Au bonheur de l’Arménie

Une destination pas toujours évidente à situer

Une destination pas toujours évidente à situer
Jean-Baptiste Mandin

Délimitée au nord par la Géorgie, la Turquie à l’ouest, l’Azerbaïdjan à l’est et l’Iran au sud, l’Arménie n’apparaît pas comme une destination à laquelle on pense spontanément pour ses vacances. Loin de là même ! Pour beaucoup de gens en France, ce petit pays - 29 800 km² - reste trop souvent associé au seul nom de Charles Aznavour et au terrible séisme de 1989. Un peu réductrice comme vision non ! Oui, car cette ancienne République de l’URSS, indépendante depuis 1991, a beaucoup à montrer et à donner. À commencer par la générosité et l’hospitalité de ses quelque 3,4 millions d’habitants. Les Arméniens, très attachés à leur pays et à sa culture, adorent discuter et faire part de leurs sentiments. Ainsi il ne faut pas hésiter à aller dans les villages les plus reculés où le contact avec la population se fera de manière plus simple et spontanée que dans les grandes villes. Souvent autour d’un petit verre de vodka d’ailleurs. Seul problème : très très peu de gens parlent le français. Keanuts : à la vôtre tout de même !

Texte : Jean-Baptiste Mandin

Mise en ligne :

Arménie Les articles à lire

Voyage Arménie

Bons Plans Voyage

Services voyage