Santé et sécurité Égypte

Santé

Le 1er problème que l'on rencontre en Égypte est celui de l'intense concentration humaine dans la capitale : Le Caire est une des villes les plus peuplées et les plus polluées du monde.

Cela signifie :
- asthmatiques et cardiaques, attention ;
- hygiène générale défectueuse ;
- hygiène alimentaire déplorable : Le Caire est l'une des destinations championnes du monde de la turista !

La célèbre poussière du Caire est terriblement glissante en cas de pluie : attention aux chutes et aux voitures qui ne freinent plus. Autres motifs de chutes, les chaussées et trottoirs défoncés, alors regardez bien où vous mettez les pieds. Et prudence absolue avec les voitures et bus, beaucoup d’accidents de piétons fauchés chaque jour.

Vaccinations

- Aucun vaccin n'est exigé pour les voyageurs en provenance d'Europe.

- Les vaccins « universels » (diphtérie, tétanos, polio, coqueluche ; Repevax ou Boostrixtetra) : un rappel tous les 15 ans pour les personnes à jour de leurs vaccins. Hépatite B : immunité d’autant plus longue que la primovaccination a été faite tôt dans la vie (avant 20 ans, probable immunité à vie).

- Hépatite A : fortement recommandée par l’OMS, car c’est une des maladies qui se contractent le plus facilement (par l’alimentation). Après la 1re  injection (protectrice 15 jours plus tard, à quasi 100 %), une 2de faite 6 à 18 mois plus tard entraîne probablement une immunité à vie.

- On recense un très fort taux d’hépatite C. Éviter à tout prix les piercings, les barbiers ou coiffeurs populaires. Si vous avez à subir une petite intervention chirurgicale, veillez à vous adresser aux cliniques les plus réputées. Pour les dentistes, c’est la même chose. « Plus c’est chic, plus vous avez des chances d’être bien soigné », c’est comme ça !

- En cas de long séjour, d'expatriation ou de séjour en milieu rural, les vaccins contre la rage et la typhoïde sont recommandés.

Conseils généraux

- Ne pas boire l’eau du robinet, sauf si elle est consommée via Lifestraw (le procédé individuel le plus économique). Il s’agit d’une sorte de paille individuelle qui filtre bactéries, virus et parasites (à hauteur de 99,99 % : du jamais vu) avec une capacité de 1 000 l, soit la consommation d’une personne sur 1 année. Sinon, achetez systématiquement de l’eau minérale soigneusement capsulée.

- Il est important de boire beaucoup en Égypte, notamment pour éviter tout risque de déshydratation à cause de la chaleur. Pensez à emporter une bouteille d'eau minérale avec vous, notamment sur les sites.

- Il n'y a plus de risques de paludisme, sauf au Fayoum où subsistent quelques foyers d'un paludisme mineur, mais cela ne justifie pas de traitement préventif.

- Les risques de bilharziose urogénitale sont importants dans certaines zones ; faire très attention aux lieux où l'on se baigne : la baignade dans les canaux, les petits lacs ou le Nil est à proscrire. La bilharziose se soigne aujourd'hui fort bien, à condition qu'on fasse le diagnostic avant les complications.

- Le sida, peu répandu, est néanmoins en augmentation (surtout chez les jeunes), comme dans tout le Proche-Orient, et l'usage de préservatifs (capout inglesi) demeure naturellement indispensable (on en trouve dans toutes les pharmacies). Les moyens contraceptifs sont très limités. Mieux vaut prévoir avant de partir.

- Les diarrhées et turista sont le lot de presque la moitié des touristes. Si cela vous arrive, mangez léger (du riz sans matière grasse), buvez beaucoup (eau et soda). Ne mangez pas n'importe où. Ayez toujours avec vous un bon antibiotique intestinal et un ralentisseur du transit intestinal, au cas où.

- Il est préférable d'acheter sa nourriture dans de grandes épiceries à fort débit. Mais il est souvent difficile de lire les dates de péremption, écrites en arabe ! Évitez ce qui se vend dans les petits kiosques car ça peut rester longtemps à la chaleur.

- Le rayonnement du soleil est très fort. Il est donc indispensable d’emporter une crème solaire d’indice élevé (disponible uniquement dans les grandes pharmacies en Égypte). A contrario, les nuits peuvent parfois être fraîches, voire carrément glaciales et humides sur le Nil et dans le désert. Pour que les magnifiques croisières en felouque ne se transforment pas en enfer nocturne, équipez-vous de vêtements chauds.

