Transports Bangkok

Pour s’y retrouver à Bangkok, une carte détaillée s’impose. Sinon, télécharger une appli type Open Street Map pour son smartphone ou sa tablette.

Sinon, faites-vous écrire en thaï le nom de l’endroit où vous voulez vous rendre si ça ne figure pas déjà dans le guide, et ayez toujours sur vous une carte de visite de votre hôtel.

  • Pour calculer ses itinéraires en transport en commun, un site bien fichu, et en français : transitbangkok.com  

Les taxis

Il en existe 2 sortes, le taxi-meter et le taxi tout court. Préférer le premier.

En principe, tous les taxi-meters sont tenus de mettre en route leur compteur et 90 % le font. On vous encourage à refuser tous ceux qui vous proposent une course au forfait. Certains refusent toujours de se plier à la règle pour vous déposer dans une boutique où ils touchent une commission supérieure au prix de la course, même si vous n’achetez rien ! Surtout ne pas céder et toujours bien demander by meter. Le soir, et particulièrement dans le quartier routard de Khao San Rd, pas facile d’obtenir une course au compteur...

En plus de vous permettre de prendre le frais (grâce à la clim, pas négligeable quand on vadrouille toute la journée), le taxi s’avère beaucoup plus économique que le tuk-tuk, à condition que votre chauffeur ne vous balade pas trop (d’où l’intérêt d’avoir téléchargé une appli qui vous permette de suivre la course en direct). Soyez ferme.
Tarif : prise en charge d’environ 35 Bts incluant le 1er kilomètre, puis le compteur grimpe lentement ; en cas d’embouteillage, compter environ 1,50 Bts/mn. Pour vous donner une petite idée, une course dans le centre coûte en moyenne 60-100 Bts. Si vous louez un taxi à l’heure, comptez environ 400-450 Bts/h.

Les tuk-tuk

Prononcer « touk-touk ». Sorte de scooter à 3 roues décoré comme un sapin de Noël, avec banquette en skaï à l’arrière et des décibels en pagaille. Une expérience marrante, à vivre au moins une fois. Cela dit, ce sont de véritables bolides conduits par des pilotes intrépides, ce qui procure parfois quelques sueurs froides ! Autre inconvénient : vous êtes aux premières loges pour sniffer les gaz d’échappement. Et puis les routards de grande taille devront se pencher pour voir le paysage...

Le prix d’une course varie selon la distance et surtout selon votre talent de négociateur. Par exemple, entre Khao San Rd et Patpong, compter 100-150 Bts. Surtout, n’hésitez pas à diviser les prix annoncés par 2 ou 3, au moins ! Attention, les arnaques sont monnaie courante !

Sachez aussi que votre conducteur de tuk-tuk ne comprend que quelques mots d’anglais ; lui indiquer le nom d’un grand hôtel proche de la destination (voir sur votre carte), et le faire répéter, sinon il vous baladera gentiment avant de vous déposer où bon lui semble.
Gare au tuk-tuk qui rend toc-toc... S’il se prend un peu trop pour l’as du guidon, hurlez : « chéa-chéa ! » (ça signifie « doucement ! »). On le répète : ça revient souvent moins cher en taxi !

Les motos-taxis

Certes, elles font gagner du temps et coûtent moins cher que les taxis (compter 20 Bts la course), mais les chauffeurs se faufilent comme ils peuvent dans les embouteillages, un exercice périlleux qui offre quelques frayeurs !

Le port du casque est obligatoire, y compris pour le passager (eh oui !) mais que les conducteurs qui vous en proposeront un sont très rares.

Les bus

Ils fonctionnent en général de 5h à 23h ; certains circulent 24h/24. Le réseau est dense et les lignes sont étendues, le tout pour un prix dérisoire mais c’est franchement pas pratique, surtout aux heures de pointe, c’est-à-dire pratiquement tout le temps.

Les bateaux

Un moyen de transport pratique pour rallier certains coins et pallier l’absence de métro dans toute une partie ouest de la ville, tout en échappant aux embouteillages. Tous les noms des arrêts commencent par Tha (Tha Oriental, Tha Chang...).

Indiquez votre destination au contrôleur, car le conducteur ne respecte pas systématiquement tous les arrêts. Aux embarcadères, certains pontons sont réservés aux bateaux privés qui transportent les groupes de touristes. Suivez le flux des locaux.

Il existe plusieurs sortes de bateaux :

Chao Phraya River Express

Il s’agit de grosses embarcations qui montent et descendent le Chao Phraya. Un peu comme le Grand Canal à Venise en somme, mais en plus large. Les bateaux desservent les 2 rives, en zigzaguant de l’une à l’autre. Ceux qui n’ont pas de drapeau fonctionnent seulement en semaine, le matin (6h45-7h30) et l’après-midi (16h-16h30), en desservant systématiquement tous les embarcadères ; leur parcours est donc plus lent.

Ceux surmontés d’un drapeau orange fonctionnent tous les jours de 6h à 19h et s’arrêtent partout (bien se manifester quand même si vous voulez descendre, car l’arrêt est très court).

Enfin, ceux dotés d’un drapeau jaune ou vert ne s’arrêtent pas à tous les arrêts et sont donc plus rapides mais ils ne fonctionnent qu’en semaine, le matin (6h10-8h10) et en fin de journée (16h05-20h).

Pratiques, pas chers et rapides, les Express remontent plus loin que les Chao Phraya Tourist Boat et, contrairement à ces derniers, s’arrêtent à Tha Chang, juste au pied du Grand Palais.

Trajet environ 10-40 Bts selon distance. On achète son billet à bord. Beaucoup de monde aux heures de pointe. Les principaux embarcadères fonctionnent comme des minigares, avec toilettes et boutiques.

