Trois jours à Miami

Trois jours à Miami
Courtesy of Greater Miami Convention and Visitors Bureau – MiamiandBeaches.com

Miami, son soleil, sa plage, son glamour et son bling-bling… Bien sûr, la carte postale dit vrai, surtout à South Beach, royaume de la frime sur fond d’immeubles Art déco. Mais Miami a su se renouveler en jouant la carte du cosmopolitisme (tendance latino), de l’art contemporain et de l’architecture moderne. Il faut compter trois jours pour découvrir cette ville aux visages multiples. Il n’y a pas que des cocotiers à Miami !

Jour 1 : Miami Beach, Day & Night

Jour 1 : Miami Beach, Day & Night
© Mayannick

Miami Beach ! Le fleuron de Miami et la carte postale de la Floride. C’est donc par ce quartier – où l’on vous conseille aussi de dormir (réduc importantes hors saison) – qu’il faut débuter votre découverte de Miami.

Remontez Ocean Drive le long de South Beach, en passant devant l’Art Deco District, qui s’étend entre 5th Street et Lincoln Road. Restaurés dans les années 1980, les édifices Art déco construits entre 1923 et 1943 déclinent toutes les gammes de pastels. On y trouve des folies comme la Casa Casuarina, l’ex-demeure de Versace, qui est une réplique de l’Alhambra de Christophe Colomb à Saint-Domingue.

Pour découvrir ce patrimoine, direction l’Art Deco Welcome Center, excellente source d’informations et un point de départ idéal pour une balade dans le temps. À noter : la Miami Design Preservation League propose d’intéressantes visites guidées de l’Art Deco District.

De l’autre côté d’Ocean Drive… la plage de South Beach ! Ce ruban de sable blanc se déploie sur plusieurs kilomètres vers le nord. Un haut lieu de la frime et de la branchitude, avec sans doute la plus forte densité de belles créatures au monde !

À l’intérieur de SoBe, deux musées à visiter sur Washington Ave. après une séance de bronzage : The Wolsonian, entièrement consacré au design des 19e et 20e siècles et le World Erotic Art Museum, pour son exceptionnelle collection d’art érotique du monde entier.

Les accros du shopping iront plus au nord, sur Lincoln Drive, inspirée de Rodeo Drive de L.A., avec ses boutiques branchées. À l’angle, un chef-d’œuvre d’architecture signé Frank Gehry : le New World Center, une salle de concerts high tech.

En soirée, évidemment, revêtez vos plus beaux atours pour explorer les folles nuits de SoBe, avec deux valeurs sûres de la nuit locale (Nikki Club et le LIV at Fontainebleau) ou, dans un genre plus glamour, les mythiques bars d’hôtels FDR @ Delano et The Shore Club.

Jour 2 : Coconut Grove, Coral Gables et Little Havana

Jour 2 : Coconut Grove, Coral Gables et Little Havana
Vizcaya Museum © Mayannick

Il n’y a pas que la plage à Miami ! Rendez-vous à Vizcaya Museum and Gardens pour visiter une curiosité assez impressionnante : une superbe villa de style Renaissance construite par un riche Américain au début du 20e s ! L’illusion est parfaite et la balade bien sympa.

Ensuite, longez la baie de Biscayne dans le quartier bobo et tranquille de Coconut Grove jusqu’au Barnacle Historic State Park, idéal pour le pique-nique.

Dans l’après-midi, si vous êtes motorisés, poussez jusqu’au Fairchild Tropical Garden, le plus grand jardin tropical des États-Unis, à 8 km au sud du très huppé quartier de Coral Gables où se trouve aussi l’un des plus beaux palaces de Miami (The Biltmore) et un intéressant musée des civilisations, le Lowe Art Museum.

Juste au nord de Coral Gables, Little Havana est le fief de l’importante communauté latino-américaine de Miami, où l’espagnol est la 2e langue parlée après l’anglais. Miami a accueilli bon nombre de réfugiés cubains après la révolution castriste. L’épicentre du quartier est SW 8th Street, surnommée Calle Ocho. On y trouve nombre de commerces latinos.