- En mer Rouge, portez des chaussures en plastique ou de vieilles baskets pour aller dans l'eau, car les poissons-pierres sont redoutables et les coraux entraînent des coupures très profondes, longues à cicatriser. Sans tomber dans la parano, il y a eu plusieurs attaques mortelles de requins ces dernières années.

- Il est conseillé d'acheter en France des répulsifs antimoustiques puissants.  On en trouve aussi en pharmacie en Égypte.

- Les médicaments sont beaucoup moins chers en Égypte qu'en Europe. Les études de pharmacie étant en anglais, vous ne devriez pas avoir de problème pour communiquer. Les antibiotiques sont donnés sans ordonnance. Plusieurs chaînes de pharmacies, notamment au Caire, sont ouvertes 24h/24. Mais attention aux nombreuses contrefaçons pharmaceutiques et préférez les grandes pharmacies (voir ci-après).

Avant votre voyage :
- Prenez suffisamment de médicaments pour toute la durée de votre séjour.
- Voyagez avec votre ordonnance rédigée en « Dénomination commune internationale » (DCI).

Sécurité

Le ministère des Affaires étrangères français déconseille formellement de se rendre :

  • dans la péninsule du Sinaï, à l’exception de Sharm el-Sheikh, à condition de s'y rendre par avion et de ne pas quitter la station balnéaire ;
  • dans la zone désertique, depuis la frontière libyenne à l’ouest jusqu’à la frontière soudanaise au sud.

En outre, il déconseille sauf raison impérative :

  • le delta du Nil, de l’est d’Alexandrie jusqu’à Port-Saïd et Suez, à l'exception des abords la rive ouest du Canal de Suez, où les déplacements restent possibles ;
  • la Moyenne-Égypte, de la région du Fayyoum à Sohag.

Par ailleurs, en Haute Égypte, dans la vallée du Nil entre Louxor et Abou Simbel, les déplacements restent possibles, sous réserve d’observer des recommandations de sécurité.

Dans toutes les grandes villes, comme Le Caire et Alexandrie, il est recommandé de limiter ses déplacements aux quartiers touristiques, et d'éviter les éventuels rassemblements et manifestations.

Il est essentiel de consulter, avant le départ, les conseils aux voyageurs du ministère des Affaires étrangères. Les informations y sont mises à jour très régulièrement et ne sont pas à prendre à la légère.

Les vols

Moins fréquents qu'en Europe, ils sont néanmoins en constante augmentation. Gardez donc les mêmes réflexes que dans votre pays d’origine.
N’ayez pas une confiance aveugle en vos interlocuteurs et évitez de laisser argent, passeport, billets d’avion, carte de paiement, bijoux ou objets de valeur dans votre chambre. Dans les grandes villes, préférez les sacs à dos ou sacs en bandoulière, car les vols à la tire se développent. Recomptez systématiquement votre argent au comptoir du bureau de change et vérifiez plutôt deux fois qu’une votre note d’hôtel ou de resto.
Attention aux amitiés ou aux amours trop faciles.
Bref, inutile de faire ici ce que vous ne feriez pas dans votre propre pays.

La sécurité

Elle est globalement bonne. Pas de bandes de délinquants, peu de quartiers sensibles... Cependant, elle s’est dégradée depuis la révolution et il est nécessaire d’être vigilant. Convois, escortes, patrouilles et détecteurs de métaux n’ont pour but que de vous protéger, ne les prenez pas pour une atteinte à votre liberté individuelle.

Il est conseillé de s’éloigner de tout rassemblement populaire et de ne pas se mêler à la foule. L’ambiance peut vite devenir électrique, la situation dégénérer, et vous ne comprendriez pas ce qui se dit.

En ville, on recommande de ne pas se promener seul tard dans la nuit.

La police touristique

Ce sont des policiers dont le rôle est, en principe, de résoudre tout problème pouvant se poser à un touriste. Si vous vous faites avoir par des commerçants, ils pourront vous donner un coup de main. Ne pas s'attendre toutefois à une débauche de renseignements. On peut aussi tomber sur des policiers peu serviables ou, plus souvent, peu compétents. Enfin, certains parlent uniquement l'arabe.

Interdiction de photographier

Il est strictement interdit de filmer les ponts, les ports, les postes-frontière, les casernes militaires, le grand barrage d'Assouan et le canal de Suez. Une recommandation à ne pas prendre à la légère !
Pour entrer dans certains musées et sites, vous devrez laisser votre appareil photo à la consigne.
En cas de mouvements sociaux, de grosses manifestations, ne sortez pas votre appareil photo. Rappelons que des journalistes ont été arrêtés et malmenés pendant et après la révolution.

