Vietnam : Hanoi, nos coups de cœur

Vietnam : Hanoi, nos coups de cœur
Touriste à Hanoi © THANANIT - stock.adobe.com

Hanoi fait partie de ces métropoles du Sud-Est asiatique qui vous électrisent dès que vous y posez le pied. On s’y fond allégrement dans ce mouvement semblant être perpétuel qu’incarne le ballet incessant des scooters, qui roulent par vagues dans les rues et artères de cette ville à la fois moderne et millénaire.

Le spectacle est permanent dans la capitale du Vietnam, au cœur de son vieux quartier comme dans ceux qui l’enserrent en centre-ville, tel que le secteur conçu par les Français. Passant de l’un à l’autre sans difficulté, vous découvrez une population dynamique, des monuments ou des musées qui font de cette cité bordée par l’imposant fleuve Rouge une destination incontournable en Asie. Pour ne rien gâcher, on y trouve quantité d’hébergements et restaurants de qualité !

La vieille ville : les ruelles du quartier des 36 corporations

La vieille ville : les ruelles du quartier des 36 corporations
Maisons traditionnelles © andrii_lutsyk - stock.adobe.com

Cœur vibrant de Hanoi, on l’appelle aussi quartier des 36 corporations, ou des 36 rues, ces dernières offrant des alignements de commerces spécialisés, quoique les types d’enseignes s’y mélangent aujourd’hui plus qu’avant.

Vous trouvez là des hôtels de toutes catégories, des restaurants, des cafés, des épiceries, des salons de massage, des boutiques de vêtements, de chaussures, de luminaires, etc. Mais aussi d’innombrables vendeurs de fruits et légumes ou des cuisiniers, notamment, qui proposent leurs services à même le trottoir, entre deux rangées de scooters garés en rangs serrés.

Ces derniers étant omniprésents, les piétons se mesurent à eux en permanence : attention à vos pieds quand vous marchez dans la rue ! Mais si vous prenez le pli, vous vous y faites aisément, d’autant plus que ces deux-roues ne circulent pas à grande vitesse.

© Alexey Pelikh - stock.adobe.com

Ne manquez pas cependant de vous trouver des coins tranquilles pour prendre le temps d’observer les immeubles de ces rues anciennes. Il s’agit de maisons-tubes, des constructions typiques de la ville. Leurs façades sont très étroites, tandis que leur profondeur peut être importante car elles se constituent souvent de plusieurs bâtiments et cours en enfilade.

Donnant un surcroît de charme à ce quartier, comme à d’autres dans la ville, des arbres bordent fréquemment rues et ruelles. De grosses lianes les raccordent aux immeubles... Erreur, il s’agit de câbles électriques dont l’enchevêtrement laisse songeur !

À la limite du quartier passe la ligne de chemin de fer nationale. Elle se faufile à travers une ruelle bordée d’habitations et de mini-cafés dont les patrons vous indiquent quand vous devez vous coller au mur ou entrer dans leur échoppe lorsqu’un train est annoncé !

Cette ligne emprunte le long pont Long Biên, lequel enjambe le fleuve Rouge. Cet ouvrage d’art métallique centenaire portait jadis le nom de Paul Doumer, le gouverneur général de l’Indochine française qui en décida la construction.

Balade autour du lac Hoàn Kiếm

Balade autour du lac Hoàn Kiếm
Lac Hoàn Kiếm © Hanoi Photography - stock.adobe.com

Hanoi est ponctué d’étendues d’eau de diverses dimensions. Au sortir du vieux quartier se trouve le lac Hoàn Kiếm (Épée restituée). Selon une légende du 15e siècle, une tortue qui y logeait aurait offert au futur roi Lê Thái Tổ une épée qui lui permit d’obtenir une victoire décisive contre des envahisseurs chinois. Une arme récupérée par la tortue une fois la tâche accomplie…

Sur un îlot trône un stupa dédié à cette tortue, tandis que, sur un autre, s’élève le temple Montagne de jade (15e-19e siècles), d'obédience taoïste et confucianiste, auquel on accède par un petit pont rouge. Sa vue et sa visite contribuent aux vertus apaisantes qu’offre le lac au milieu de la frénésie ambiante.

