Le meilleur de l’Égypte

Le meilleur de l’Égypte : Alexandrie

Le meilleur de l’Égypte : Alexandrie
Alexandrie © javarman - stock.adobe.com

Alexandrie, ville créée par Alexandre le Grand en 331 av. J.-C., a fait rayonner l’Égypte en Méditerranée : on évoque son mythique phare détruit au 14e siècle, sa bibliothèque, haut-lieu de savoir, la civilisation gréco-romaine qui s’y est développée, le souvenir de Cléopâtre…

La plupart des grands voyageurs qui ont foulé le sol égyptien sont arrivés en bateau dans le port d’Alexandrie. Et quelques célébrités y sont nées : Moustaki, Omar Charif, Demis Roussos, Nagui…

Cette immense baie a accueilli des Grecs, Italiens, Juifs, Levantins, Arméniens, Français, Anglais, notamment entre 1850 et 1950 qui ont enrichi culturellement le patrimoine de la ville. Le fameux roman de Lawrence Durrell Le Quatuor d’Alexandrie dresse un admirable portrait de l’Alexandrie cosmopolite d’antan.

Aujourd’hui, la cité de 5 millions d’habitants est un peu en dehors des circuits touristiques. Pourtant, elle réserve de belles surprises aux voyageurs de passage.

Les sites à voir à Alexandrie

Les sites à voir à Alexandrie
Fort de Qaitbay © tynrud - stock.adobe.com

La Bibliotheca Alexandrina abrite un Musée archéologique qui expose des trésors d’époque gréco-romaine notamment retrouvés dans les eaux du port et en baie d’Aboukir. L’exposition permanente Impressions d’Alexandrie donne une bonne idée de cette cité cosmopolite aux 18e et 19e siècles.

Longer la baie jusqu’au fort de Qaitbay, en contrebas duquel ont lieu les fouilles archéologiques sous-marines du phare d’Alexandrie. C’est le quartier des pêcheurs et du marché aux poissons.

Les Catacombes de Kom-el-Chouqafa laissent entrevoir un pan de l’histoire et, tout près, s’élève la Colonne de Pompée.

Le centre-ville mérite une belle balade à pied, les façades, les cafés, les villas rappellent un passé pas si lointain. Incontournable, le Musée national présente ses collections d’art et d’archéologie. Et on attend tous la réouverture du Musée gréco-romain. Le théâtre gréco-romain, entre le centre-ville et la gare, est un témoignage supplémentaire de ce passé très riche.

À l’autre bout de la ville, le musée des Bijoux de la famille royale donne un aperçu du faste de la royauté en Égypte. Et un peu plus loin, le palais de Montazah (ne se visite pas), dans le parc du même nom, était l’une des résidences royales avec la plage privée.

Alexandrie est une jolie parenthèse dans un voyage en Égypte, loin des pharaons, mais au cœur de l’histoire de la Méditerranée. On peut y aller en train depuis Le Caire, même pour une rapide journée.

Texte : Agnès Debiage

Égypte Les articles à lire

L’origine de ses pyramides et temples remonte aux temps antiques des pharaons : de la...

Lors de son séjour au Caire durant le mois d’avril 2005, Sylvie, grand reporter, a...

Voyage Égypte

Bons Plans Voyage

Services voyage