Santé et sécurité Laos

Santé

La situation sanitaire du Laos reste précaire. Les hôpitaux du pays manquent encore clairement de moyens. Mieux vaut ne pas tomber malade ni avoir un accident, même si certains progrès ont été réalisés.

Matériels et médicaments sont souvent bas de gamme voire douteux (contrefaçons fréquentes). Un point positif néanmoins : la plupart des médecins parlent le français et ont été très correctement formés par les profs de la faculté de médecine de Lyon. Sur le plan des médicaments également, la présence française et l'amitié franco-laotienne ont permis à des laboratoires d'ouvrir une filiale à Vientiane qui produit de bons médicaments.

Assurance voyage, trousse à pharmacie, hygiène

- Prendre obligatoirement une assurance voyage qui couvre les frais d'hospitalisation, de rapatriement, etc. Quand on sait la précarité des hôpitaux du pays, et le coût de 1h de vol, cette assurance est vraiment indispensable...

- Ne pas partir au Laos si l'on n'est pas en bonne santé. En cas de nécessité, même pour un problème bénin, on réalisera vite que l’on est bien seul, d’autant plus si on se trouve dans la campagne.

- Trousse à pharmacie de base : elle doit comporter des pansements, du désinfectant cutané, du paracétamol, des antidiarrhéiques, un antinauséeux, des sachets de réhydratation orale et, éventuellement, un antibiotique à large spectre, à n'utiliser qu'après avis autorisé.

- Hygiène générale et alimentaire : toutes les précautions universelles sont à appliquer à la lettre. Attention à la cuisine traditionnelle, délicieuse mais très pimentée. « Bô phet » est l’expression à utiliser pour demander un plat non épicé. Veiller à bien se laver les mains, sources d’infections intestinales (prévoir, par exemple, des lotions hydroalcooliques, bien pratiques, à acheter avant le départ), surveiller les éraflures et autres, éviter de trop marcher pieds nus. Les eaux minérales locales en bouteille doivent être ouvertes devant vous.

- Dernier conseil : même si vous pensez que vous avez un problème urgent, ne montrez pas que vous êtes énervé ou pressé. En effet, les Laotiens sont d'un naturel très calme, et toute conduite survoltée aurait plutôt tendance à les paralyser complètement.

Sachez qu'une fièvre en milieu tropical se soigne en priorité avec des cachets de paracétamol, sauf bien sûr s'il s'agit d'un paludisme.

Paludisme

Le paludisme laotien est l'un des plus coriaces du monde, principalement dans le Nord-Est, près de la frontière cambodgienne. Pour certaines zones du Laos, seuls la doxycycline ou la Malarone sont efficaces en prévention. Consultez votre médecin avant le départ.

Les précautions maximales sont de rigueur. Dès le coucher du soleil, porter des vêtements recouvrant le maximum de surface corporelle ; sur les parties restant découvertes, utiliser abondamment des répulsifs antimoustiques efficaces à base de DEET 50 %. Il est conseillé de renouveler fréquemment l'application. Les moustiquaires imprégnées constituent la meilleure protection, avec l'imprégnation des vêtements. (faire tremper vos vêtements avant le départ ; efficace plusieurs semaines). Les moustiques aiment le parfum. Éviter donc de les tenter, y compris avec des lotions corporelles parfumées.

Dengue

La dengue est transmise par une espèce spécifique de moustique qui pique le jour. Les symptômes sont sensiblement les mêmes que pour le paludisme (fièvre, migraines, douleurs musculaires, fatigue intense et, en prime, parfois une éruption cutanée), à cette différence près que cette maladie est très rarement mortelle. Heureusement, car on ne lui connaît pas encore de traitement. Une raison de plus pour éviter de se faire piquer par les moustiques...

Pqûres d'insectes

En cas de piqûre de petits insectes, employer de la pommade type Parfenac.

Soleil

Éviter de se promener nu-tête. Chapeau à larges bords indispensable. Utiliser une crème solaire à protection maximale.

Eau

Ne jamais consommer d’eau non bouillie, sauf s’il s’agit d’eau minérale en bouteille cachetée. Attention aux glaçons en dehors des hôtels et restos des villes de Vientiane et Luang Prabang. Les glaçons industriels (sans danger) ont un trou cylindrique au milieu ; souvent on vous en proposera pour rafraîchir votre verre de bière mais parfois ils sont facturés !
Dans les zones touristiques, on trouve partout de l’eau minérale, du thé, de la bière, du soda. En revanche, pour les séjours prolongés ou ruraux, il est recommandé de purifier l’eau grâce à un procédé individuel et économique : lifestraw. Il s’agit d’une sorte de paille qui filtre bactéries, virus et parasites (à hauteur de 99,99 % : du jamais vu) avec une capacité de 1 000 l, soit la consommation d’une personne sur une année.

