Santé et sécurité Thaïlande

Santé

Précautions

- Au moment des grosses chaleurs, se méfier des problèmes de déshydratation, responsables de bien des maux.

- Attention aux nombreux serpents venimeux dans les campagnes et aux multiples bestioles marines sympathiques : poissons-pierres, serpents pélagiques, oursins, méduses, physalies...

- Parasites intestinaux fréquents (amibes, Giardia, anguillules, ankylostomes...) : éviter les contacts avec les eaux douces stagnantes, les boues, etc.

- Le virus de l'hépatite A (transmis par l'alimentation) est omniprésent ; la vaccination des voyageurs est heureusement de plus en plus pratiquée : efficacité 100 % et probable immunisation à vie après un seul rappel.

- Forte pollution atmosphérique à Bangkok et à Chiang Mai : asthmatiques, insuffisants respiratoires ou cardiaques, attention !

- La leptospirose est en augmentation en Thaïlande : maladie souvent grave transmise par contact avec des eaux douces polluées par des déjections de rats. Attention pendant les treks ou les randonnées sauvages.

> Découvrez les assurances voyages Routard Assurance.

Routard Assurance - AVI International

Consultez notre dossier pratique : Comment faire le bon choix dans les assurances voyages ?

Vaccinations

Voir la rubrique « Avant le départ ». 

Les antimoustiques

Les moustiques étant partout très nombreux en Thaïlande, il faut toujours utiliser des répulsifs antimoustiques (repellents). La plupart (pour ne pas dire la quasi-totalité) des répulsifs antimoustiques/arthropodes vendus en grande surface ou en pharmacie sont insuffisamment efficaces. Il existe une gamme, complète et performante, conforme aux recommandations du ministère français de la Santé : Insect Ecran. En complément, on peut aussi, avant le départ, imprégner ses vêtements (avec Insect Ecran Tissus ou Trempage) : efficace 6 semaines, résiste à 6 lavages en machine. Signalons aussi Cinq sur Cinq.

À emporter en Thaïlande

Moustiquaire imprégnée d’insecticide (pour les séjours en forêt), répulsifs antimoustiques (lire ci-dessus), insecticides, crèmes de protection solaire.

Pour ce qui est des médicaments, les pharmacies en Thaïlande sont relativement bien approvisionnées, mais mieux vaut prévoir un petit stock pour les soins de base (contre les diarrhées et autres problèmes digestifs, antibiotique à large spectre, paracétamol, désinfectant et pansements, etc. ; voir avec votre médecin). Si vous suivez un traitement, prévoir aussi un stock suffisant.

Le paludisme

Dans tous les livres et brochures, on trouve la mention « Paludisme +++ multirésistant ». Cela est vrai, mais :
- ce paludisme n'est présent que dans des zones très limitées, forestières et frontalières ; la très grande majorité du pays, composée de plaines et de rizières, en est totalement indemne ;
- dans les zones impaludées, il n'y a risque de transmission que la nuit ;
- il n'y a pas de paludisme dans les grandes villes.

Prenons pour exemple un circuit touristique habituel : Bangkok, Phuket (par avion), Chiang Mai, Chiang Rai avec une visite diurne de la zone frontalière du Nord : il n'y a aucune possibilité de transmission du paludisme. Pourtant, nombre de touristes mal informés partent régulièrement bourrés d'antipaludiques.

Ce n'est qu'au cas où un séjour comprendrait des nuitées dans les villages des zones frontalières qu'un traitement antipaludique s'imposerait (Malarone® ou doxycycline). Tous les autres antipaludiques sont insuffisants pour ces zones de multirésistance. Le seul inconvénient avec la doxycycline : il ne faut pas s'exposer au soleil, cela peut entraîner une photosensibilisation de la peau.
Gare aux coups de soleil ! Protégez-vous bien.

