Les vaccinations

Docteur vaccination
© Gajus - Fotolia

Attention : chapitre vital !

Avant tout départ, il faut s'informer des vaccins obligatoires et recommandés dans le pays de destination. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les rubriques "Santé" de nos fiches pays ou le site de l'Institut Pasteur.

Attention : certaines vaccinations nécessitent plusieurs injections. Faites donc les démarches nécessaires au moins un mois avant votre départ.

Les différentes vaccinations

Les quatre premières sont obligatoires et/ou recommandées en France : un départ en voyage est l'occasion de faire le point sur l'état des vaccinations et effectuer d'éventuel rappels.

Diphtérie, tétanos, poliomyélite (DTP)

Vaccination obligatoire pour les enfants en France.

Le DTP est une vaccination sans problème : les rappels sont désormais recommandés à 25 ans, 45 ans, 65 ans, puis tous les 10 ans à partir de 65 ans, après l'âge de 18 ans.

BCG (Tuberculose)

Ce vaccin contre la tuberculose est en principe obligatoire dès le plus jeune âge en France. Risque de tuberculose faible chez les voyageurs, uniquement si on doit vivre de façon prolongée avec la population des pays visités.

ROR

Il s’agit du vaccin combiné Rougeole-Oreillons-Rubéole qui est désormais fortement recommandé en Europe pour tous les enfants : a fortiori donc lorsque l’on se rend dans les pays en développement, notamment en Chine et en Asie du Sud-Est, ainsi qu'en Afrique intertropicale.
Cependant, ce n’est pas à proprement parler une vaccination de l’adulte voyageur, mais plutôt une vaccination universelle.

Coqueluche

Mêmes remarques que pour le ROR (rougeole, oreillons, rubéole). Compte tenu de la recrudescence de la maladie, depuis 2008, ce vaccin est également recommandé pour les adultes.

Chez l'adulte n'ayant pas reçu de vaccination contre la coqueluche au cours des cinq dernières années, vaccination possible à l'occasion du rappel diphtérie-tétanos-poliomyélite fixé à l'âge de 25 ans. Pour les personnes âgées de plus de 25 ans et n'ayant pas reçu ce rappel, un rattrapage pourra être proposé jusqu'à l'âge de 39 ans révolus.
Plus d'infos sur le vaccin contre la coqueluche.

Hépatite A

L’hépatite A est une maladie extrêmement répandue sur la surface du globe : Amérique du Sud, Afrique, Asie et Amérique centrale.
Plus le pays est pauvre, avec des conditions d'hygiène précaires et des infrastructures déficientes, plus le risque est élevé.

L’hépatite A (ou jaunisse) est la plus fréquente des maladies du voyageur qui soit évitable par la vaccination. Elle n’est que très rarement très grave, voire mortelle, mais rend souvent très malade et très longtemps : avant la mise au point des vaccins, c’était un véritable fléau pour les sociétés envoyant des salariés à l’étranger, pour l’armée et pour bon nombre de touristes qui payaient bien cher leurs quelques semaines de farniente sous les tropiques. L'hépatite A se transmet par l'eau, les aliments et les mains sales.

Le vaccin est extrêmement efficace (proche de 100 %), 15 jours à trois semaines après une seule injection. Une injection de rappel faite 6-12 mois plus tard assure une protection au moins égale à 10 ans. Un rappel doit être fait tous les 10 ans.

En savoir plus sur les vaccins contre l'Hépatite A.

Hépatite B

Dès que l’on doit approcher des gens de près (professionnellement comme les personnels de santé, sexuellement, ou dans des conditions de vie précaires des pays en développement), mieux vaut être vacciné contre l’hépatite B. L’hépatite B est une maladie de la " promiscuité ", qui se transmet par voies sexuelle (même orale) et sanguine.  C’est une maladie grave qui peut aboutir à la cirrhose, et au cancer du foie, le premier cancer dans le monde. Dans certains pays comme dans certains villages, plus de 90 % des gens ont rencontré le virus au cours de leur existence : même si seulement 10 à 20 % d’entre eux en sont malades, cela représente un risque conséquent. Les régions les plus exposées sont l’Afrique et l’Asie, même si on trouve le virus sur toute la planète.

Vaccination actuellement recommandée à tous les Européens, a fortiori donc à ceux qui voyagent.

En attendant que tout le monde soit protégé grâce à la vaccination systématique des nourrissons et adolescents, il est nécessaire aujourd’hui que les voyageurs tropicaux soient dûment vaccinés contre cette maladie qui est la 9ème cause de mortalité mondiale.