À proximité, vous avez le théâtre Thang Long, lequel vous propose des spectacles de marionnettes sur l'eau.

L'ancien quartier français de Hanoi

L'ancien quartier français de Hanoi
Palais présidentiel © lkonya - stock.adobe.com

De l’autre côté du lac Hoàn Kiếm, s’étend le quartier créé par les Français lors de la période coloniale. Hanoi fut alors la capitale du protectorat du Tonkin, puis celle de l’Indochine française (de 1884 à 1954).

On y trouve de larges rues et avenues bordées de villas et immeubles cossus, autant de bâtiments dont beaucoup ont été réhabilités par les autorités vietnamiennes pour y loger des administrations ou des musées, par exemple.

D’autres, tels que l’hôtel Métropole, l’Opéra - inspiré par celui de Paris -, ou encore la cathédrale Saint-Joseph - qui ressemble un peu à Notre-Dame et se situe en lisière des 36 rues -, ont conservé leur fonction.

C’est d’une certaine façon le cas du Palais présidentiel, qui fut la résidence des gouverneurs de l'Indochine. Cet élégant bâtiment de couleur jaune est placé dans un écrin de verdure.

Sur la piste de Hồ Chí Minh à Hanoi

Sur la piste de Hồ Chí Minh à Hanoi
Maison de Hồ Chí Minh © Sam D'Cruz - stock.adobe.com

Le parc du Palais présidentiel abrite la maison de Hồ Chí Minh. S’inspirant de techniques traditionnelles, simple et fonctionnelle, elle a été bâtie sur pilotis en 1958 alors que l’« oncle Hồ », leader indépendantiste et communiste du pays, était président de la République démocratique du Viêt Nam. Une autre maison, en pierre celle-là, se trouve en face. Elle l’a abrité les quatre années précédentes.

De son vrai nom Nguyễn Sinh Cung (1890-1969), il repose aujourd’hui embaumé dans un imposant mausolée situé près du palais, sur la vaste place Ba Đình. Son architecture évoque celle des temples gréco-romains, revue selon les codes esthétiques « soviétiques ».

Ce parcours mémoriel se complète dans le même quartier par la visite du musée Hồ Chí Minh qui est consacré à la vie et l'œuvre de cette importante personnalité du 20e siècle.

La citadelle de Thang Long

La citadelle de Thang Long
Citadelle de Thang Long © Hanoi Photography - stock.adobe.com

À quelques pas de la place Ba Đình s’élève la citadelle de Thang Long, un complexe dont une partie est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco. Son origine remonte au 11e siècle, à l’époque de la dynastie des Ly, quand Hanoi se nommait Thang Long. Elle comprend des édifices et des vestiges archéologiques datés de diverses périodes.

Des portes monumentales, des bâtiments de style colonial français, ou encore un bunker qui abritait l’état-major de l’Armée populaire vietnamienne quand l’aviation états-unienne bombardait Hanoi... : tout cela constitue un ensemble qui raconte à sa manière un millénaire d’histoire de la ville.

Sur le même thème, vous avez aussi la tour du Drapeau. De forme hexagonale et haute de 60 m, elle date de 1812.

Le temple de la Littérature

Le temple de la Littérature
Temple de la Littérature © ahau1969 - stock.adobe.com

Non loin de la citadelle vous attend le temple de la Littérature, dont les plus anciennes constructions datent aussi du 11e siècle.

Il s’agit d’un temple confucéen qui fut une sorte d’université pour l’élite du pays jusqu’au début du 20e siècle. Il est divisé en cinq parties comprenant des portes monumentales, des cours et des pavillons - salles d’études, autels...

Des stèles portant les noms de diplômés sont posées sur des statues représentant des tortues. Des bassins, bonsaïs et arbres agrémentent l’ensemble.

