La Croatie secrète : 10 sites à découvrir

La Croatie secrète : 10 sites à découvrir
Komiža sur l'île de Vis © dreamer4787 - stock.adobe.com

Dubrovnik, Split, Hvar, Zagreb… Autant de stars du tourisme croate. Mais la Croatie, entre Méditerranée et Balkans, compte aussi des pépites à découvrir hors des sentiers battus. Des villages perchés de l’Istrie, au nord du pays, jusqu'au Konavle, dans le sud de la Dalmatie, voici 10 lieux secrets à découvrir lors d’un prochain voyage en Croatie…

Motovun et les villages perchés de l’Istrie

Motovun et les villages perchés de l’Istrie
Motovun © Zdravko - stock.adobe.com

On surnomme l’arrière-pays de lIstrie « la Toscane croate ». Verdoyante et vallonnée, recouverte de forêts de chênes, de vignobles, d’oliveraies et de cyprès, cette région, située au nord-ouest de la Croatie et faiblement peuplée, semble ne pas avoir bougé depuis des siècles.

Dominant le paysage, des villages perchés – cartes postales de la région – ont été construits au Moyen Âge. Ils sont pour la plupart entourés des remparts qui leur permettaient de résister à l’envahisseur.

Perché à 277 m, dominant une cascade de collines tapissées de forêts et de vignes, Motovun est protégé de remparts circulaires à deux niveaux, avec murs, tours et portes. Érigés entre les XIVe et XVIIe s, ils se prêtent aujourd’hui à des promenades d’où l’on admire la région. Ne pas manquer de goûter aux spécialités locales, à commencer par l’huile d’olive et la truffe.

Émergeant de la forêt, Grožnjan est également l’un des plus jolis villages perchés, typique de l’Istrie centrale, façonné par la longue occupation vénitienne.

Lire notre reportage sur l’Istrie, la Croatie latine

Parc naturel de Lonjsko Polje – Croatie centrale

Parc naturel de Lonjsko Polje – Croatie centrale
Parc naturel de Lonjsko Polje © Simun Ascic - stock.adobe.com

Le parc naturel de Lonjsko Polje, situé au sud-est de Zagreb, est la plus grande surface inondable d’Europe. Un paradis pour les amoureux de la nature : on peut y observer près de 240 espèces d’oiseaux mais aussi des loutres, castors...

Une très jolie route, en bord de Save, permet de parcourir la région. Elle traverse de pittoresques villages aux demeures en bois, où l’on découvre une Croatie hors des sentiers battus, authentique et rurale.

Egalement des randonnées à faire pour découvrir le parc et une curiosité : Čigoc, qui passe pour la « capitale européenne de la cigogne ». C’est simple, au printemps, elles sont plus nombreuses que les habitants !

Osijek - Slavonie

Osijek - Slavonie
Osijek © xbrchx - stock.adobe.com

Située à l’est de la Croatie, la capitale de la Slavonie, Osijek, regorge de demeures baroques et Art nouveau. S’étirant le long de la Drave, elle possède une vieille ville (Tvrđa) exceptionnelle qui mérite le voyage.

De son côté, la « ville haute » (Gornji grad) dégage une atmosphère rétro et mélancolique, avec ses belles demeures de style Sécession et les façades portant encore les impacts de balles de la guerre.

Osijek est également une ville étudiante et animée, mais aussi une cité verte, avec de beaux parcs entourant sa citadelle.

Lire notre reportage La Slavonie, l’autre Croatie

Parc naturel de Kopački rit – Slavonie

Parc naturel de Kopački rit – Slavonie
Parc naturel de Kopački rit © xbrchx - stock.adobe.com

Un autre site naturel d’exception, situé dans la région la plus discrète de Croatie, la Slavonie, située dans la partie orientale du pays. Coincé entre Drave et Danube, le parc de Kopački rit est l’une des plus riches réserves ornithologiques d’Europe, dotée d’un écosystème très original. En effet, il évolue au gré des caprices de ces cours d’eau.

Le paysage décline toutes sortes d’environnements : marécages, tourbières, bosquets, bois de chênes, de peupliers et de saules, lacs et étangs. Ils sont reliés par des canaux naturels qui permettent des balades superbes.

Couvrant 23 230 ha, le parc offre une exceptionnelle biodiversité : 4 000 espèces animales dont 298 sortes d’oiseaux, 400 de plantes, 60 de papillons, 54 de mammifères, 44 de poissons... En hiver, quelque 50 000 oies sauvages et 20 000 canards y résident.

Plus d'infos sur le parc de Kopački rit

Gorski Kotar – Croatie centrale

Gorski Kotar – Croatie centrale
Canoë sur le lac Lovarsko © ilijaa - stock.adobe.com

À seulement 30 mn au nord de Rijeka, une région de montagne et de verdure, qui forme un saisissant contraste avec le bord de mer animé du Kvarner. Autrefois frontière romaine, le Gorski Kotar se trouve à la frontière entre Croatie et Slovénie.