Schéma vaccinal : Deux injections espacées d’un mois et une 3e injection 6 mois après la première. Possibilité d'un protocole accéléré en cas de départ imminent.

Plus d'infos sur le site de l'Institut Pasteur.

Fièvre jaune

Avec cette vaccination, on ne discute pas.
Elle est indispensable pour tout voyage en Afrique intertropicale ou en Amérique du Sud  tropicale (Brésil, Bolivie, Pérou, Colombie, Venezuela, Guyane, Panama), dès l’âge de 6 mois, même lorsqu’elle n’est pas administrativement exigée par le pays récepteur. On ne discute pas car il s’agit d’une maladie mortelle (60 %) que l’on contracte sans s’en apercevoir en étant piqué par un moustique qui n’a rien de particulier par rapport à ses confrères.
La vaccination protège à quasiment 100 %, pendant au moins 10 ans (10 ans est la durée de validité " administrative ").
Bien noter que :
- il n’y a pas de fièvre jaune en Asie,
- la vaccination ne peut se faire que dans les centres de vaccination habilités (il y en a environ une centaine en France),
- la protection est conférée seulement 10 jours après l’injection. Il est donc encore une fois nécessaire de s’y prendre à l’avance.

Attention : contre-indication pour certains patients, bien se renseigner auprès du médecin.

Toutes les infos sur la fièvre jaune sur le site du Ministère de la Santé

Fièvre typhoïde

Cette maladie est aujourd’hui exceptionnelle en France, mais continue à faire de terribles ravages dans les pays en développement.
Les zones à très haut risque sont l'Afrique, le sous-continent Indien, l’Asie du sud-est, l’Amérique du Sud.

Il faut faire une injection de vaccin pour l’adulte comme pour l’enfant de plus de deux ans 15 jours avant le départ. Sa validité est de 3 ans, mais il ne protège pas de la maladie à 100% : le vaccin ne saurait se subsistuer aux règles élémentaires d'hygiène (eau, aliments, lavage des mains).

Le vaccin Tyavax, réservé aux adultes, combine la vaccination contre la fièvre typhoïde et la vaccination contre l’hépatite A.

Vaccination
© thodonal - Fotolia

Méningite à meningocoque

Il s’agit d’une maladie qui peut décimer des villages entiers dans nombre de régions tropicales, en Afrique subsaharienne.
La vaccination est recommandée aux enfants, adolescents et jeunes adultes qui vont séjourner dans des pays où la méningite sévit régulièrement de manière épidémique (les régions sahéliennes et soudano-sahéliennes par exemple).

Pour l’adulte de moins de 35-40 ans, il s’agit d’une vaccination très recommandée si on se rend en zone d’endémie à certains moments de l’année (par exemple : la saison sèche en Afrique soudano-sahélienne). Elle est obligatoire pour les personnes se rendant en pélerinage à La Mecque.
Il s’agit d’une vaccination sans aucun risque, bien tolérée et facilement associable à toutes les autres, à faire au moins 10 jours avant le départ. Durée de protection : 3 ans.

Plus d'infos sur les infections à méningocoques.

Rage

Jusqu’à preuve du contraire, il faut considérer que la rage est présente dans tous les pays tropicaux. Elle l’est d’ailleurs également en Europe, aux Etats-Unis…. Mais, dans les pays industrialisés, si l’on se fait mordre par un animal suspect de rage, les pouvoirs publics, les centres agréés de vaccination antirabique entrent en action dans des délais très courts ; cette rapidité de mobilisation fait que nous ne déplorons aucun cas de rage humaine autochtone en France, même si la rage animale est présente. Tous ces moyens sont mis en œuvre pour préserver l’homme parce que la rage est une des rares maladies humaines qui soit mortelle dans 100 % des cas.
C’est pourquoi, il est fortement recommandé à certaines personnes de se faire vacciner de manière préventive :
- Toute personne qui sera en contact avec des animaux de manière obligatoire (vétérinaires, biologistes animaux, écologistes, agronomes…)
-Tout voyageur, qui, par sa destination ou son périple, se trouvera éloigné de plus de 48 heures d’un centre apte à le traiter efficacement et sans risque iatrogène une fois contaminé.

La vaccination antirabique actuellement disponible est aussi bien tolérée que les autres et n’a plus du tout le caractère héroïque de celle qui fut à l’origine inventée par Louis Pasteur. Avis aux routards, trekkers, aventuriers, fanatiques de la nature, coopérants… et aussi leurs enfants.
- Schéma : vaccin rabique préventif : 3 injections J-0, J-7, J-28. En cas de morsure, deux injections de rappel espacées de 3 jours.

