un engouement médiatisé. Les canyons de Mascun sous Rodellar (761 m) et du rio Vero autour d’Alquezar méritent bien une autre saison…

- À l’est de Saragosse, les discrètes collines des Monegros invitent à pénétrer le passé mozarabe de ses châteaux en torchis.  

Les plus belles balades

- La piste du Mirador de los Buitres, belvédère des vautours, depuis Ayerbe, pour une vision superbe sur les Mallos de Riglos et la visite du château voisin de Loarre.

.- Otin, village abandonné, en descendant à pied par la Costera de Rodellar  pour remonter parmi les érosions du Mascun (une journée A/R).

Coups de cœur

- La Cartuja de los Monegros depuis Lanaja, ouverte le dimanche matin. Fresques de Manuel Bayeu, beau-frère de Goya, et site de la chartreuse.

- Roda de Isabeña, pour les peintures romanes de son église contrastant avec un environnement dénudé et lunaire.

Province de Saragosse

La plus petite des provinces aragonaises n’est pas la moindre, avec l’un de ses plus hauts sommets, le Moncayo, un grand peintre, Francisco Goya, et la capitale de l’Aragon, Saragosse.

Sierras incontournables 

Pointant au nord jusqu’à Sos del Rey Catolico, « berceau du roi catholique » Ferdinand en 1452, la sierra de Cinco Villas est peu connue. Aride, ses châteaux et ses ruines se méritent avant d’arriver aux Bardenas aragonaises, boisées et agricoles.

À l’ouest de Saragosse, le massif isolé du Moncayo (2 314 m), est un véritable château d’eau pour stations thermales. Longtemps fréquenté par les sorcières, le Moncayo se fait pardonner au monastère cistercien de Veruela.  

Les plus belles balades

- La route des Cinco Villas mène de la place forte de Sos del Rey catolico à Ejea de los Cabalerros par Uncastillo. Une succession de créneaux et de fiers châteaux en Espagne.  

- Le circuit Goya tourne autour de Saragosse, par les œuvres de la Cartuja de Aula Dei au nord, les gravures du musée Aznar à Saragosse, l’église paroissiale de Calatayud, son village natal à Fuendetodos et l’ermitage de la Fuente au sud.  

Coups de cœur

- Les ruines de Belchite, village martyr, ne peuvent qu’impressionner. Elles témoignent des atrocités de la guerre civile en 1937.

- Daroca est un bel exemple de ville fortifiée espagnole. Passé historique, remparts, églises innombrables avec miracle reconnu, marché du pays, ambiance et bons produits, Buen provecho ! Bon appétit.  

Province de Teruel

Teruel et ses sierras sont les terres de l’art mudéjar, mélange de style arabe et chrétien qui date de la Reconquista (8e-15e s).

Sierras incontournables 

La province méridionale de Teruel se partage entre les Monts Universels (1 920 m) aux abris préhistoriques autour des superbes maisons rouges fortifiées d’Albarracin et le Maestrazgo avec le village perché de Villarluengo (1 119 m).

Cette dernière sierra aux curieux reliefs tels Los Organos de Montoro, et aux maisons fortes, ou masas, plonge sur la Matarraña, pays de bories et de pierre sèche. Une région aux recoins encore bien cachés et tournée vers la Méditerranée.

Les plus belles balades

- Les sources du Pitarque font l’objet d’une randonnée de la demi-journée. Passant par les huertas, des jardins potagers, le sentier mène à une belle résurgence consacrée par le tracé d’un pèlerinage sur les rochers de ce site captivant.

.- La route des abris rupestres, depuis Albarracin, conduit aux abris de Callejon del Plou et du Prado del Navazo (Bezas, 4 km), avec peintures blanches sur fond ocre.

Coups de cœur

La lagune de Gallocanta, au nord de Teruel, est le rendez-vous des grues cendrées lors de leur migration hivernale. Une réserve naturelle d’eau salée qui abrite plus de 200 espèces d’oiseaux dans ses roselières sauvages. Postes d’observation.

- El Nacimiento del Tajo, les sources du Tage à Frias del Abarracin, plateau boisé et sauvage, sont indiquées par de gigantesques statues. Elles veillent sur ce tout petit ruisseau… qui deviendra grand.

Fiche pratique

Pour préparer votre séjour, consultez notre fiche Espagne.
Office national du tourisme espagnol à Paris

Turismo de Aragon

Lire également notre article Espagne : dans les sierras du Cid

Comment y aller ?

Accès par la route depuis la France par le col de la Pierre Saint-Martin, le tunnel du Somport, le col du Pourtalet ou le tunnel de Bielsa.

Vols vers Saragosse avec Iberia (via Madrid).

Quand ?

Le piémont pyrénéen et les sierras du Montcayo, des Monts Universels ou du Maestrazgo sont recommandés en été pour leur fraîcheur. Les fiestas, nombreuses en été, animent la région. 

En automne, les chasseurs remplissent souvent les auberges des villages. Mieux vaut réserver.

Où dormir, où manger ?

Certaines sierras sont pauvres en hébergement. Le turismo rural est inégal. Il vaut mieux parfois choisir un hébergement de qualité et préférer la table d’une petite adresse rurale. Le pique-nique est recommandé dans les « merenderos » ombragés près des villages. Feux interdits.

Quelques adresses : 

. Ordesa : Parador de Bielsa (Vallée de Pineta, Bielsa)

. Mallos de Riglos : Hotel Alen d’Aragon, panorama, gastronomie et tranquillité dans les oliviers (Santa Eulaliade Gallego).

. Sierra de Guara : Villa de Alquezar (Alquezar). Restaurante Florentino (Rodellar). Albergue Las Almunias (Las Almunias de Rodellar).

. Maestrazgo : Torre Monte Santo (Villarluengo).

Réservez votre hôtel dans l’Aragon

À ne pas manquer

- Province de Huesca :

Cathédrale et musée diocésain à Jaca. San Juan de la Peña. Musée du Sobrarbe à Sabiñanigo. Châteaux de Loarre et de Monzon. Musée des Beaux-Arts à Huesca. Collégiale d’Alquézar.

- Province de Saragosse :

Musée Aznar, musée provincial et palais de la Aljaferia à Saragosse. Monastères cisterciens de Rueda, de Veruela et de Piedra.

- Province de Teruel :

Châteaux de Peracense et de Mirambel. Tours mudéjar et musée de Teruel. Musée diocésain d’Albarracin. Murailles d’Alcaniz.

Randonnées 

Les guides touristiques et les topoguides des GR aragonais sont édités à Saragosse par www.prames.com.

Texte : Anne-Marie Minvielle

Mise en ligne :

Espagne Les articles à lire

Voyage Espagne

Bons Plans Voyage

Services voyage