Balades dans Moscou

Balades dans Moscou
Moscou © Nikolai Sorokin - stock.adobe.com

Trois balades dans Moscou pour s’imprégner de l’âme russe, passionnée, romantique, réaliste, des tsars au soviétisme et jusqu’à nos jours ? Pari tenu avec la peinture russe aux galeries Tretiakov, le shopping et le savoir-faire de la rue Arbat au Kremlin, et l’architecture soviétique depuis une croisière sur la Moskova.

L'art russe aux galeries Tretiakov de Moscou

L'art russe aux galeries Tretiakov de Moscou
Galerie Tretiakov © Ruslan Gilmanshin - stock.adobe.com

Au sud de la Moscova, le quartier néo-classique de Zamoskvoretché se distingue par une ambiance à la Tolstoï, ami de l’industriel, marchand d’art et mécène, Pavel Tretiakov (1832-1898).

Dès 1856, Pavel y réunit une collection de tableaux représentatifs de l’art russe qui devient musée public en 1893. En 1998, avec 170 000 objets, s’ouvre une seconde galerie Tretiakov, soit 60 salles à visiter chacune. C'est le plus grand musée au monde de l’art russe.

La première galerie Tretiakov expose des trésors religieux et de magnifiques icônes, mais surtout les grands peintres russes du XVIIIe au début du XXe siècle. Que des coups de cœur, dès le romantique portrait de Pouchkine par Kiprenski puis les œuvres des « Ambulants », peintres itinérants et anticonformistes ! Popes, ivrognes et troïkas explosent sur les toiles de Perov. La belle inconnue de Kramskoï serait-elle Anna Karénine ? L’esprit s’évade par les champs de seigle et les forêts où batifolent les ours de Chichkine. Et toutes les légendes et les visages tourmentés de la Vieille Russie de défiler avec Sourikov et Répine… Les diables Art Nouveau de Vroubel pourraient trouver de quoi s'apaiser enfin devant l’adorable Jeune fille aux Pêches de Serov.

Surnommée le Krimsky Val, la nouvelle et voisine Galerie Tretiakov présente l’avant-garde russe et l’art soviétique du XXe siècle. Des écoles engagées qui s’imbriquent autour de Gontcharova, Konchalovsky, Yakovlev, Kandinsky, Chagall, Malevitch et bien d’autres. Incroyable, la reconstruction du Club de l’Ouvrier à dominante rouge de Rodchenko (1925) ! Révolutionnaires, les appels au peuple de Vinogradov et Pimenov ! Le marché de l’art russe prendra le dessus au lendemain de la Perestroïka en 1980 pour exploser de nos jours. Une expérience à suivre… 

Shopping, de la rue Arbat au Goum

Shopping, de la rue Arbat au Goum
Goum © Pavel Losevsky - stock.adobe.com

La vieille rue Arbat est le parcours piétonnier incontournable de Moscou.

Avec un style variant du néo-russe à l’art nouveau ou au super kitsch, cette artère historique réunit des vitrines commerciales sur près d’un kilomètre. Ses tonnelles de fleurs artificielles sont excusées par le sévère hiver russe. La rue Arbat fascine toujours les touristes. Encore faut-il savoir gérer ses achats et bien chercher… 

Dépassant la perspective Smolenskaya et les premiers magasins de souvenirs, descendre dans la galerie Kamnia, n° 49. Les bronzes et les rares serpentines vertes de l’Oural s’y exposent à petit prix, des boules, aux ours et aux perroquets. Poursuivre pour trouver de part et d’autre des magasins de vêtements regroupant le savoir-faire des pays de la "Grande Russie". Les prix onéreux des gilets de cuirs brodés rivalisent avec le bagou des babouchkas qui tricotent.

Rejoindre ensuite le Kremlin et la place Rouge. Le grand magasin du Goum vaut surtout pour son architecture autour des marques de luxe. Mieux vaut rêver devant une Jaguar en dégustant une glace dans son biscuit en forme de tasse, au rez-de-chaussée.

Plus intéressant, les places proches du célèbre Hôtel Métropol - à visiter pour sa verrière et ses mosaïques Art Nouveau - sont souvent le cadre de stands populaires aux spécialités russes et lointaines. L’ambiance est assurée parmi les éleveurs de pigeons et la musique locale, en se régalant d’une brochette aux fruits confits d’Arménie ou d’une délicieuse crêpe au saumon fumé de la Baltique.

