Itinéraires conseillés Bhoutan

4-5 jours au Bhoutan

Envie d’un premier aperçu du Bhoutan sans (trop) vous ruiner ? Visitez Paro, Thimphu et Punakha.

Les 3 villes, bien desservies par la route, regroupent les plus importants monuments du Bhoutan, chacune avec son dzong (monastère fortifié) monumental, siège de grands festivals religieux. Celui de Thimphu est le siège de la royauté et celui de Punakha, superbe, épouse joliment le confluent de deux rivières.

L’itinéraire comprend toujours une halte au col de Dochula (panorama sur l’Himalaya par beau temps) et au monastère de la fertilité de Chimi Lhakhang, fondé par le Divine Madman. À Thimphu, il ne faudra pas rater non plus le dzong de Simtokha (le plus vieux du pays), le Bouddha géant (59 m) perché sur la colline, les musées (notamment celui des Textiles) et l’école d’artisanat.

À Paro, le Musée National, qui devrait bientôt retrouver ses pénates dans la tour de garde ronde de Ta Dzong (endommagée par le séisme de 2011) vaut aussi le coup d’œil, tout comme l’étrange Dungtse Lhakhang, un temple du XVe siècle entièrement plongé dans le noir, aux étages reliés par des échelles.

Le séjour se terminera sur le clou du voyage : le monastère semi-rupestre du Nid du Tigre, agrippé à la falaise, à 2h30 de marche au-dessus de la vallée de Paro et de ses rizières.

Une semaine à 10 jours au Bhoutan

Ces quelques jours supplémentaires vous permettront d’ajouter une randonnée à votre itinéraire, histoire de respirer un peu plus de nature et de sortir du carcan des visites guidées.

Classiquement, on parcourt le Druk Path Trek, entre lacs et rhododendrons, sur 5 à 6 jours. Nous, on vous conseillerait plutôt le Gangtey Valley Trek, au centre du pays (3 jours). Accessible toute l’année et pas trop ardu, il passe par la vallée de Phobjikha où, à l’automne, se regroupe les grues à cou noir. Si vous vous organisez à temps, vous pourrez même en profiter pour assister au festival organisé en leur honneur au monastère de Gangteng (vers la mi-novembre).

Alternativement, si vous n’êtes pas marcheur, vous pourriez visiter (en voiture) le centre du Bhoutan, avec Trongsa (musée et dzong, siège historique de la famille royale) puis Bumthang (dzong et temple de Jambay Lhakhang). La région de Bumthang compte de très nombreux sanctuaires. Envisagez de revenir en avion pour éviter la longue – très longue – route de retour.

Deux semaines au Bhoutan

Là, tout commence à être possible. Une fois parcouru l’ouest et le centre, vous pouvez décider de prolonger vers l’Est du Bhoutan, encore peu visité et resté proche de ses racines.

En ligne de mire : la vallée de Merak, un village d’éleveurs de yaks brokpa – un peuple semi-nomade pratiquant la polyandrie –, où flottent encore des histoires de yéti. Il se trouve sur l’itinéraire du Merak-Sakteng Trek, un sentier pas trop ardu, qui effectue une boucle à travers la région en une semaine.

Autre secteur de prédilection pour les marcheurs, le Nord-Ouest est le pays des Laya, un peuple lui aussi resté accroché à ses traditions. Il faut 3 jours, depuis le bout de la route à Gasa, pour rejoindre le village de Laya par le Laya Trek. Il se prolonge vers le sud par un autre itinéraire de choix : le Jomolhari Trek, qui passe au pied même de ce superbe sommet de 7 300 m. Les deux font partie intégrante du célèbre Snowman Trek, sui suit l’ensemble de l’arc himalayen bhoutanais pendant près d’1 mois.

Bref, difficile de faire son choix !

Services voyage



Forum Bhoutan

Voir tous les messages
Itinéraires

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Itinéraires Bhoutan

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Bhoutan

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Bhoutan

Agenda Bhoutan

Bhoutan Les articles à lire