Encéphalite japonaise

Il s’agit d’une maladie, transise par piqûre de moustique, qui sévit par épidémies de l’Inde jusqu’au Japon, 1/3 de décès, 1/3 de séquelles neurologiques graves.
La vaccination est recommandée à toute personne qui se rendra plus d’un mois en zone rurale, et surtout en période de mousson, ainsi qu'aux expatriés et à ceux qui comptent effectuer un long séjour.
Vaccin réservé en France à la distribution hospitalière après procédure spéciale de prescription : deux injections à J0 et J28. Rappel entre 12 et 24 mois.

Encéphalite à tiques

Ce n ‘est pas une maladie tropicale, bien au contraire.

Zone de transmission : toutes les forêts depuis l’Alsace jusqu’à la Sibérie. C’est une maladie grave contre laquelle la seule arme est le vaccin. Contrairement à ce qu’on peut penser, elle ne se transmet pas uniquement par la tique : la consommation de certains produits, dont le lait cru (sauf pasteurisé ou bouilli), est une cause très fréquente de contamination.

Vaccination (en mode rapide) : 3 injections à J0, J7 et J21. Premier rappel à 12-18 mois puis tous les cinq ans (trois ans pour les personnes âgées de plus de 60 ans). Le schéma classique de vaccination s'étend sur une période de 12 mois.

Grippe saisonnière

Conseillée pour les personnes à risque (personnes âgées, souffrant de maladies chroniques...) voyageant pendant la saison de la grippe.

Choléra

La prévention du choléra, pour le voyage, repose en fait tout simplement sur le respect des règles d’hygiène de base (bien se laver les mains, éviter eaux stagnantes, laver les fruits...). Il y a du choléra à peu près dans tous les pays en développement : des cas de choléra contracté par les voyageurs français se comptent sur les doigts d’une main, et par décennie.

Pour un voyageur qui serait particulièrement exposé (personnel humanitaire intervenant sur une épidémie par exemple), on pourrait envisager la mise sous antibiotique préventif - doxycycline par exemple.

La vaccination n'est vraiment recommandée que pour les personnels de santé en cas d'épidémie.

Peste

Aucun vaccin n’est reconnu comme efficace à ce jour : tous entraînent de sévères réactions secondaires.

Dengue et chikungunya

Pas de vaccin.  La dengue se transmet par les piqûres de moustique, aussi bien en zone rurale qu'en ville. Elle est en voie d'extension dans toutes les zones intertropicales de la planète.

La dengue est habituellement bénigne ou asymptomatique, mais elle peut donner lieu à des hémorragies sévères. La seule façon de se protéger est la lutte contre les moustiques (insecticides, répulsifs...).

Centres de vaccinations

Il est conseillé de téléphoner avant de se déplacer. Il est souvent nécessaire de prendre rendez-vous pour se faire vacciner.
Remarque : ces centres sont habilités à faire toutes les vaccinations, même celle contre la fièvre jaune.

Il existe en métropole une centaine de centres effectuant la vaccination contre la fièvre jaune. Dans tous les cas, prenez-y-vous à l'avance car certains vaccins nécessitent un rappel pour être efficaces (ce qui peut parfois demander du temps).

- Centre de vaccinations de l'Institut Pasteur : 209, rue de Vaugirard, 75015 Paris. Métro : Pasteur ou Volontaires. Tél. : 01-45-68-80-88. Horaires d'ouverture et infos pratiques.
- Centre de vaccinations internationales Air France : 38, quai de Jemmapes, 75010. Métro : République. Vaccins du lundi au vendredi de 8h45 à 18h ; nocturne les jeudis jusqu'à 20h ; et le samedi de 8h45 à 16h.

Consulter la liste des centres de vaccinations en France.

A lire : le dossier très complet sur les maladies et les vaccins du Centre de vaccinations d'Air France

CMETE, consultations de médecine des voyages

Centre médical dédié à l'international, centre de vaccinations international agrée, et bilans de santé. Le centre est notamment spécialisé dans les maladies infectieuses et tropicales. Il peut apporter des conseils personnalisés selon la zone géographique.

10, rue du Colonel-Driant, 75001 Paris. Métro Louvre-Rivoli ou Palais Royal-Musée du Louvre.
Tél. : 01-53-45-86-60.
www.cmete.fr

Aussi une antenne à Montpellier : 160, avenue de Fès, 34080 Montpellier.
Tél. : 04-67-12-00-60.
Le centre de vaccinations est ouvert à tout public et sans rendez-vous.