Voyager écolo

Dans les pays lointains

Dans les pays lointains
© anatoliy_gleb - Adobe Stock

Ne faites pas comme chez vous

De grâce, en voyage dans des pays arides ou en voie de développement, modifiez les habitudes de consommation que vous avez prises à la maison ! Cela vaut particulièrement pour ceux qui partent en hôtel-club, car ils se retrouvent dans un cadre privilégié qui leur fait oublier les conditions de vie locales. Pensez que là-bas, l'eau est rare et précieuse et que l'électricité est un luxe (si jamais il y en a !). Alors, usez-en avec modération. Et, pour les plus snobs d'entre vous, laissez tomber le golf : selon l'association Echoway, en Thailande par exemple, il faut l'équivalent de la consommation d'eau de 60 000 locaux pour arroser un terrain pendant un an !

Les eaux usagées ne sont pas toujours traitées. Les résidus chimiques des produits de toilette ou de lessive que vous utilisez se retrouvent donc directement dans les rivières ou la mer. Vous risquez ainsi à la fois de polluer des sources d'eau potable, mais aussi votre propre lieu de baignade...

Quant aux déchets, il n'existe souvent pas de décharge, encore moins d'incinérateur ou de système de recyclage, pour les traiter. Ils finissent en plein air, à la sortie du village, souvent même devant les maisons. Il faut dire que la majorité de ces déchets sont organiques, puisque les locaux n'ont pas forcément les moyens de s'offrir autre chose que leur nourriture. La plupart du temps, ce sont donc les déchets non biodégradables des touristes qui s'amoncellent sur ces décharges sauvages et qui posent le plus de problèmes.

Les commandements du routard écolo

- L'eau et l'électricité avec modération, tu consommeras.
- Au golf dans les régions arides, tu ne joueras pas.
- Des shampooings, savons et lessives biodégradables (sans phosphates), tu utiliseras.
- Dans tes bagages, un minimum d'emballages jetables tu emporteras.
- Tes déchets non biodégradables avec toi, tu remporteras (sacs plastiques, piles).

Comment limiter les dégâts sans gâcher son plaisir ?

Éteignez toutes les lumières quand vous sortez de votre chambre d'hôtel. Ne laissez pas les appareils électriques (TV) en veille, car ils continuent de consommer de l'électricité.

Limitez le nombre de douches (une par jour semble raisonnable), et coupez l'eau quand vous vous savonnez. Quant aux bains, mieux vaut les boycotter : un bain nécessite 250 litres d'eau, soit l'équivalent de cinq douches !

- Si vous restez plusieurs jours dans un hôtel, demandez à ce qu'on ne remplace pas vos serviettes de bain pour économiser les machines.

- Si vous devez laver votre linge dans un cours d'eau, faites-le toujours en aval des habitations et loin des points d'eau potable.

- Investissez dans des lampes et chargeurs solaires. Vous les rentabiliserez en économisant l'achat de piles et éviterez d'avoir à jeter ces dernières.

- Prévoyez une gourde pour stocker l'eau potable, ou bien réutilisez la même bouteille en plastique. Cela vous évitera, dans un pays chaud, d'en jeter une à trois par jour !

Texte : Clémentine Bougrat

Articles à lire