Voilà une Croatie résolument en dehors des circuits touristiques !  Les montagnes du Gorski Kotar sont parsemées de villages reliés entre eux par des routes sinueuses. Brod na Kupi, Čabar, Mrkopalj, Begovo Razdolje, Vrbovsko séduisent le voyageur curieux avec leurs nombreuses maisons traditionnelles, les šindras, aux murs en assemblage de lamelles de bois.

Le Gorski Kotar est  également un paradis pour les amateurs d’activités en plein air : randonnées en montagne, canoë et rafting dans les rivières, baignade dans les lacs, parapente depuis certains sommets, VTT...

Île de Dugi Otok - Dalmatie

Île de Dugi Otok - Dalmatie
Slano Lake sur Dugi Otok © bigguns - stock.adobe.com

À 1 h 30 de ferry de Zadar, Dugi Otok est la plus grande île de l’archipel de Zadar. Elle comblera les amoureux de nature aux couleurs méditerranéennes. Elle porte bien son nom (« grande île » en croate) avec 45 km de long sur 4 km de large. Dugi Otok est couverte de végétation dans sa moitié ouest, et bien plus sèche à l’est où elle se termine par le parc naturel de Telašćica.

Dugi Otok est réputée pour son environnement préservé, ses falaises de calcaire, ses criques et plages aux eaux cristallines propices à la baignade comme au snorkelling 

C’est aussi l’une des portes d’entrée pour l’archipel des Kornati. Un petit paradis méditerranéen.

Lire notre reportage Dugi Otok, l’île préservée

Šibenik - Dalmatie

Šibenik - Dalmatie
Šibenik © LianeM - stock.adobe.com

Moins visitée que ses prestigieuses voisines - Dubrovnik, Split ou Zadar -, Šibenik, construite en amphithéâtre face à la mer, est pourtant l’un des joyaux de la côte dalmate. Magique la nuit, quand le halo des réverbères magnifie ses monuments ou lui confère une atmosphère romantique, le long de ses venelles pentues et dans ses mystérieux passages.

Les quatre siècles d’occupation vénitienne y ont laissé de superbes demeures aristocratiques en pierre blanche. La cathédrale Saint-Jacques (Unesco) se révèle comme l’une des merveilles de la Croatie et le plus bel exemple de transition gothico-Renaissance du pays. Une étape obligatoire.

Île de Vis - Dalmatie

Île de Vis - Dalmatie
Vis © xbrchx - stock.adobe.com

Petite (91 km2), peuplée d’environ 3 500 habitants, Vis, la plus occidentale des îles de Dalmatie centrale, est aussi l’une des plus discrètes de la côte, en raison de son éloignement du continent.

Outre ses plages, ses criques secrètes et ses fonds sous-marins, Vis dégage une atmosphère aussi authentique que rurale avec ses villages et hameaux situés à l’intérieur des terres. Vis et Komiža, nichés au fond de grandes baies, sont restés des villages de pêcheurs.

Les crêtes calcaires sont couvertes de maquis et de pinèdes. Dans les plaines, on cultive la vigne et l’olivier. Vis produit aussi de bons vins, comme le plavac (rouge) et le vujava (blanc), les deux principaux crus de l’île.

Massif du Biokovo - Dalmatie

Massif du Biokovo - Dalmatie
Tupeci devant le Massif du Biokovo © Dario Bajurin - stock.adobe.com

Situé au sud de Split, entre les rivières Neretva et Cetina, le massif du Biokovo consiste en une série de montagnes calcaires, arides et rocailleuses, se terminant par des falaises abruptes en surplomb de l’Adriatique...

Le Biokovo forme une sorte d’ultime barrière rocheuse, de muraille infranchissable, parallèle à la côte dalmate, qui tombe brutalement dans la mer

Le parc naturel du Biokovo, où l’on peut faire des randonnées, englobe le mont Sv. Jure, le pic le plus élevé de Dalmatie et le deuxième du pays (1 762 m).

Cavtat et le Konavle - Dalmatie

Cavtat et le Konavle - Dalmatie
Cavtat © xbrchx - stock.adobe.com

L’une des plus belles escapades à faire autour de Dubrovnik. À une vingtaine de kilomètres de ce haut lieu du tourisme croate, Cavtat est l’un de nos ports préférés du sud de la côte dalmate. On y trouve de jolies maisons Renaissance inspirées du style de Raguse, en pierre blanche de Brač.

Après une balade dans les ruelles de Cavtat, on peut faire le tour à pied de la presqu’île de Rat qui s’avance dans le bleu de l’Adriatique. Splendide point de vue sur la côte et les montagnes dominant la mer avec, au loin, Dubrovnik. 

La campagne environnante de la région du Konavle, qui se trouve entre Cavtat et la frontière monténégrine, alterne collines et plaines, au pied des sévères montagnes de karst qui filent vers la Bosnie et le Monténégro. Le paysage est ponctué de pins, de cyprès, d’oliviers, de vignes... Splendide.

Pour en savoir plus

Nos 120 coins secrets en EuropeRetrouvez encore plus de destinations inédites dans le beau livre du Routard : Nos 120 coins secrets en Europe

Consulter notre guide en ligne Croatie

Texte : Routard.com

Mise en ligne :

Croatie Les articles à lire

Voyage Croatie

Bons Plans Voyage

Services voyage