Le Bauhaus : 100 ans après, un héritage toujours moderne

Le Bauhaus : 100 ans après, un héritage toujours moderne
©Thüringer Tourismus GmbH/Andreas Weise

En partenariat avec l'Office National Allemand du Tourisme

Ecole d'art révolutionnaire, le Bauhaus fit l’effet d’un coup de tonnerre dans le monde de l'architecture et du design, lors de sa naissance en Allemagne en 1919. Près d’un siècle après, son esprit d'avant-garde continue d'exercer une influence majeure sur notre époque, imprégnant les paysages urbains et les objets du quotidien ! Lignes épurées des bâtiments, sobriété et fonctionnalité du mobilier, art abstrait : c'est au Bauhaus que l'on doit cette modernité aux allures si familières, dont l’Allemagne célèbrera le centenaire l’an prochain.

Le Bauhaus, une révolution artistique

Le Bauhaus, une révolution artistique
©Thüringer Tourismus GmbH/Jens Hausprung

Fondée à Weimar au sortir de la Première Guerre mondiale, l'école du Bauhaus est indissociable de son contexte historique. Le mouvement est d'abord une réponse humaniste à l'ampleur jusqu'alors inégalée des atrocités de la Grande Guerre. Lorsque la République de Weimar est proclamée en 1919, l'architecte iconoclaste Walter Gropius s’installe dans ce haut lieu de la culture allemande. Il fusionne les écoles des Beaux-Arts et des arts appliqués pour créer une seule et même institution : la Staatliches Bauhaus, qui va donner son nom au mouvement. Sa vocation ? S’ouvrir à toutes les couches de la population, constituer un lieu d’expérimentation et intégrer l'art à la vie quotidienne.

Gropius parvient à réunir les plus grands artistes de son temps autour de ce projet. Ainsi, des maîtres de l'envergure de Paul Klee et Vassily Kandinsky vont enseigner dans l’école tout au long de ses 14 années d'existence. Si Walter Gropius se refuse à définir un « style Bauhaus », les membres du mouvement sont rassemblés autour d’une même idée : la révolution industrielle du XIXe siècle ayant changé le monde, il faut désormais s'approprier les techniques et les matériaux modernes pour les mettre au service de l’humain et de son environnement.

Fraternité et art total

L’école s’empare donc de matériaux tels que le béton, l'acier et le verre pour construire des ouvrages minimalistes et fonctionnels, alliant formes géométriques et couleurs primaires. Toutes les disciplines de l’école sont mises à contribution et placées au même niveau. Le Bauhaus rend au travail manuel et à l'artisanat ses lettres de noblesse en les plaçant au centre de son enseignement. Les architectes, les peintres et les sculpteurs travaillent ainsi main dans la main pour bâtir une œuvre architecturale « totale ».

Cette sobriété dans le style tranche avec l'architecture germanique classique qui prévalait jusqu'alors, ce qui attire sur l’école les foudres des défenseurs de l’ordre établi. Outre son esthétique novatrice, la simplicité structurelle du Bauhaus facilite la production en série et la rend financièrement accessible à tous.

Le Bauhaus inscrit une véritable ambition sociale dans son projet. Ainsi, lorsque l'institution s'installe à Dessau après avoir été chassée de Weimar par les autorités conservatrices en 1925, elle s'attelle à construire la cité ouvrière de Törten. Les plus modestes peuvent alors jouir d’habitations économiques, modernes et confortables. Le Bauhaus poursuivra ce dessein démocratique jusqu'à Berlin, son dernier refuge.  

Née en même temps que la République de Weimar, l’école d’art s'éteint avec elle en 1933 à la suite de l’arrivée des nazis au pouvoir. L'esprit du Bauhaus ne meurt pas pour autant : en fuyant l’Allemagne, les professeurs et étudiants se disséminent aux quatre coins du monde et notamment aux Etats-Unis, où ils diffusent leurs idées. L’éclosion du New Bauhaus à Chicago en est l’un des nombreux exemples. Ils lèguent ainsi un patrimoine immense dont les architectes et designers contemporains continuent de s’inspirer. 

Le Bauhaus en Thuringe : 5 sites incontournables

Le Bauhaus en Thuringe : 5 sites incontournables
©Bauhaus-Universität/Nathalie Mohadjer

Située dans la région historique de la Thuringe, Weimar abrite toujours de remarquables sites relatifs au Bauhaus. Trois d’entre eux sont même classés au patrimoine mondial de l'UNESCO ! En attendant l’ouverture du nouveau musée entièrement dédié au mouvement en 2019, voici les 5 sites les plus emblématiques du Bauhaus en Thuringe.