La dengue et le chikungunya

Une épidémie de dengue peut survenir à tout moment en Thaïlande, comme dans tout pays de l'Asie du Sud-Est, en particulier lors de la mousson. Transmise par les piqûres de moustiques en plein jour, la dengue est une forte fièvre d'origine virale, un peu comme une très grosse grippe, parfois très grave. On ne dispose pas de traitement spécifique à l'heure actuelle. La seule prévention consiste à se protéger des moustiques, la nuit et surtout le jour.

Transmis de manière identique, le chikungunya. Cette maladie est présente en Thaïlande (voire épidémique comme en 2009).

L'encéphalite japonaise

L'encéphalite japonaise sévit en permanence mais surtout par épidémies en période de mousson et juste après cette période. C'est une maladie grave. Il existe depuis avril 2009 un vaccin, bien toléré, recommandé aux expatriés, voyageurs fréquents et touristes se rendant en période de mousson dans les pays situés au-dessous d'une ligne reliant le Bangladesh et le Sud sibérien au Queensland au sud.
Deux injections (J0 et J28) ; disponible en centre de vaccinations internationales. Seul problème : le coût élevé.

Le sida et les MST

La Thaïlande est un pays très touché par le sida. Sans oublier l'hépatite B, dont souffre 5 % de la population thaïe.
La vie sexuelle plutôt libre et active des Thaïlandais a favorisé l'avancée massive et foudroyante du sida. Le temps de comprendre et de réagir, et ce sont 1 million de personnes qui ont été contaminées. L'usage systématique des préservatifs est vital.

La large (mais tardive) prise de conscience du gouvernement a été « récompensée », mais la contamination continue, même si aujourd'hui seules de très rares prostituées n'exigent pas le préservatif.

Faux médicaments

La contrefaçon de médicaments touche tous les pays et toutes les classes thérapeutiques. Un faux médicament est au mieux inefficace et au pire mortel. Mais, parce qu’il ne soigne jamais convenablement et qu’il est fabriqué dans la clandestinité sans aucun contrôle sanitaire, le faux médicament est toujours dangereux. L’IRACM, l’Institut international de recherche anti-contrefaçon de médicaments, vous donne des conseils pratiques et les précautions à suivre.

Assurance santé

Les soins médicaux sont de qualité acceptable, de loin les meilleurs de la péninsule. Pour autant, il peut s'avérer judicieux de prévoir une assurance santé avant le départ.

Sécurité

Sécurité générale

L'extrême sud de la Thaïlande est en proie à des violences. Les voyages sont formellement déconseillés dans les provinces de Narathiwat, Pattani, Yala et Songkhla.
Par ailleurs, des actes de brigandage et des trafics ont été signalés au nord-ouest de la Thaïlande, dans les zones frontalières avec la Birmanie, au nord-ouest de la Thaïlande. Le franchissement de la frontière entre la Thaïlande et la Birmanie en dehors des points de passage autorisés est illégal et peut entraîner de très graves ennuis.
Au niveau de la frontière avec le Cambodge, il est déconseillé de se rendre dans la zone des temples Phanom Dong Rak et Sao Thong Chaï, en raison des affrontements qui pourraient s’y produire.

Il est également recommandé de se tenir à l'écart des manifestations ou rassemblements politiques.

Vol et brigandage

Les pickpockets et les agresseurs existent, comme dans tous les pays dits « touristiques », où les voyageurs constituent une proie naturelle. Ainsi, sans être parano, convient de rester vigilant.
Assez répandu : le vol « à la tire ». Si vous louez un vélo, dans les grandes villes, notamment, ne mettez pas vos affaires dans le panier devant le guidon sans les attacher. Il est judicieux de ne prendre sur soi que ce dont on a besoin. Ne laissez rien de valeur dans un bungalow fermé par un simple cadenas. Conservez toujours votre passeport sur vous, tout en laissant des photocopies à votre guesthouse ou à votre hôtel.