Le lac de l'Ouest

Le lac de l'Ouest
Pagode Trấn Quốc © Hanoi Photography - stock.adobe.com

Tout près de la place Ba Đình, une fois de plus, le lac de l’Ouest surprend par l’ampleur de ses dimensions. Avec ses 5,3 km², c’est le plus étendu d’Hanoi. Sur ses rives se baladent des amoureux, ou des familles, ou encore des visiteurs et fidèles se rendant à la pagode Trấn Quốc (17e-19e siècles) dédiée à Bouddha. Elle se trouve sur une mince digue séparant le lac de l’Ouest de son tout petit frère, le lac de la Soie blanche.

Côté ville, un autre lieu spirituel aux lignes aussi sobres qu’inspirantes vous offre une occasion de vous isoler un peu du brouhaha ambiant : le temple de Quan Thanh. D’obédience taoïste, son origine remonte au 12e siècle.

Les musées de Hanoi

Les musées de Hanoi
Musée national d'Histoire du Vietnam © Marina Marr - stock.adobe.com

Hanoi est la ville vietnamienne qui compte le plus de musées. Parmi ceux-ci, certains sont très réputés.

Le musée d'Ethnographie du Vietnam offre un tour d’horizon impressionnant des peuples de ce pays. On en dénombre 54, lesquels sont présentés sous de multiples aspects en salle et en plein air : habitat, outils, vêtements, bijoux, instruments de musique, croyances, coutumes, mœurs... Un espace dévolu à des expositions consacrées à d’autres pays d’Asie du Sud-Est complète la visite.

Le musée des Femmes du Vietnam porte un nom explicite. À travers de nombreux objets et documents visuels, il évoque le rôle des Vietnamiennes de toutes ethnies au sein de leur famille, au travail, dans l’histoire du pays. Il s’intéresse aussi à tout ce qui touche à leur habillement et la mise en valeur de leur beauté.

Le musée des Beaux-Arts du Vietnam présente des pièces originaires du pays et de différentes époques : peintures sur toile, sur laque ou sur soie, sculptures, arts décoratifs.

Pour ce qui a directement trait à l’histoire du pays, vous avez le bien nommé Musée national d'Histoire du Vietnam dont les collections sont visibles sur deux sites, l’un allant de la Préhistoire à 1945, l’autre prenant le relais jusqu’à nos jours.

Dans cette perspective sont également à voir, entre autres, le musée Hồ Chí Minh, ainsi que le musée de la Prison Hỏa Lò, ancienne maison centrale construite par l'administration coloniale française. Au cours de son histoire y furent détenus des prisonniers politiques ou de droit commun, de même que des soldats états-uniens.

La gastronomie vietnamienne

La gastronomie vietnamienne
Street food à Hanoï © Pierre - stock.adobe.com

La cuisine vietnamienne est à juste titre renommée. Hanoi compte de nombreux restaurants et gargotes où le voyageur peut s’attabler à peu de frais et sans s’inquiéter pour sa santé – toutes les bonnes adresses sont à retrouver dans le guide Vietnam. 

Le maniement des baguettes est de rigueur, mais des couverts occidentaux vous sont proposés. En accompagnement des plats, le riz est omniprésent, de même que le nuoc-mâm (sauce à base de poisson fermenté dans une saumure), ou la sauce soja.

Bún chả © uckyo - stock.adobe.com

Quelques spécialités servies à Hanoi :

- Le nem, crêpe à base de riz en forme de rouleau comprenant vermicelles, crabe, porc, oignon...

- Le phở, soupe à base de vermicelles de riz, servie dans un grand bol. Quand le phở est bò, il est au bœuf, lorsqu’il est gà, il est au poulet.

- Le bún thang est une autre soupe avec nouilles, poulet, omelette, crevettes...

- Le bún chả se constitue principalement de vermicelles et de porc grillé en sauce. Barack Obama a contribué à le rendre mondialement célèbre en se rendant dans le restaurant Bún Chả Hương Liên.

- Le chả cá lã vọng mélange filets de poisson grillés, vermicelles, cacahuètes, herbes...

- Les fruits frais sont incontournables - ici, ils sont mûrs à souhait ! - : mangue, ananas, fruit du dragon, banane...

- Côté boissons produites localement, vous avez des bières comme la... Hanoi Beer, ou du café dont l’arome rappelle un peu celui du chocolat.