Baignade

À éviter dans les eaux stagnantes ou à faible débit, en raison des risques parasitaires. Les sangsues abondent dans les hautes herbes pendant la saison des pluies. Ne jamais tenter de les arracher, mais les brûler avec une cigarette ou les saupoudrer de sel.

Problèmes gastro-intestinaux

Presque inévitables. Aujourd'hui, le traitement d'une turista simple de l'adulte repose sur l'association d'un antibiotique, allié à un ralentisseur du transit intestinal. Se réhydrater fréquemment, manger du riz et boire de l'eau de riz, du thé ou des boissons à base de cola, de préférence sans bulles. On conseille aussi de prendre des sachets de réhydratation orale... En tout cas, éviter les plats pimentés et, bien sûr, l'alcool.
Dans tous les cas, surveiller l’aspect des selles. La présence de sang ou de pus ainsi que la coexistence d’une fièvre imposent une consultation rapide.

Rage

La rage n'est pas rare au Laos. Se faire vacciner absolument pour les séjours longs et en zones rurales. Attention surtout aux regroupements de chiens la nuit, ainsi qu'aux morsures de chauves-souris ! En cas de morsure, laver immédiatement et abondamment la plaie avec du savon. Puis, consulter en urgence un médecin recommandé par les autorités consulaires ou les expats du coin pour se faire injecter le vaccin curatif ou se faire rapatrier en urgence. Les symptômes n’apparaissent pas avant 10 à 15 jours, mais l’issue est alors toujours fatale. Ne pas oublier que même lorsqu’on est déjà vacciné, il faut se faire injecter aussi vite que possible le rappel, puis une autre dose 24h après.

Encéphalite japonaise

L'encéphalite japonaise sévit au Laos en permanence, surtout par épidémies en période de mousson. C’est une maladie grave. Il existe un vaccin bien toléré, recommandé aux expatriés, voyageurs fréquents et touristes se rendant pour plusieurs semaines au Laos en période de mousson.
Le vaccin se fait en deux  injections sur 1 mois, disponible en centre de vaccinations en France et en pharmacie (sur prescription). Compter environ 90 € chaque dose !

Piqûres de scorpion et de serpent

- Les piqûres de scorpion sont douloureuses mais jamais mortelles, sauf exception rarissime. En cas de piqûre, consulter un médecin.

- Les morsures de serpent peuvent être mortelles, mais les cas sont rares, car le serpent est un animal craintif. En cas de morsure, éviter de courir, poser un bandage serré autour de la plaie et essayer de la refroidir. Ne pas sucer. Le venin met souvent plusieurs heures avant d'agir ; il convient donc de trouver un hôpital au plus vite !

Dangers et enquiquinements

Dans l'ensemble, le Laos est un pays sans problèmes.  Avant le départ, on conseille quand même de se renseigner auprès du ministère des Affaires étrangères et de l'ambassade de France à Vientiane.

En règle générale, dans la vie courante, ne tentez pas le diable. Si vous oubliez votre portefeuille quelque part, on ne courra pas nécessairement pour vous le rendre ; mais si vous revenez le chercher, on vous le rendra.
Les précautions habituelles en voyage sont donc à prendre ici comme ailleurs : fermez votre chambre d’hôtel avant de sortir, ne laissez pas traîner vos affaires, évitez de laisser dépasser votre portefeuille, etc. Les Laotiens sont en général discrets, et on est peu importuné ou sollicité pour quelque raison que ce soit.

« Couvre-feu »

Officiellement, ce sont des mesures pour lutter contre l'alcoolisme des jeunes, mais les Laotiens commencent à boire à 17h au lieu de 19h... Officieusement, il y a plusieurs interprétations un peu nébuleuses, a priori politiques.
Résultat, les bars et restos ferment leur portes vers 23h ou 23h30, tandis que les boîtes ont la permission de minuit ! Quelques établissements de la capitale poussent jusque vers 1h voire plus. Autant dire que les nuits sont calmes, du moins extérieurement.

Routes

Assez bien entretenues sur les grands axes (le long du Mékong), elles sont particulièrement défoncées ailleurs, et souvent réduites à l'état de pistes quand elles s’enfoncent dans la campagne ou dans la forêt. En saison des pluies, c’est la grande aventure.