L'université Bauhaus

L'université Bauhaus
©Thüringer Tourismus GmbH/Samuel Zuder

C’est dans ce bâtiment historique (classé UNESCO) que Walter Gropius a fondé le Bauhaus. L’école s’y est établie de 1919 à 1925. Aujourd’hui encore, l’université dispense un enseignement artistique et technique auprès de quelque 4 000 étudiants. Les locaux peuvent se visiter chaque samedi entre avril et octobre.

L’école des arts décoratifs

Les ateliers du Bauhaus étaient établis dans l'actuelle école des arts décoratifs. On peut encore y découvrir des traces de la première grande exposition consacrée au mouvement, qui date de 1923 ! Le site est inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

La Maison « Haus Am Horn »

La Maison « Haus Am Horn »
©Thüringer Tourismus GmbH/Samuel Zuder

Dans un quartier verdoyant de Weimar, l’allée Am Horn mène à ce prototype de l'habitat moderne. La bâtisse a été conçue par Georg Muche et donne à voir les principes du Bauhaus grâce à une organisation épurée et rationnelle des espaces d’habitation. Du jamais vu dans l'Allemagne des années 20. La Haus Am Horn est également classée à l’UNESCO.

Iéna

A 23 kilomètres à l'est de Weimar, la célèbre ville universitaire a rapidement constitué un site d'expérimentation pour les membres du Bauhaus. On y admire ainsi de nombreux bâtiments typiques du mouvement. A ce titre, le Théâtre national d'Iéna est incontournable.

« Haus des Volkes » à Probstzella

« Haus des Volkes » à Probstzella
©Bauhaushotel Haus des Volkes

La « maison du peuple » a été conçue par l'architecte Alfred Arndt entre 1925 et 1927 dans la petite ville de Probstzella, située au sud de Weimar. C'est l'un des ensembles les plus importants du Bauhaus, ainsi qu'un très agréable hôtel !

Les 100 ans du Bauhaus

En 2019, l’Allemagne va célébrer le centenaire du Bauhaus. De nombreuses manifestations sont organisées à Weimar, Dessau et Berlin, les trois berceaux du mouvement, qui arboreront chacun un musée dédié flambant neuf. Mais le reste du pays se met aussi à l'heure du Bauhaus. Le jubilé dépasse même les frontières allemandes !

A Weimar, le nouveau musée consacré au mouvement ouvrira ses portes en avril 2019. Cet immense cube en verre présentera la plus grande et la plus ancienne collection du Bauhaus sur 5 étages. Des ateliers permettront aux visiteurs d'appréhender les caractéristiques des objets typiques du Bauhaus.

La ville de Dessau inaugurera également un remarquable musée du Bauhaus en 2019. Ses collections se concentrent sur l'histoire et l'éclectisme du mouvement. Des expositions, des installations et des performances artistiques s'y tiendront également à l'occasion du jubilé.

A Berlin, l'Association du Bauhaus organise un grand festival pour les 100 ans du mouvement. Des projections, des concerts et des performances contemporaines produites dans l'esprit du Bauhaus sont au programme. Le Bauhaus Archive/Musée du design n'ouvrira officiellement ses portes qu'en 2021, mais des scientifiques, artistes, designers et architectes s'y réuniront le 27 septembre prochain pour proposer au public un regard critique sur les Beaux-Arts.

Ailleurs en Allemagne, signalons à Essen l'exposition consacrée à Josef Albers, ce grand peintre qui a voulu aller au-delà de l'héritage du Bauhaus. Pour les baroudeurs férus de culture, une « Grande tournée du modernisme » guide les visiteurs à travers les 100 sites allemands qui ont fait l'histoire de l'architecture moderne. Enfin, la remarquable exposition internationale Bauhaus imaginista fait dialoguer les créations de l'école d'art avec les défis du XXIe siècle.

Pour en savoir plus

Retrouvez toutes les infos pour préparer vos prochaines vacances en Allemagne et en Thuringe et découvrir l'esprit Bauhaus :

Office National Allemand du Tourisme

Thuringe Tourisme

 

Texte : Routard.com

La Thuringe - Les articles à lire