Prostitution

Ah l’amour, toujours l’amour ! Entre les « sentimentaux » persuadés d’avoir trouvé l’âme sœur de 30 ans leur cadette et les teufeurs, dont une barmaid expérimentée a su mettre les hormones en ébullition, la chute de l’histoire est toujours la même. Les premiers se feront plumer dans la durée, tandis que les seconds se réveilleront au petit matin avec les cheveux qui poussent à l’envers, devant une note de bar colossale, ou sans carte de paiement. Un scénario vieux comme le monde...

Excursions

On ne compte plus non plus les arnaques du genre « Ce temple est fermé, venez voir celui-ci » proféré par un type en costard-cravate ou par un gentil monsieur – parfois un Occidental – qui souhaite vous faire visiter la ville uniquement pour son plaisir... Une fois encore, ça sent l’embrouille !

Argent

- Des vols ont également été signalés dans les bus de nuit Bangkok - Samui et Phuket. Les malfaiteurs détroussent les voyageurs pendant leur sommeil. Pensez à mettre votre passeport en sécurité (ceinture intérieure par exemple).

- Dans les « bars à filles », les plus naïfs se font plumer en payant de larges tournées, et se font piquer argent et papiers une fois qu'ils sont bien éméchés. Attention également, certains touristes ont été drogués à leur insu, avant d'être totalement dépouillés : gardez un œil sur votre verre !

- On ne compte plus non plus les arnaques du genre « Ce temple est fermé, venez voir celui-ci ».

- Quand vous payez avec une carte de paiement, évitez de régler de petites factures, surtout dans des endroits peu sûrs.

- Conseil primordial : conservez toujours votre carte de paiement avec vous. Ne la laissez pas dans le coffre à l'hôtel.

Pierres précieuses

On ne saurait que trop recommander la prudence... Le scénario est le suivant : un conducteur de tuk-tuk ou un passant sympathise avec vous et vous mène dans une boutique qui, ce jour-là (comme par hasard !), fait de très grosses réductions.
Facile de se laisser embobiner : faux témoignages d'autres touristes et certificats d'authenticité (encore plus faux !) sont brandis à tout bout de champ.
Vous pouvez faire une réclamation à la police touristique.

Assistance aux touristes

Des centres d'assistance aux touristes existent dans toutes les grandes villes et dans les lieux touristiques. La plupart des postes Tourist Police sont plutôt efficaces et l’on y trouve normalement toujours quelqu’un qui parle l’anglais.

Si vous avez un problème, composez le 11-55.

Drogue

Essayer une drogue, même douce, peut coûter très cher en Thaïlande. Les sanctions sont terribles, plusieurs Occidentaux sont actuellement sous les verrous pour 20  à 30 ans pour ne pas avoir tenu compte des lois thaïes.
Ne jamais oublier : les dealers sont les balances (de mèche avec la police). À Ko Phangan, lors des Full Moon Parties, le trafic-dénonciation-emprisonnement-racket contre libération est un véritable sport.

Animaux

Attention aux morsures de serpents. Sans tomber dans la parano, quelques cas surviennent chaque année. On trouve aussi pas mal de chiens errants plutôt peu vaillants, mais ce sont surtout les singes, la véritable menace. Évitez à tout prix de leur donner à manger ! D’abord, ce n’est pas leur rendre service, ensuite en cas de morsure, vous êtes quitte pour une bonne série de vaccins antirabiques (contre la rage).

Équipez-vous pour votre voyage

Consultez la boutique du voyageur pour bien préparer vos vacances, vos week-ends, vos séjours : Tous les Guides du Routard, les produits santé & hygiène pour le voyage, le matériel Rando & Trek, les bagages et sacs à dos, Équipement & Vêtements voyage, Accessoires de voyage, mais aussi les produits Insolite & idées cadeaux pour voyageurs...

Services voyage



Forum Thaïlande

Voir tous les messages
Santé et sécurité

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Santé et sécurité Thaïlande

Vos discussions préférées du forum Santé et sécurité Thaïlande

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Thaïlande

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Thaïlande

Agenda Thaïlande

Thaïlande Les articles à lire