Hébergements et hôtels Cuba

Camping

Ce que les Cubains appellent campismo n'a rien à voir avec notre conception du camping. Pour eux, un camping est un complexe touristique avec des bungalows plus ou moins rustiques, plus rarement avec des tentes équipées. Ils sont d'ailleurs la plupart du temps réservés aux Cubains. En fait, presque personne ne campe avec une tente à Cuba : le camping sauvage n'est pas autorisé.

Chambres chez l'habitant (Casas particulares)

C’est la forme d’hébergement la plus économique, la plus répandue et la plus authentique qui soit à Cuba. Une casa particular, c’est une maison, modeste ou plus importante (une maison coloniale, par exemple), où une famille loue des chambres. La moyenne d’une maison est d’une ou deux chambres, mais depuis 2012, les propriétaires ont le droit de louer jusqu’à quatre chambres, et ces règles se sont encore assouplies depuis 2015, à la faveur du dégel des relations entre Cuba et les États-Unis, accompagné de réformes économiques.
La formule Bed & Breakfast est sans doute ce qui se rapproche le plus de la casa particular cubaine. Celle-ci est environ trois fois moins chère qu’un hôtel à prix moyens. Les propriétaires, généralement très accueillants, proposent souvent des repas (cuisine familiale à prix doux).

- Conseils et avertissements : faites votre réservation par mail ou par téléphone vous-même le plus longtemps possible à l’avance. Ne pas se formaliser si la réponse tarde un peu à venir, les connexions sont encore difficiles et aléatoires à Cuba. Il est rare qu’on vous demande une garantie de réservation (contrairement aux hôtels), alors soyez réglo, prenez la peine de téléphoner si vous devez annuler.

- Communications, Internet, courriel (e-mail) : la plupart des casas particulares ont un courrier électronique (courriel) avec une adresse parfois enregistrée sur un serveur espagnol. De plus en plus de casas ont leur propre site internet, permettant de voir des photos. C’est une vraie nouveauté.

- Cela étant dit, la pratique de la « surréservation » ou surbooking est malheureusement en train de se généraliser chez certains loueurs, qui profitent de leur position privilégiée dans un guide touristique. Ils préfèrent louer la chambre (que vous avez réservée) au premier touriste qui sonne à la porte dès le soir venu plutôt que de vous attendre. Le logeur vous conduit alors chez un « collègue », empochant éventuellement une commission au passage. Et vous n’êtes pas sûr de trouver le niveau de service espéré...

- Autre conseil : d’une ville à l’autre, vous pouvez demander à vos hôtes les coordonnées de « collègues », vous gagnerez du temps et de l’argent. Mais là encore, faites la réservation par vous-même, cela évite toute commission.

- Sur place, évitez surtout de vous faire accompagner par un rabatteur (jinetero) : soit vous paierez plus cher la chambre, soit le revenu du logeur sera amputé au profit du rabatteur.

- Sur place, on repère les casas particulares grâce à une pancarte qui représente une sorte de flèche bleue sur fond blanc, placée sur la façade de la maison avec la mention arrendador divisa. Une flèche rouge indique que la casa est réservée aux Cubains et payable en moneda nacional.
Enfin, jusque-là interdites aux touristes, les casas de visita sont désormais accessibles à tous.
Les résas peuvent se faire auprès des bureaux de tourisme officiels ou directement auprès des établissements.

- Le passeport (et parfois la carte touristique) est demandé dans les casas particulares pour enregistrement. Elles ont l'interdiction formelle de recevoir un couple « mixte - étranger/Cubain » non marié. En cas d’acceptation, vous faites courir un risque à votre partenaire car l’enregistrement sur le livre de police est obligatoire, c’est donc la garantie d’une convocation et d’un interrogatoire à suivre...

- Attendez-vous à de petits désagréments :

  • Il n’y a pas toujours de savon et les sanitaires sont parfois à l’extérieur de la chambre.
  • Le papier toilette ne se jette pas dans la cuvette, au risque d’occasionner des problèmes d’évacuation !
  • Les douches ont souvent un problème de pression, et l’eau chaude est parfois manquante.

Pour vous rassurer, sachez que l’on peut retrouver ces mêmes problèmes dans les plus grands hôtels, la chaleur de l’accueil en moins et le prix en plus.

- Les repas proposés dans les casas particulares sont souvent bons, copieux et pas chers. En général, c’est là que l’on mange le mieux et au meilleur prix. Il vaut mieux toutefois ne réserver qu’un seul repas en arrivant, de manière à pouvoir aller dans une autre adresse de votre choix en cours de séjour.

- Tenez compte du fait que chaque casa (sauf si elle est hyper connue) est toujours dans un équilibre financier précaire. Les casas particulares paient également un impôt (très élevé) pour le service gastronomique, qu’il soit servi ou pas. Ne vous étonnez donc pas des « amicales pressions » pour que vous preniez au moins un repas...

  • Le site d’hébergements chez l’habitants Airbnb est implanté à Cuba et propose de nombreuses possibilités d’hébergement à travers l’île, à réserver depuis son pays d’origine.

Hôtels

Depuis les années 2000, une vaste opération de rénovation permet aux anciens hôtels de retrouver une seconde jeunesse, à commencer par ceux du centre historique de La Havane. De nombreux palais coloniaux ont été transformés en de splendides et ravissants petits hôtels de luxe. Malheureusement, le service ne suit pas toujours.

- Cinq grandes chaînes hôtelières se partagent la majorité du parc cubain : dans l'ordre d'importance on trouve Gran Caribe (hôtels de luxe), Cubanacan, Gaviota (qui dépend de l'armée) et Islazul. Habaguanex, la petite dernière, gère surtout les hôtels récemment rénovés de Habana Vieja. Toutes ces chaînes appartiennent à l'État. Si aujourd’hui, 80 % du parc hôtelier est géré par les Cubains eux-mêmes, quelques grandes chaînes internationales comme Meliá, Accor et, plus récemment, Barceló sont présentes à Cuba, et la chaîne hôtelière Starwood prévoit l’implantation de 2 hôtels d’ici fin 2016, dont un sous l’enseigne Sheraton. À l’horizon 2018, le groupe Gaviota a prévu 30 nouveaux hôtels à Cuba !

- Quelques petits désagréments auxquels on doit s'attendre : éclairage faible, problèmes d'eau chaude et de débit, entretien parfois un peu limite. La rénovation des grands hôtels se faisant au coup par coup et de manière très tardive, soit vous aurez la chance de tomber sur un établissement refait récemment, vous serez dans un édifice décrépit et cafardeux...

- Vérifier également l’inventaire du contenu du minibar, au risque de se voir facturer une boisson non consommée au moment du check-out.

- Pour la plupart, les hôtels cubains disposent d'une discothèque (voire de deux !), d'au moins un resto, de bars, de boutiques et de nombreux services : location de voitures, change, excursions... Dans le hall de tous ces établissements, on trouve en général également des bureaux de Havanatur, Cubatur, Cubanacan, etc. Pratique pour réserver une chambre d'hôtel, une balade, connaître les horaires des vols, acheter des billets de spectacle...

Services voyage



Forum Cuba

Voir tous les messages
Hébergement et hôtels

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Hébergement et hôtels Cuba

Vos discussions préférées du forum Hébergement et hôtels Cuba

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Cuba

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Cuba

Agenda Cuba

Cuba Les articles à lire

Partons pour un voyage haut en couleurs avec Lucian Cornea qui a su capter l’atmosphère...