Autre option pour les accros du bronzage : la très belle plage du Bill Baggs Cape Florida State Park, au bout de l’île de Key Biscayne. Bien plus tranquille que South Beach, mais il faut avoir une voiture…

Jour 3 : Downtown, les musées et Wynwood Art District

Prenez le métro aérien (gratuit) pour jeter un œil à Downtown Miami. Offrant d’intéressants panoramas sur la diversité urbaine de Miami sur fond d’océan, la balade en métro au milieu des buildings est devenue une attraction touristique.

Au nord-est de Downtown, sur Museum Park, le Perez Art Museum Miami (PAMM), installé dans un superbe bâtiment moderne signé Herzog & De Meuron, présente une importante collection d’art moderne et contemporain, avec pas mal d’œuvres latino-américaines.

Les fans d’histoire visiteront History Miami, tandis que les familles apprécieront le Miami Children’s Museum, qui décrypte la vie quotidienne de façon ludique. Signalons, en 2016, l’ouverture attendue du Museum of Science.

Enfin, au nord de Downtown, il ne faut pas manquer le Wynwood Art District, qui est devenu le quartier tendance de Miami, avec ses galeries d’art contemporain, ses ateliers d’artistes et ses fameuses peintures murales (murals), qui ont transformé le quartier en un musée du street art à ciel ouvert.

Fiche pratique

Pour préparer votre séjour, consultez notre guide en ligne Miami

Office de tourisme de Miami

Comment y aller ?

American Airlines et Air France desservent Miami en vol direct depuis Paris. Environ 10 h de vol.  Trouvez votre billet d'avion pour Miami.

Où dormir ?

Privilégiez Miami Beach pour l’hébergement, car c’est de loin le quartier le plus intéressant de la ville, bien qu’un peu excentré. Attention, les tarifs sont assez élevés sauf en basse saison (de -25 % à -50 %), d’avril à octobre. Réservation à l’avance conseillée.

Trouvez votre hôtel à Miami

Comment se déplacer ?

Le réseau de transports en commun est plutôt bien développé à Miami (bus et métro) et il est facile de trouver des taxis.
Pas besoin de voiture, si vous restez à Miami Beach (parking hors de prix) ou dans Miami intra-muros. Toutefois, la ville étant assez étendue et les points d’intérêt parfois éloignés les uns des autres, il peut être utile de louer un véhicule. À vous de voir selon vos envies et votre budget.

Où manger ?

Comme dans le reste des États-Unis, les food trucks ont le vent en poupe à Miami.

- Puerto Sagua : 700 Collins, Ave, South Beach. Un resto cubain réputé et très populaire. Plats 10-35 $.

- Pelican Café : 826, Ocean Drive, South Beach. Un resto chic dans un hôtel de charme, pour ceux qui tiennent à dîner sur Ocean Drive. Terrasse face à la plage et cuisine d’inspiration méditerranéenne. Plats 11-45 $.

- Wynwood Kitchen & Bar : 2550 N.W. 2 Ave. Un des établissements en vogue du Wyndwood Art District décoré par Shepard Fairey. La terrasse donne dans le jardin des Wynwood Walls. Plats 12-15 $.

- Garcia’s : 398 NW North River Dr. L’un des meilleurs restos poissons et fruits de mer de la ville. Terrasse sympa sur Miami River. Repas 30-40 $.

Où prendre un verre ?

Dans les hôtels historiques de Collins Ave et Ocean Drive, comme le Delano, The Shore Club, Clevelander ou Setai.

- Purdy Lounge : 1811 Purdy Ave : un bar lounge sympa et casual, pour changer de la frime d’Ocean Drive.

Où s’éclater à Miami Beach ?

- Nikki Beach Club : un club de plage comme à Ibiza avec des parties assez chaudes.

- LIV at Fontainebleau : boîte sophistiquée et glamour, the place to be à Miami.

Texte : Routard.com

Mise en ligne :

Miami Les articles à lire

Services voyage