Hanoi, une base pour découvrir le nord du Vietnam

Hanoi, une base pour découvrir le nord du Vietnam
Poterie à Bat Trang © shevtsovy - stock.adobe.com

Dans les environs proches de Hanoi sont à découvrir de nombreux « villages de métier », des localités spécialisées dans la réalisation de produits artisanaux : Bat Trang (poterie, céramique), Chang Son (sculpture sur bois), Chuông (chapeaux coniques), Dao Thuc (marionnettes sur l’eau), Dao Xa (instruments de musique), Ha Thai (laque), Quat Cuu (broderie), Tranh Khuc (gâteaux banh chung), Van Phuc (soie)...

Au sud d’Hanoi vous attend la « baie d’Halong terrestre » du côté de Ninh Binh, constituée de petites montagnes karstiques aux sommets érodés que l’on découvre sur une barque en traversant des rizières.

Rizières à Pù Luông © Jeroen - stock.adobe.com

C’est à l’est d’Hanoi que se trouve la vaste baie d’Halong maritime, laquelle fait partie des sites qu’il faut impérativement avoir vu dans sa vie ! Inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco elle est accessible par une autoroute qui mène au port de Haiphong. Des bateaux de diverses dimensions vous invitent à sa découverte, rapide ou approfondie.

À l’ouest de Hanoi, vous accédez à des montagnes qui recèlent des sites offrant des paysages de rizières nichées dans des vallées, telle que celles de Mai Chau, ou en terrasses au cœur de forêts, par exemple dans la réserve naturelle de Pù Luông. Des balades et randonnées paisibles sont au programme.

D’autres lieux passionnants, mais plus éloignés, sont à découvrir depuis Hanoi. C’est le cas du site de la bataille de Dien Bien Phu, ou des célèbres rizières étagées de Sapa, ou encore les régions montagneuses frontalières de la Chine.

Fiche pratique

Retrouvez tous les bons plans, adresses et infos utiles dans le Routard Vietnam en librairie

Pour préparer votre séjour, consultez notre guide en ligne Vietnam.

Comment y aller ?

Vols directs Paris CDG – Hanoi avec Air France et Vietnam Airlines. Vols avec escales avec Thai, Qatar, Emirates… Trouvez votre billet d’avion.

Bonnes adresses

Little Charm Hanoi Hostel : 44, Hàng Bồ. Une AJ qui traite les routards comme des VIP ! Dortoirs féminins de 4 à 6 lits ou mixtes (6-8 lits), tous très propres et bien arrangés Personnel vietnamien jeune et très serviable. Il y a même une minuscule piscine intérieure. Savoureux petit déj-buffet. Lit en dortoir 9-12 US$.

Essence Hotel : 22A, Tạ Hiện. Des chambres parfaitement équipées et chaleureusement décorées au cœur d’Hanoi. L’un des meilleurs hôtels d’Hanoi pour l’accueil et le service. Doubles 65-90 US$.

Bún Chả Đắc Kim : 1 Hang Manh, Hoàn Kiếm (vieux quartier). Spécialité : bún chả. Ambiance intense dans les mini salles situées sur plusieurs niveaux de la façade d’une maison-tube.

Chả Cá Thăng Long : 19, 21 et 31 Duong Thanh, Hoàn Kiếm (vieux quartier).. Spécialité : chả cá lã vọng. Ambiance animée (familles, groupes d’amis...).

Madame Hiền : 15, Chân Cầm. Tlj. Le restaurant de Mai et de Didier Corlou le plus grand chef d’origine européenne du Vietnam, installé dans une très belle maison coloniale. Savoureuse cuisine vietnamienne (fusion) soignée et raffinée, où les herbes sont omniprésentes. Menu 200 000 dong (déj) - 460 000 - 900 000 Dg

Home Hanoi Restaurant : 34 Chau Long, Ba Đình (quartier français). Toutes les spécialités d’Hanoi. Ambiance chic dans une ancienne demeure coloniale.

Réservez votre hôtel à Hanoi

Texte : Michel Doussot

Mise en ligne :

Vietnam Les articles à lire

Souvent associés à la cuisine chinoise, les nems sont en réalité originaires du...

Voyage Vietnam

Bons Plans Voyage

Services voyage