Transports Rome

PLans et billets

- Agence du transport de la commune de Rome (ATAC). On y trouve plans et horaires du réseau, planificateur d'itinéraire, infos sur les parkinbgs, les vélos en libre-service, le covoiturage, etc.

Les points touristiques mentionnés plus haut ne délivrent pas de plan détaillé du réseau de transports urbains et ceux en vente dans les kiosques à journaux ou les librairies ne sont ni pratiques (très grand format) ni donnés (environ 6 €). Il reste possible de télécharger et imprimer ceux du site internet d’ATAC.

Où acheter un billet ?

Dans les bureaux de tabac (tabbachiere), les kiosques à journaux et aux guichets ou billetteries automatiques des stations de métro. Attention, il est souvent impossible d'acheter un billet à l'intérieur des bus et trams, à l'exception des minibus électriques qui parcourent le centre historique et des véhicules de dernière génération. Pensez au billet retour si vous visitez des sites excentrés (les catacombes sur la via Appia par exemple).

Quel billet acheter ?

Bonne nouvelle : les billets ci-dessous sont valides pour tout type de transports en commun à Rome.

Le BIT (billet normal - biglietto a tempo ; 1,50 €), valable 100 mn pour le bus mais limité à un seul trajet pour le métro et le train urbain. Pour les forfaits suivants, établissez votre plan de bataille et faites le compte du nombre de trajets prévisibles sur votre séjour...
Le Roma 24h (biglietto giornaliero ; BIG, 7 €) ou le Roma 48h, 12,50 €, seront utiles selon votre programme.
Pour un séjour de moins de 4 jours, pensez au Roma 72h (biglietto turistico integrato ; BTI, 118 €).
Au-delà, il existe le CIS (carta integrata settimanale), billet hebdomadaire (24 €).
Enfin, rappel : les Roma Pass et Roma & PiùPass comprennent chacun un BTI, valable 3 jours.

Compostez vos billets... l’amende (multa) est de 50 €, en plus du prix du billet. Beaucoup de contrôles, même le dimanche !

Petite info : il y a souvent des réductions (2 ou 3 €) sur l’entrée des expositions temporaires sur les tickets de bus et de métro, qu’il suffit de présenter dûment poinçonné.

Le métro

Deux lignes de métro (A et B) dessinent une sorte de grand X sur la commune de Rome. Elles sont complétées par moult lignes de bus et de trams, mais aussi de trains au parcours plus ou moins urbain ou encore le nouvel embranchement au niveau de la station Bologna. Cette ligne B1 se poursuit jusqu’à l’arrêt « Conca d’Oro » avec 2 nouvelles stations (S. Agnese et Libia).

Fonctionne de 5h30 à 1h30 (00h30 les vendredi et samedi, 23h30 le dimanche). Environ un train toutes les 7-10 mn ; environ 3 mn entre chaque station du centre. Accès partiel aux personnes handicapées.
Attention : le métro peut s’arrêter parfois à midi le dim et les jours fériés en raison de travaux.

Malheureusement limité à deux lignes (A et B, seul point de jonction à Termini), il est pratique pour traverser la ville de part en part ou changer de quartier.
Quant à la ligne C du métro qui reliera la villa Borghèse à la vigna Clara (nord de Rome vers la Cassia... par le centre historique), une partie a été terminée. Reste la plus importante, celle reliant le tronçon à la villa Borghèse, prévue en... 2020. Les travaux se font 40 m sous terre, sous la couche archéologique (ici, dès qu’on soulève un pavé, on tombe sur des vestiges)...

Le bus et le tramway

- Le bus : les lignes normales fonctionnent 5h30-minuit environ ; puis une vingtaine de lignes spéciales de nuit (linee notturne), indiquées en noir sur les panneaux de l’ATAC et distinguées par la lettre « N ».

De plus en plus, un dispositif annonce le prochain arrêt. Par ailleurs, à certains arrêts de bus est affiché le temps d’attente (ce qui n’exclut ni des valeurs fantaisistes ni quelques modifications impromptues de l’itinéraire). Un chiffre accolé à un nom indique le nombre d’arrêts dans une même rue. Les bus express, par définition, marquent beaucoup moins d’arrêts.

Attention : les lignes de bus nocturnes ont des trajets qui n’ont rien à voir avec les numéros équivalents des bus diurnes.

- Le tramway : les 6 lignes de tramway quadrillent la ville en des points stratégiques. Elles circulent généralement entre 5h30 et minuit.

La voiture

- ZTL : « zone de trafic limitée » ou fascia blu (zone bleue). Tout véhicule ne possédant pas le Permesso Centro Storico (ce sera votre cas...) ne peut pas circuler, grosso modo, aux horaires suivants (vérifier les dernières évolutions sur le site de l'ATAC) : du lundi au vendredi de 6h30 à 18h et le samedi de 14h à 18h (dans le Trastevere, du lundi au samedi de 6h30 à 10h), ainsi que (dans certains quartiers) les vendredis et samedis soirs de 23h à 3h (de 21h à 3h dans le Trastevere).

La ZTL correspond à peu près au centre historique. Mais la fascia blu s’étend à d’autres parties du centre : entre la via XX Settembre et la via Cavour, et dans la partie nord du Trastevere.
En tant que touriste, vous n’aurez pas de permis, alors demandez à votre hôtel si vous pouvez y accéder en voiture.
On vous le (re)dit : si vous voyez un panneau « Varco attivo », passez votre chemin, sous peine de forte amende !

Alors, évitez les galères romaines et garez-vous en lieu sûr : dans les parkings gardés, même s’ils ne sont pas très nombreux et souvent chers, comme celui de la villa Borghèse (entrée viale del Muro Torto) ou de la gare de Termini (entrée via Paolina, à deux pas de Santa Maria Maggiore ; un autre via Giovanni Giolitti, le long de la gare).
Le plus intéressant de tous reste de loin le parking communal d’Ostiense au sud de la ville (face à la gare ferroviaire éponyme, piazzale dei Partigiani, mais c'est excentré).
Sous la colline du Janicule, un grand parking a été construit.

On vous ne le répétera jamais assez. En conclusion, évitez la voiture à Rome !

Le taxi

Les taxis officiels sont blancs et sont dotés d'un compteur. En gros, compter de 6 à 15 € pour une course dans le centre-ville et un forfait de 48 € pour l'aéroport de Fiumicino et de 30 € pour celui de Ciampino. Vous pouvez estimer le coût de votre trajet sur worldtaximeter.com/rome.

Il n'est pas toujours facile de trouver un taxi à Rome à certaines heures.

Le vélo

Attention, ça monte ! Quelques zones piétonnes (isole pedonali, zone du Tridente, notamment) permettent de s'adonner aux plaisirs du deux-roues. Le dimanche, ces zones s'étendent à la via del Corso et aux Fori Imperiali notamment. On ne veut pas vous dissuader, mais attention quand même au pavé romain, au moins aussi glissant et redoutable que celui du Paris-Roubaix.

Le scooter

Quoique présentant de gros risques vu la circulation romaine, le scooter s'avère un moyen de locomotion assez pratique. Pas besoin de permis de conduire si c'est un 50 cc.
Généralement, les loueurs demandent le passeport et une carte de paiement (pour la garantie). Le prix inclut l'assurance, le casque et une chaîne antivol.
À partir de 40 € par jour (du matin jusqu'au soir).

Forum Rome

Voir tous les messages
Transport

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

BESOIN D'UN RENSEIGNEMENT ?

Poser une question

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ? Cherchez et trouvez ici votre compagnon de route.

Petites annonces Rome

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...