Voyager écolo

Voyager écolo
© malp - Adobe Stock

Fini le stress de la vie citadine, vous êtes parti renouer avec la nature. Vous contemplez un paysage immaculé en songeant à la beauté de notre planète. Soudain, une envie de pipi. Vous contournez un rocher, et là... Apparemment, vous n'êtes pas le premier à être passé par là ! Mouchoirs en papier, canettes écrasées... Ah, ces touristes, ils n'ont aucun respect pour la nature !

Mais vous, avez-vous pensé à ce qu'allait devenir la peau de banane que vous venez de jeter ? Elle mettra de huit à dix mois pour se décomposer. D'ici là, on peut parier que d'autres déchets "biodégradables" seront venus compléter le tableau. On oublie souvent qu'un geste anodin prend des proportions spectaculaires quand il est imité par des centaines de voyageurs. Et comme l'industrie du tourisme (terme révélateur !) est devenue phénomène de masse, le constat est cinglant : voyager est devenu un facteur de pollution de notre planète.

En prenant de bonnes habitudes, sans pour autant fournir d'efforts surhumains, vous pouvez limiter l'impact de votre passage. En commençant par le choix de votre moyen de transport... Voici une série de réflexes écolos à avoir en voyage, à la mer, en randonnée ou dans un pays lointain, mais aussi au contact des animaux sauvages. Loin de nous l'idée de vous attribuer un bonnet d'âne à chaque fois que vous prenez l'avion ! Mais si chacun fait attention, alors peut-être que les suivants pourront eux aussi profiter des merveilles de notre planète.

Texte : Clémentine Bougrat

Articles à lire