Grèce continentale, nos 10 coups de cœur

Athènes et Grèce centrale

Entre les temples à Athènes, le bleu du Golfe de Corinthe et la végétation abondante du Pélion, découvrez une autre facette de la Grèce. 

Athènes et l’Attique

Athènes et l’Attique
Le temple de Poséidon © sborisov - Fotolia

L’Acropole, l’Aréopage, l’Agora, l’Olympiéion, les trésors du musée archéologique… Ces sites mythiques constituent évidemment une bonne raison de se rendre à Athènes, mais ce serait dommage d’en rester là. Car la capitale de la Grèce est tout sauf une ville-musée.

Malgré la crise économique, Athènes est une ville vivante, vibrante même. Au-delà de son patrimoine exceptionnel, son véritable trésor n’est autre que les Athéniens eux-mêmes. Prenez le temps de découvrir cette ville attachante, qui vaut bien mieux que son urbanisme chaotique.

Alors, élancez-vous dans les rues de PlakaMonastirakiPsiri, humez cette atmosphère si particulière au parfum à la fois méditerranéen et oriental, émerveillez-vous du spectacle époustouflant des halles, admirez le coucher du soleil sur la ville blanche depuis la colline du Lycabette, avant de sortir le soir dans les cafés branchés de Gazi

Athènes, c’est un tourbillon humain incroyable, un théâtre de rue qui n’a rien d’antique !

Aux portes d’Athènes, la région de l’Attique déploie son littoral composé de criques et de plages aux pieds de montagne. À 60 km d’Athènes, le temple de Poséidon se dresse majestueusement face à la mer Égée sur la pointe du cap Sounion.

Lire notre article Athènes, 5 raisons d'y aller
Voir les photos d’Athènes
Consulter notre guide en ligne Athènes

Delphes et sa vallée

Delphes et sa vallée
© samott - Fotolia

Situé à 169 km d'Athènes (3 h de route), Delphes est l'un des sites archéologiques les plus importants de Grèce. Niché sur l'un des flancs du mont Parnasse, ce sanctuaire dédié à Apollon jouit d'un splendide panorama sur la vallée couverte d’oliviers avec, à l'horizon, le golfe de Corinthe.

Sanctuaire commun à toutes les cités de la Grèce antique, Delphes eut un rayonnement religieux considérable. Considéré comme « le nombril du monde » par les Grecs anciens, Delphes est célèbre pour sa fameuse pythie, qui faisait office d’oracle.

Le temple d'Apollon et le théâtre, qui datent du 4e s. av. J.-C., remarquables de beauté, sont les monuments majeurs du site. Quant au musée, il renferme des pièces archéologiques exceptionnelles. À l’écart, le sanctuaire d’Athéna Pronaia (tholos) se trouve dans un cadre intimiste, offrant de belles vues sur la vallée.

À quelques kilomètress de Delphes, le village d’Arachova, situé au pied du mont Parnasse, est l’une des stations de ski les plus fréquentées du pays. Car il peut neiger en Grèce ! Magnifiques vues sur le golfe de Corinthe en prenant la route qui redescend vers Itéa.

Voir les photos de Delphes

Golfe de Corinthe

Golfe de Corinthe
Village de Galaxidi © GIORGOS - Fotolia

Séparant le Péloponnèse de la Grèce centrale, le bleu profond du golfe de Corinthe offre de superbes panoramas, particulièrement sur sa rive nord. Entre Galaxidi et Desfina, la route serpente le long de l’eau avant de s’élever sur le flanc de la montagne, suivant un itinéraire particulièrement spectaculaire.

Lové dans une anse, Galaxidi possède un joli port de plaisance bordé de restos et une sympathique place à l’ombre des palmiers. Atmosphère sympa et détendue. Un bon point de chute pour ceux qui veulent se baigner après avoir visité Delphes (à 30 min de route).

À 60 km de là, la paisible cité de Naupacte, dominée par sa forteresse et son kastro, se souvient de la fameuse bataille de Lépante, qui en 1571 stoppa l’avancée des Ottomans en Méditerranée.

En retournant vers Athènes, ne manquez sous aucun prétexte le monastère d’Ossios Loukas (Unesco), chef-d’œuvre d’art byzantin (11-12e s.) blotti à 35 km de Delphes sur le flanc occidental de l’Hélicon. Un endroit vraiment à part.

Les villages du Pélion

Les villages du Pélion
Village de Makrinitsa © Kisa_Markiza - Fotolia

Situé au sud-est de Volos, le Pélion est une péninsule montagneuse recouverte d’une végétation abondante, presque unique en Grèce. Une terre de forêts et de vallées profondes, d’à-pics plongeant dans la mer où, disait-on, vivaient les centaures.

Reliés par des petites routes, les superbes villages du Pélion (Miliès, Makrinitsa, Zagora, Tsangarada…) ont préservé leur caractère hellénique, leurs belles maisons de pierre et tout leur caractère. Goûtez à la spécialité locale, le spetsofaï, une saucisse très épicée cuisinée avec des poivrons et des tomates.

Au nord, le Pélion constitue un vrai paradis pour les randonneurs. De nombreux chemins relient les villages entre eux, en empruntant d’anciens sentiers muletiers utilisés jadis par les commerçants qui récoltaient la soie et la laine.

Une région authentique, où passer une agréable villégiature bucolique de plusieurs jours.

Lire notre reportage La Grèce de l’intérieur, de Delphes au Pélion

Texte : Routard.com

Grèce Les articles à lire

Voyage Grèce

Bons Plans Voyage

Services voyage