Les vrais problèmes tiennent à la quasi-absence d'infrastructures médico-hospitalières hors de Vientiane, et donc aux éventuels accidents de la route.

Tuk-tuk

Vous trouverez parfois des chauffeurs malintentionnés. Ils essaieront de vous conduire dans les adresses où ils touchent une commission ou tenteront d'imposer un tarif exorbitant. Soyez ferme ! 

Vol à l’arraché

À Vientiane et à Luang Prabang, si vous louez un vélo, ne mettez pas vos affaires dans le panier devant le guidon. Quelques vols à l’arraché sont à déplorer, il vaut mieux mettre votre sac en bandoulière.

Baignade

La baignade dans le Mékong est à déconseiller, même si l'on est bon nageur. Le lit du fleuve est en effet imprévisible. Cela dit, la baignade est possible sur quelques plages de 4 000 îles au sud du pays, à condition d'y aller prudemment. De même dans la rivière Nam Khan, à Luang Prabang : lorsque l’eau n’est pas très haute, on peut s’aventurer par exemple dans les zones où les gamins ont l’habitude de s’amuser.
On s'abstiendra totalement de se baigner dans des eaux stagnantes ou des rivières avec peu de débit en raison du risque de bilharziose.

Drogue

Attitude de base : S'ABSTENIR D'Y TOUCHER.

Le Laos est l’un des grands producteurs d’opium du monde. Dans le nord du pays, la culture du pavot constitue une importante source de revenus pour les paysans.
Comme dans tous les pays d’Asie du Sud-Est, l’héroïne est présente mais le Yaba (méta-amphétamine) est aujourd’hui la drogue la plus consommée. Très abordable, elle n’en est pas moins redoutable, extrêmement addictive et à l’origine de graves problèmes de santé et de société. Circulent aussi des produits de mauvaise qualité, ou coupés avec des substances toxiques, qui ont entraîné la mort par empoisonnement d’un certain nombre de jeunes voyageurs. Le chanvre indien (marijuana ou ganja) est très répandu. Il se trouve discrètement sur tous les marchés, car utilisé en cuisine, dans certaines soupes de poulet notamment. Il arrive que l’on en propose aux touristes.

En cas de souci avec la police, c’est minimum 500 $ en cash mais cela peut prendre une tournure bien plus grave puisque la loi punit sévèrement la consommation et surtout la détention de stupéfiants, quels qu’ils soient, allant jusqu’à la peine de mort, en théorie. Vous êtes prévenu, ne jouez pas avec le feu ! D’autre part, rappelons que tout transport de drogue vers la Thaïlande et autres pays de la région sont à proscrire...

Sexualité

La prostitution est en plein développement, sans que cela atteigne les proportions de la Thaïlande. Dans la plupart des boîtes laotiennes et dans certains bars, les belles de nuit sont bel et bien présentes.

Que faire si l'on est abordé ? À notre avis, il vaut mieux s'abstenir. D'une part, il ne faudrait pas qu'en raison du comportement de quelques routards le gouvernement remette en cause l'ouverture touristique. D'autre part, vu la propagation du sida au Laos, il est bien évident qu'il faut absolument sortir couvert. Heureusement, le préservatif est entré progressivement dans les mœurs, au moins dans les villes.

Cela dit, les Laotiens ne sont pas bégueules. Les rencontres sont toujours possibles. Et rien n’interdit de vivre une belle histoire d’amour ; mais attention, on vous demandera peut-être de célébrer très vite le mariage... d’autant plus que, du point de vue légal, les relations hors mariage avec un(e) Laotien(ne) ne sont pas admises.
En cas d’infraction, il est prévu la confiscation du passeport, une amende (minimum 1 000 $) ainsi qu’une peine de prison.

Retour en haut de page

Équipez-vous pour votre voyage

Consultez la boutique du voyageur pour bien préparer vos vacances, vos week-ends, vos séjours : Tous les Guides du Routard, les produits santé & hygiène pour le voyage, le matériel Rando & Trek, les bagages et sacs à dos, Équipement & Vêtements voyage, Accessoires de voyage, mais aussi les produits Insolite & idées cadeaux pour voyageurs...

Forum Laos

Voir tous les messages
Santé et sécurité

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Santé et sécurité Laos

Vos discussions préférées du forum Santé et sécurité Laos

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ? Cherchez et trouvez ici votre compagnon de route.

Petites annonces Laos

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Laos

Agenda Laos

Laos Les articles à lire