Une croisière sur la Moskova

Une croisière sur la Moskova
Trade Center de Moscou © scaliger - stock.adobe.com

Des bâtiments grandioses et impressionnants se reflètent sur les méandres de la Moskova. Les rives du fleuve racontent l’épopée russe, du XVIe siècle à nos jours.

Embarquons au pied du gigantesque gratte-ciel stalinien du Radisson Royal Hôtel, le plus haut d’Europe (198 m), alias Hôtel Ukraine (1955) avec son décorum soviétique.  

Rive droite, le Trade Center de Moscou prend des allures américaines. Le drapeau russe signale le bâtiment des Fédérations russes tandis que l’hémicycle de la Maison des Architectes plonge dans l’art Déco. Rive gauche, la gare Kievsky aux allures de forteresse, voisine avec les 48 drapeaux du square de l’Europe.

Clin d’œil sur le passé avec le couvent Novodevichy (1524) classé à l’Unesco, avant un retour vers l’est et le complexe olympique Luzhniki. Noyés dans les arbres, apparaissent les bulbes du monastère Andreyevsky (XVIIe s) et la massive couronne dorée de l’Académie des Sciences.

En face, les porches immenses des Maisons Staline (1950) s’ouvrent sur les cours des anciennes cités soviétiques. Le compact Commissariat à la Défense, le parc Gorky et le béton de la Maison des Artistes avec la Nouvelle Galerie Tretiakov conduisent à l’insolite proue de navire dédiée à Pierre le Grand.

Non loin de la ravissante isba Vasnetsov et de la folle Maison des Chimères, la cathédrale du Christ-Sauveur, détruite par les Soviétiques, s’est vue reconstruire à l’identique en 1953. Longeant les murs rouges du Kremlin et les clochers colorés de la cathédrale Saint-Basile, le regard se fait classique devant l’ancien orphelinat de Moscou. Il s’étonne devant le gratte-ciel stalinien de Kotelnicheskaya (1952) pour finir, après la Maison de la Musique, sur les coupoles dorées du monastère Novospassky (1490), en un dernier hommage aux Romanov…

Fiche pratique

Consulter notre guide en ligne Moscou

Comment y aller ?

Vols directs quotidiens Paris CDG – Moscou avec Air France et Aeroflot, mais aussi depuis Nice et Lyon en été. Trouver votre billet d’avion.

Consulter nos itinéraires conseillés à Moscou

Trouvez votre hôtel à Moscou

Le métro de Moscou

C’est vrai, le métro moscovite est sans doute l’un des plus intéressants métro au monde. Inutile de rappeler les décors Art nouveau, Art déco ou soviétiques des stations qui font l’objet de nombreux guides. La descente se fait par des escalators rapides, lumineux et vertigineux. Tout le monde se tient correctement et les agents de sécurité sont nombreux et aimables… Le ticket unique équivaut à 1 euro.

Shopping

Soldes en janvier et juin. Le Gum fait partie des grands centres commerciaux comme le Tsum, l’Okhotny Ryad (moins fréquenté), l’Europeisky et, plus lointain, le marché Izmaïlovo. Discuter ferme dans les magasins de la rue Arbat…

Galerie Tretiakov et Nouvelle Galerie Tretiakov

Une demi-heure à pied entre les deux.

Galerie d’État Tretiakov. 10 ruelle Lavrouchinski.  Cafeteria recommandée, boutique et librairie (guide en français). Métro : Tretiakovskaya, Novokouznetskaya

Nouvelle Galerie d’État Tretiakov.10, Krimsky val. Début de la visite au 4ème étage. Expositions. Métro : Park Koultoury, Oktiabrskaïa.

Site : www.tretyakovgallery.ru

Croisière sur la Moskova

Circuit 3 heures env. De 10 h à 21 h, toute l’année, brise-glace en hiver, restaurant. Circuit rapide de 1 h 30, depuis le parc Gorky seulement. Embarquement quai de l’Hôtel Ukraine (métro Kievskaya) et quai du parc Gorky (métro Parc Gorky). La Moskova dégèle en mars, mais le bateau brise-glace permet cette croisière toute l’année pour un Noël blanc et rouge…

Texte : Anne-Marie Minvielle

Mise en ligne :

Russie Les articles à lire

Voyage Russie

Bons Plans Voyage

Services voyage