Les arnaques

La très grande majorité des Égyptiens est, bien sûr, honnête. Mais soyez vigilant dès que vous parlez argent. En cas d’hésitation sur le prix d’un trajet , n’hésitez pas à questionner vos compagnons égyptiens de transport.

Dans les zones très touristiques (notamment autour des pyramides ou à Louxor), le problème se corse et s’est aggravé avec la baisse considérable du tourisme, la dévaluation subite de la livre et des salaires restés très bas. En tant qu’étranger, vous véhiculez une certaine image de la richesse. Même si vous n’êtes pas fortuné, il y a des chances que vous le soyez plus que votre arnaqueur. Il va alors tenter sa chance pour vous soutirer 10, 100, 1 000 LE.
Car l’arnaque peut prendre des proportions insoupçonnées : du kilo de fruits acheté dans la rue que vous payez plus cher que n’importe quel Égyptien (pas bien grave) à la course de taxi qui triplera parce que vous êtes étranger (on veut bien se laisser avoir une fois ou deux, guère plus), du faux papyrus qu’on vous vendra plus cher qu’un vrai à l’excursion « mémorable » enrobée dans un tissu de mensonges qu’on vous forcera presque à acheter (là, ça devient gênant). Alors, que faire ? RÉ-SIS-TER !

Méfiez-vous de tout ce qu'on vous dit, même si vous passez à côté de quelques rencontres.

Inutile de tomber dans la parano, mais restez ferme et poli.

Les déplacements

Dans la situatiuon actuelle, le ministère des Affaires étrangères recommande aux touristes de se déplacer en avion vers la vallée du Nil (Louxor, Assouan, Abou Simbel), et surtout de ne pas circuler de nuit (voiture ou taxi) dans tout le pays.
Restez vigilant, comme vous le seriez dans votre propre pays.
Dans les taxis, souvent toutes fenêtres ouvertes, évitez de poser votre sac en évidence sur vos cuisses, il deviendrait facile à arracher. D’autre part, la mortalité routière atteint des records, ce n’est pas à prendre à la légère. Soyez toujours ferme sur vos conditions de transport et sur la conduite de votre chauffeur.

Voyager seule

Les voyageuses peuvent voyager seules mais doivent adapter leur attitude aux habitudes du pays. La 1re précaution est d’éviter tous les lieux de foule. Faites preuve de prudence et sachez rester sur vos gardes.

Le harcèlement sexuel est un fléau national. Les rapports hommes-femmes sont très différents de ceux observés en Occident. Une Égyptienne ne se comporte pas comme une Occidentale (elle ne s’attable pas seule à un café, par exemple), elle voyage rarement seule, elle évite de se promener le soir dans les lieux isolés... Elle maîtrise un certain nombre de codes que vous ignorez. Prenez donc garde à ce que votre comportement peut induire chez votre interlocuteur. Pour éviter les malentendus gênants, inspirez-vous de l’attitude des Égyptiennes.

Tout d’abord, votre tenue vestimentaire doit être relativement « couvrante ». Votre attitude ne doit jamais être familière. La femme égyptienne instaure automatiquement de la distance avec les hommes, ce qui force au respect. Faites de même (pas de bise amicale, de geste familier, de regard soutenu...). Si des hommes deviennent des amis, veillez toujours à maintenir une certaine barrière dans les relations. Ne laissez pas un guide, même s’il est sympa, vous prendre le bras ou passer son bras autour de votre taille pour une photo. Il ne le ferait pas avec une femme de son pays...

Dans la foule, rapprochez-vous des Égyptiennes. Dans le métro, montez dans le wagon pour femmes. L’Égypte devient de plus en plus conservatrice, et l’espace de liberté des femmes a tendance à se restreindre sous la pression sociale.

Pour voyager sereinement, mieux vaut passer inaperçue : c’est la règle ! N’attachez aucune importance aux sifflements dans la rue, aux regards déshabilleurs, aux petites phrases provocatrices.

Dans tous les cas, il est strictement interdit par la loi qu’un Égyptien et une étrangère partagent la même chambre d’hôtel s’ils n’ont pas de certificat de mariage !

Voyage Égypte

Bons Plans Voyage Égypte

Services voyage



Forum Égypte

Voir tous les messages
Santé et sécurité

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Santé et sécurité Égypte

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Égypte

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Égypte

Agenda Égypte

Égypte Les articles à lire

L’origine de ses pyramides et temples remonte aux temps antiques des pharaons : de la...