Le meilleur de l’Égypte

Le meilleur de l’Égypte : Le Caire

Le meilleur de l’Égypte : Le Caire
© AlexAnton - stock.adobe.com

Le Caire, mégapole qui dépasse les 20 millions d’habitants, est polluée, surpeuplée, bruyante, mais elle déborde de vie pour celui qui se laisse entraîner, charmer, surprendre. La « ville aux 1 000 mosquées » résonne cinq fois par jour à l’unisson lors des appels à la prière. Suivez-nous sur les pas de Khéops, de Moïse, de Saladin…

Le centre-ville du Caire

Le centre-ville du Caire
Musée des Antiquités égyptiennes © matiplanas - stock.adobe.com

Direction tout d’abord le centre-ville (West el balad comme disent les Égyptiens), dont les immeubles haussmanniens du 19e siècle rappellent cet âge d’or (1850-1950) tant idéalisé dans la littérature. Loin des grandes rues, on y découvre toute une vie de quartier, avec ses marchands ambulants et ses petits métiers.

Sur la célébrissime place Tahrir, dont on ne voit plus aucune trace de la révolution de 2011, se dresse le musée des Antiquités égyptiennes. Celui où tous les plus beaux trésors de l’art pharaonique sont regroupés (Toutankhamon, bijoux, statuettes, momies, stèles…) devrait se faire voler la vedette avec l’ouverture prochaine du Grand Egyptian Museum près des pyramides. Mais, pour l’instant, il demeure un incontournable d’une visite de la capitale.

À proximité, coule le Nil, large et puissant. Ses ponts qui permettent de passer d’une rive à l’autre et d’accéder à ses deux îles (Gezira ou Manial) sont de vrais goulots d’étranglement pour cette circulation déjà dense et désordonnée.

Le quartier copte

Le quartier copte
Eglise Sainte-Barbara © efesenko - stock.adobe.com

Après les pharaons, reprenons le fil de l’Histoire, pour découvrir une Égypte chrétienne. On peut rejoindre le quartier copte en métro depuis la place Tahrir (descendre à la station Mar Girgis). Ce petit quartier calme, où résonnent quotidiennement les cloches, aurait abrité la Sainte Famille dans une grotte sous l’église Saint-Serge.

Le joli musée copte recèle des trésors de cette période. Il est entouré par l’église El Moallaqah (la suspendue), l’église Saint-Georges plus récente, dont une petite salle, en bas à droite des escaliers, permet aux fidèles de simuler la Passion du Christ. Depuis la rue, un grand escalier en pierre descend vers un dédale de ruelles pavées et bordées par les églises Saint-Serge, Sainte-Barbara et la synagogue Ben Ezra.

Le Caire islamique

Le Caire islamique
Marché Khan el Khalili © merydolla - stock.adobe.com

Rendez-vous dans l’ancienne ville fortifiée, jadis ceinte de remparts. Le cœur de ce quartier est le Khan el Khalili, le grand bazar du Caire où les marchands déploient mille stratagèmes pour attirer votre attention dans toutes les langues. Autour de ces quelques rues très commerçantes, plein de petits métiers manuels subsistent et si l’on a du temps, les découvertes sont toujours surprenantes.

Les trésors architecturaux de l’art islamique sont pour beaucoup concentrés dans ce périmètre : mosquées, caravansérails, khan, anciennes demeures restaurées, hammam et le musée des Textiles ponctuent la balade de la longue rue Mouiz Li Din Allah, qui part de la porte Bab el Futuh vers celle opposée de Bab Zoueila. Au passage, ne manquez pas la visite de la célèbre mosquée Al Azhar, qui est depuis 970 la plus ancienne université du monde musulman.

Tout proche, dans la wekalet El Ghuri, a lieu, les lundi, mercredi et samedi à 19 h 30, le magnifique spectacle des derviches tourneurs. À pied, on peut aller jusqu’au musée d’Art islamique, situé rue Port Saïd.

La citadelle du Caire

La citadelle du Caire
Citadelle du Caire © efesenko - stock.adobe.com

Perchée sur un promontoire, elle domine la mégapole qui s’étale à ses pieds. Saladin, qui la fit construire au 12e siècle, prit en 1173 le titre le Sultan d’Égypte. Mais les grandes transformations et la construction de la mosquée inspirée de celles d’Istanbul remontent à l’époque de Mohamed Ali, le fondateur de l’Égypte moderne.

En contrebas de la citadelle, les deux mosquées du Sultan Hussein et d’Er Rifaï peuvent se visiter, et l’on vous conseille de continuer jusqu’à la mosquée Ibn Touloun, l’une des plus anciennes de la ville, dont le minaret est unique.

Zamalek

Zamalek
Île de Gezira © Givaga - stock.adobe.com

Dans la partie nord de l’île de Gezira, Zamalek est un quartier chic, commerçant, aux belles ambassades abritées dans de petits palais et des demeures de style, et aux nombreux restaurants.

Originellement, le palais de Gezira (aujourd’hui l’hôtel Marriott) avait été construit par le khédive Ismaïl en l’honneur de l’impératrice Eugénie, venue inaugurer le canal de Suez en 1789, et dont on dit qu’il était amoureux. À côté, l’immense Gezira Sporting Club existe depuis 1882 : hippodrome, golf, trois piscines, tous les sports s’y pratiquent.

Les pyramides de Gizeh

Les pyramides de Gizeh
Pyramides de Gizeh © Pius Lee - stock.adobe.com

Il faut traverser la ville pour s’émerveiller devant les trois grandes pyramides de Gizeh : Khéops, Khéphren, Mykérinos et le Sphinx.

Khéops (4e dynastie, -2600 av. J.-C.), la plus haute, domine, du haut de ses 146 m, tout le plateau de Gizeh. C’est la dernière des 7 Merveilles du monde antique encore debout. Plus de 20 années furent nécessaires pour construire ce tombeau d’éternité qui accueillit la momie du pharaon.

Sphinx © PixAchi - stock.adobe.com

Jadis, un temple funéraire et un mur d’enceinte entouraient cette sépulture. Le Sphinx, taillé sur place, daterait de la même époque. L’intérieur des pyramides se visite, mais elles ne sont jamais toutes ouvertes en même temps. La barque solaire de Khéops, découverte en 1954 à proximité de la pyramide, est exposée dans un musée sur place.

Le soir, les pyramides sont illuminées de mille feux, avec le spectacle son et lumière qui retrace l’histoire de ces monuments et de leurs pharaons. Le futur Grand Egyptian Museum (GEM), qui devrait ouvrir ses portes en 2020, se trouvera à environ 2 km du plateau de Gizeh.

Texte : Agnès Debiage

Égypte Les articles à lire

L’origine de ses pyramides et temples remonte aux temps antiques des pharaons : de la...

Lors de son séjour au Caire durant le mois d’avril 2005, Sylvie, grand reporter, a...

Voyage Égypte

Bons Plans Voyage

Services voyage