Argent et budget Russie

Argent, banques, change

- La monnaie est le rouble (R). Un rouble se divise en 100 kopecks.

- En 2014, le rouble a perdu de la valeur face aux autres monnaies, en particulier le dollar et l’euro, jusqu’à créer un sentiment de panique face à ce que des économistes ont appelé le krach du rouble.

Courant 2018, 1 euro s’échangeait contre environ 75 roubles. C’est sur cette base que nos conversions ont été calculées. Pour nos amis suisses, on obtient environ 65 roubles pour 1 franc suisse, et pour nos amis canadiens, environ 50 roubles pour 1 dollar.
Bien entendu, rien ne permet de savoir quel sera le cours du rouble au moment où vous serez en Russie.

Tenez compte également de l’inflation, toujours de mise en Russie (15,5 % en 2015, 7 % en 2016, 3,7 % en 2017 et env 3 % en 2018) : cela joue sur le tarif des restaurants, hébergements, transports en commun ou des musées (qui ont fortement augmenté ces dernières années).

Quelques infos utiles sur le change

- Les euros se changent à un taux plus intéressant que les dollars, inutile donc de s’encombrer de ces derniers. En général, pas besoin du passeport.

- On trouve facilement banques et bureaux de change un peu partout. Pratique : à Saint-Pétersbourg, les bureaux de change sont ouverts tous les jours, quelquefois même 24h/24.

- Les taux : à l’aéroport, les taux sont moins intéressants que ceux pratiqués en ville, alors changez seulement ce qu’il vous faut pour gagner le centre. Là, les taux sont généralement proches d’un bureau à l’autre. Les petites différences, de 2 à 3 roubles pour 1 euro, changent surtout la donne pour de grosses sommes. On a constaté les meilleurs taux de change autour de la gare de Moscou.
La commission est rarement affichée : elle peut être soit directe, soit sous forme de pourcentage, soit intégrée dans un taux de change moins avantageux.

Budget en Russie

Hébergement

C’est le poste qui revient le plus cher. Pour info, haute et basse saisons ne sont pas forcément les mêmes selon le type d’hébergement. Pour les auberges de jeunesse et autres petites adresses s’adressant avant tout aux touristes, la haute saison court de mai-juin à septembre. Alors que pour les hôtels, davantage fréquentés par les hommes d’affaires, juillet et août correspondent généralement à la basse saison. Et pour ces derniers, les tarifs sont souvent moins élevés le week-end.

- Bon marché : jusqu'à 1 200 R (16 €) par personne ou jusqu'à 3 000 R (40 €) pour 2 (AJ surtout).
- Prix moyens : de 3 000 à 5 000 R (40 à 67 €) pour 2.
- Chic : de 5 000 à 8 000 R (67 à 107 €) pour 2.
- Plus chic : de 8 000 à 12 000 R (107 à 160 €) pour 2.

Restos

La faiblesse du rouble face aux monnaies occidentales a sensiblement allégé l’addition au restaurant. Les prix sont donnés pour un repas moyen, sans les boissons.

- Bon marché : moins de 300 R (4 €).
- Prix modérés : de 300 à 700 R (4 à 9,50 €).
- Prix moyens : de 700 à 1 400 R (9,50 à 19 €).
- Chic : de 1 300 à 2 200 R (19 à 29,50 €).

Boissons

La bière locale, comme la Baltika, est très bon marché. Les boissons importées, en revanche, font vite grimper l'addition, tout comme le vin.

Transports

Le bus (peu pratique) et le métro (très pratique) sont plutôt bon marché. Mais les taxis sont plus onéreux : compter 400-500 R pour une course moyenne à Moscou.

Musées

Le prix d’entrée moyen d’un grand musée ou d’un palais varie de 300 à 500 R environ, auxquels s’ajoutent un supplément pour les audioguides et souvent un autre pour les appareils photo (de 100 à 500 R !).

En revanche, les étudiants étrangers bénéficient souvent d’une grosse réduction (carte d’étudiant exigée). Bref, ne pas négliger ce poste culturel qui peut s’avérer un des plus lourds de votre séjour.

