Le meilleur de l’Égypte

Le meilleur de l’Égypte : la Nubie et Abou Simbel

Le meilleur de l’Égypte : la Nubie et Abou Simbel
Temple de Kalabshah © YuricBel - stock.adobe.com

Plusieurs possibilités s’offrent aux voyageurs pour découvrir cette région. Le temple de Kalabchah peut se visiter depuis Assouan, puis on s’envole vers Abou Simbel pour un ou deux jours. Certains préfèrent une croisière sur le lac Nasser, question de flâner au fil du Nil.

Peu de bateaux naviguent, tous d’un très bon confort avec en prime des arrêts dans des temples inaccessibles autrement et surplombant le lac. On préfère la croisière au départ d’Assouan (elle démarre au sud du barrage), car l’arrivée en bateau sur Abou Simbel est tout simplement magique !

Le lac Nasser est très poissonneux et les fameux crocodiles du Nil y ont encore droit de cité. Certaines criques restent paradisiaques et la nature, totalement sauvage, est préservée.

Le temple de Kalabchah débute le programme des croisières, mais on peut s’y rendre également en voiture. C’est le premier temple à avoir été démonté lors du sauvetage des monuments de Nubie et déplacé de 40 km. L’actuel temple date de l’empereur Auguste, mais il fut élevé sur les restes de deux temples antérieurs. Il est dédié à Mandoulis, un dieu nubien qui intégra la légende osirienne.

Temple de Wadi El Seboua © shootdiem - stock.adobe.com

La navigation permet d’atteindre le temple de Wadi El Seboua. Son nom signifie « la vallée des lions », en raison d’une allée de sphinx. Le temple garde quelques jolis restes, dont une série de statues de Ramsès II.

Il faut marcher un peu dans le désert pour rejoindre le temple de Dakka, dédié au dieu Thot. De la terrasse supérieure du temple, la vue est panoramique sur le lac.

Le bateau fera ensuite escale au temple d’Amada, le plus ancien de toute la Nubie. Sur place, on visite également le temple de Derr et le tombeau de Pennout, tous déplacés pour être sauvés des eaux. Au milieu du lac, la citadelle de Qasr Ibrim ne se visite pas, mais on la voit depuis le bateau, c’était une place forte qui permettait de surveiller les expéditions dans la région.

Temple de Ramses II © matiplanas - stock.adobe.com

Puis on atteint la dernière escale, tant attendue. Les deux temples d’Abou Simbel se dressent en bordure du lac Nasser, absolument majestueux.

Le grand est le temple de Ramses II : le pharaon, un brin mégalo, y est présent partout, en façade, sur les colonnes et évidemment héros de toutes les fresques. Le petit temple est un hommage à son épouse tant adulée, Nefertari.

Le sauvetage de ces monuments a été spectaculaire : ils ont été découpés en 1 095 blocs, dont certains de 15 tonnes, qui furent déplacés 60 m plus haut. On vous recommande de visiter le site très tôt le matin (il ouvre à 6 h), si possible avant l’affluence touristique, l’idéal étant de passer la nuit dans un hôtel proche du site, la veille.

Texte : Agnès Debiage

Égypte Les articles à lire

L’origine de ses pyramides et temples remonte aux temps antiques des pharaons : de la...

Lors de son séjour au Caire durant le mois d’avril 2005, Sylvie, grand reporter, a...

Voyage Égypte

Bons Plans Voyage

Services voyage