Les trains touristiques en France

Trains touristiques : Sud-Ouest de la France

De la Cerdagne à la Rhune, en voiture dans les plus beaux trains touristiques du Sud-Ouest de la France !

Le Train jaune (Pyrénées-Orientales)

Le Train jaune (Pyrénées-Orientales)
Train jaune © SNCF Médiathèque - Maxime Huriez

Établie au début du 20e siècle, la ligne du Train Jaune traverse la Cerdagne, ce pays catalan situé à l’ouest des Pyrénées-Orientales et au nord de l’Espagne. Elle relie Villefranche-de-Conflent à La Tour-de-Carol (62,5 km) dans un environnement très accidenté. Vous longez les montagnes, passez dans dix-neuf tunnels et sur deux ouvrages renommés, le viaduc Séjourné et le pont suspendu Gisclard.

Été comme hiver, le spectacle est fascinant. L’impression de se trouver dans le décor d’un film d’aventures est persistante. En vedette, les vallées de la Têt et du Haut-Conflent, les massifs du Canigou, du Cambre d'Aze, du Carlit et du Puigmal, avec au loin la silhouette de la Serra del Cadi…

Comme il s’agit d’une ligne TER de la SNCF, vous pouvez vous arrêter où vous voulez. Les centres d’intérêt ne manquent pas : le four solaire de Font-Romeu, la citadelle Vauban de Mont-Louis, sans oublier la cité fortifiée de Villefranche-de-Conflent remaniée par Vauban – encore lui ! – ou les nombreux villages de caractères et stations de sports d’hiver cerdans.

Notez que le Train Jaune est connecté – avec changement – à Perpignan depuis son terminus de Villefranche-de-Conflent, ainsi qu’à Toulouse et Barcelone depuis Latour-de-Carol.

Pour aller plus loin : https://www.pyrenees-cerdagne.com

Le Train rouge (Pyrénées-Orientales, Aude)

Le Train rouge (Pyrénées-Orientales, Aude)
Le Train rouge © TPCF

Également nommé Train du Pays Cathare et du Fenouillèdes, il part de la Méditerranée et de la plaine du Roussillon pour monter dans le piémont pyrénéen et les gorges de l’Aude.

Long de 60 km, son itinéraire commenté vous fait savourer des paysages constitués de vignobles, de vertes vallées, de plateaux désertiques ou de forêts. Il comprend des points de vue sur des châteaux médiévaux.

De nombreux arrêts permettent de se promener dans des villes et villages de caractère entre Rivesaltes (Pyrénées-Orientales) et Axat (Aude) : Espira-de-l'Agly (église romane Sainte-Marie), Cases-de-Pène (ermitage Notre-Dame-de-Pène), Estagel (Tour de l'Horloge), Maury (fresques en trompe-l'œil sur des façades, château de Quéribus), Saint-Paul-de-Fenouillet (le Chapitre), Caudiès-de-Fenouillèdes (ermitage Notre-Dame-de-Laval), Lapradelle-Puilaurens (château de Puilaurens).

Des parcours de randonnée vous y attendent également, afin de découvrir notamment de beaux sites naturels.

Pour aller plus loin : www.letrainrouge.fr

Le Chemin de fer du Haut-Quercy (Lot)

Le Chemin de fer du Haut-Quercy (Lot)
Train à vapeur de Martel © Chemin de Fer touristique du Haut-Quercy

Formant un V entre Martel et Saint-Denis-lès-Martel, l’itinéraire de 13 km que vous offre le « Truffadou » vous fait parcourir la jolie campagne de ce coin du Quercy qui s’étend sur un causse.

Le clou du spectacle est son passage par la corniche qui surplombe la vallée de la Dordogne à 80 m d’altitude. Depuis des falaises, vous contemplez un vaste panorama composé d’autres hauteurs situées au loin, de plantations diverses formant une mer de verdure en contrebas où coule la rivière…

Tracté par une locomotive à vapeur ou à diesel, ce train doit son surnom au fait qu’il était emprunté par les producteurs de truffes se rendant au marché de Martel. Cette belle cité, dont le cœur historique est doté de charmantes rues anciennes, mérite une balade : vestiges de remparts médiévaux, église de style gothique méridional, halle du 18e siècle…

Pour aller plus loin : www.trainduhautquercy.info

Le Train de la Rhune (Pyrénées-Atlantiques)

Le Train de la Rhune (Pyrénées-Atlantiques)
Train de la Rhune © CG64 - JM Decompte

Un extraordinaire panorama sur les Pyrénées et la côte Atlantique : c’est ce que vous invite à contempler le Train de la Rhune.

Depuis sa gare située sur la commune de Sare, près de Saint-Jean-de-Luz, il vous transporte le long d’un parcours d’une dizaine de kilomètres à bord des voitures en bois d’un train à crémaillère datant de 1924. Au terme d’une demi-heure, vous vous trouvez au sommet de la Rhune, montagne haute de 905 m, à la frontière des pays basques français et espagnol.

Roulant à faible vitesse, il vous donne tout loisir d’admirer les paysages changeants qui mènent à cette hauteur, de même que les animaux qui les peuplent : les pottoks, petits chevaux typiques de la région, des vautours, des brebis…

Au sommet, vous avez des départs d’itinéraires de randonnée, certains vous permettant de redescendre à pied vers Sare. Il s’y trouve également des ventas, auberges basques où vous pouvez (re)prendre des forces !

Pour aller plus loin : www.rhune.com

Le Train d’Artouste (Pyrénées-Atlantiques)

Le Train d’Artouste (Pyrénées-Atlantiques)
Train d’Artouste © Altiservice - Sarah Benchaoub

Quelle expédition ! Pour prendre ce train, il vous faut d’abord emprunter une télécabine depuis Fabrèges. Ensuite, au terme de son parcours, vous êtes invité à cheminer sur un sentier qui vous mène au lac d'Artouste (situé à environ 20 minutes).

Oui, mais quel bonheur ! À bord du train, vous êtes à 2 000 m d’altitude et, depuis des voitures ouvertes, vous voyez défiler des paysages de haute montagne sur une dizaine de kilomètres, vues plongeantes sur la vallée du Soussoueou comprises.

Quant au lac d'Artouste, d’origine glaciaire, il couvre une superficie de 56 hectares, sa profondeur étant de 85 m. Environnée de sommets, ainsi que d’un barrage grâce auquel le train existe, cette perle de la vallée d'Ossau est un point de départ d’itinéraires de randonnée.

Notez que, dans les alentours du site, on peut pratiquer le VTT sur des pistes dédiées, ainsi que camper ou passer une nuit dans un refuge.

Pour aller plus loin : www.train-artouste.com

Texte : Michel Doussot

Les articles à lire

Bons Plans Voyage