Pourboire

Le pourboire (na chaï, soit, littéralement, « pour le thé ») est une tradition respectée : 5-10 % dans les restos, quelques dollars dans les hôtels, à votre bon cœur dans toute situation où vous serez bien servi. En règle générale, on attendra plus d’un touriste occidental que d’un touriste russe (qui bien souvent « oubliera » de donner un pourboire...).

Achats et souvenirs de Russie

L’artisanat traditionnel est d’autant plus riche que les hivers sont longs en Russie et que la vie au village laisse du temps pendant plusieurs mois, quand la neige recouvre tout. Cela explique l’usage de couleurs vives et abondantes.

- La poupée gigogne : elle s’appelle « matriochka » et sert même de métaphore littéraire ou philosophique...
- Les samovars : tout aussi symboliques que la matriochka. Ils sont en cuivre et quelquefois en argent. Aujourd’hui, souvent en simple métal et électriques. À l’origine, ils se chauffaient au charbon ou au bois.
- Les chkatoulki : ce sont des boîtes peintes en papier mâché. On en fait aussi en bois verni qui sont bon marché. Mais elles n’ont rien à voir avec celles de Palekh, ville où des peintres peignent à la détrempe des objets (boîtes, broches, icônes...) en papier mâché. Les peintures sont vives, le fond est noir, le dessin s’inspire de contes russes ou de sujets historiques ou religieux et relève de l’art des miniaturistes. Chaque boîte est une œuvre d’art et le prix est élevé.
- Les châles colorés : ils sont quasi incontournables. Les plus beaux sont fabriqués à Pavlov Possad (région d’Ivanovo, au nord-est de Moscou). Voyez aussi les châles en dentelle blanche de laine, fins et chauds, et vendus par des paysannes près des marchés ou des gares.
- Les plateaux peints : les plus connus sont peints à Jostovo, un village de la région de Moscou. Ce sont des plateaux métalliques sur lesquels des fruits ou des fleurs sont peints à l’huile en couleurs vives sur fond noir.
- La vaisselle en bois peint : des cuillères, des bols, de la vaisselle ou même des meubles sont peints de décors végétaux en couleurs, noir, rouge et or. Le fond est doré. Ce motif traditionnel s'appelle Khokhloma. Les originaux viennent de la région de Nijni Novgorod, mais il y a des imitations. La cuillère en bois, unique couvert pendant longtemps dans les campagnes russes, est un cadeau souvenir fréquent.
- La céramique de Gjel : Gjel est un village de la région de Moscou. Sa vaisselle, ses jouets, personnages et objets divers en majolique sont réputés et souvent collectionnés. Les dessins bleu foncé sur glaçure blanche, rehaussés d'or, sont facilement reconnaissables. Il y a du vrai Gjel et du faux. C'est écrit en dessous, comme pour la porcelaine.
- Les sculptures sur bois ou sur os : des jouets représentants des personnages finement sculptés inspirés de contes populaires et souvent astucieusement animés viennent de Bogorodsk. La sculpture sur os vient plus particulièrement des régions du Nord (Kholmogory sur la Dvina) ou de l’Est (Tchoukotka en Extrême-Orient) et représente souvent des animaux, des peignes ou des petits vases. Parfois des os ou des bois de renne, plus rarement de l’ivoire de mammouth venant de Sibérie.
- Les pierres semi-précieuses et l’ambre : des bijoux et des boîtes en pierres semi-précieuses (samotsvety) venant de la région de l’Oural sont proposés dans les bijouteries et les magasins de souvenirs de Moscou et de Saint-Pétersbourg. L’ambre est mieux connu sous le sobriquet d'Or de la Baltique. Colliers et broches présentent parfois des incrustations amusantes.
- Les icônes : on peut parfaitement acheter des icônes dans les boutiques d’églises et les cathédrales, comme celle du Christ-Sauveur à Moscou. Évidemment, ce sont des reproductions, car il est interdit d’exporter des icônes anciennes.

Voyage Russie

Bons Plans Voyage Russie

Services voyage



Forum Russie

Voir tous les messages
Argent et budget

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Argent et budget Russie

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Russie

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Russie

Agenda Russie

Russie Les articles à lire

Trois balades dans Moscou pour s’imprégner de l’âme russe, passionnée, romantique,...