Chao Phraya Tourist Boat

Quasiment les mêmes vedettes que le River Express mais qui s’arrêtent en 8 points, les plus touristiques de la ville (notamment Rachawongse Pier pour Chinatown, Tha Tien pour le Wat Prah Kaeo, Maharaj Pier pour le Grand Palais et Banglampoo Pier pour Khao San Rd). Embarcations nickel, commentaires (en anglais) à bord.

Départs environ toutes les 30 mn 9h-17h30 dans un sens, 9h30-18h dans l’autre. Forfait à la journée de 150 Bts/pers avec circulation illimitée (système du hop on/hop off ; réduc enfant de moins de 1 m. Sinon, compter environ 40 Bts le trajet.
Achat dans les stations portuaires Central Pier, près de l’Oriental Hotel (Skytrain : Saphan Taksin), et Phra Arthit. Un peu cher comparé aux bateaux avec drapeau orange mais un peu plus confortable.

Ferries

Ces bateaux ressemblent un peu aux River Express mais se contentent de traverser la rivière d’une rive à l’autre, pour aller au Wat Arun par exemple.

Il y a souvent un tourniquet, pour ne pas confondre avec les autres embarcadères. On achète son ticket environ 4 Bts avant de monter à bord.
Attention, certains aigrefins trompent les touristes pour leur faire prendre leur bateau plutôt que ceux des lignes régulières. Évidemment, c’est bien plus cher !
Les embarcadères sont souvent les mêmes que ceux des Chao Phraya River Express, ou juste à côté. Ils font constamment l’aller-retour.

Saen Saep Boat Service

Ces speed boats parcourent les khlong du temple de l’embarcadère Panfa Leelard (Wat Saket, à l’ouest), à l’extrémité est de la ville en enchaînant 3 tronçons. Pratique, folklo et très bon marché (fonctionne grosso modo 6h-20h, horaires légèrement réduits le w e) ; compter 10-20 Bts suivant la longueur du tronçon parcouru. C’est le moyen le plus rapide pour relier Khao San Road à Sukhumvit en échappant aux embouteillages.

Long-tail boats (bateaux « longue-queue »)

Appelés ainsi à cause de l’arbre qui relie le moteur à l’hélice. Ce sont des bateaux-taxis privés bricolés avec un moteur de voiture, que les pilotes conduisent avec une étonnante habileté. À utiliser si vous désirez explorer les khlong (petits canaux) qui sillonnent Thonburi pour découvrir un tout autre Bangkok.

Là encore, évitez les rabatteurs qui vous montrent des super albums de photos pour vous emmener sur les khlong. Allez plutôt négocier directement sur les bateaux.

Le réseau du métro de Bangkok

Une partie du réseau est aérien, le Skytrain (BTS), et l’autre souterrain (MRT) ; le ticket de l’un n’est pas valable pour l’autre réseau.

Le Skytrain (BTS)

Rapide, pratique et simple d’usage. Les billets à l’unité coûtent 15-52 Bts et s’achètent directement et uniquement aux automates (certains permettent de payer avec des billets). Les guichets ne servent qu’à faire de la monnaie et à acheter les cartes de voyage. La carte pour la journée coûte 140 Bts ; attention, sa validité expire à minuit le jour de l’achat. On peut se procurer des cartes de 15, 25, 40 ou 50 trajets. Les cartes 15 trajets coûtent 450 Bts, celles 50 trajets 1 250 Bts (ajouter 30 Bts pour l’achat de la carte). Elles sont rechargeables mais ne sont valables que pour 1 seule personne et pour une durée de 1 mois ; réduc. Conserver son ticket, car il faut le valider à nouveau pour sortir.

Ce métro aérien compte une trentaine de stations sur 2 lignes.

  • La première ligne (Sukhumvit Line) débute à proximité du Northern Bus Terminal (Mo Chit, correspondance avec le métro souterrain), frôle Victory Monument et Siam Square, avant de dévaler Sukhumvit Rd en passant par l’Eastern Bus Terminal et On Nut, près du soi 77 ; terminus à la limite de la banlieue de Bangkok (Bearing).
  • Plus courte, la seconde ligne (Silom Line) commence au National Stadium, chevauche l’autre ligne (correspondance des 2 à Siam) jusqu’au carrefour de Siam Square, puis tourne brusquement sur Ratchadamri Rd avant d’enchaîner sur Silom et de bifurquer sur Sathorn, de passer au King Taksin Bridge, près du fleuve (Saphan Taksin) ; terminus Bang Wa.
  • Une extension en bus rapide (BRT) relie les stations Chong Nonsi (à Silom) et Talat Phlu (à Thonburi, de l’autre côté du fleuve) par le sud, en empruntant Rāma III Rd et le Krungthep Bridge ; même billet que pour le Skytrain.

Enfin, l’Airport Rail Link (lire plus haut la rubrique « Arrivée à l’aéroport ») relie les gares de Makkasan et de Phaya Thai à l’aéroport Suvarnabhumi. Acheter un billet spécifique.

Le métro souterrain (MRT)

Prix en fonction de la destination, 16-42 Bts (réduc). Forfaits 1 jour (jusqu’à minuit le jour de l’achat) 120 Bts, 3 jours 230 Bts et 1 mois 1 400 Bts. Moins cher que le Skytrain. Les billets combinés avec le réseau aérien n’existent pas, dommage.

Le MRT relie le nord-est au sud-est et compte 18 stations. Les stations les plus intéressantes :

  • Hua Lamphong (la gare centrale de Bangkok)
  • Silom (quartier commerçant et correspondance avec le Skytrain)
  • Lumphini et ses matchs de boxe
  • Sukhumvit (correspondance avec le Skytrain), l’une des plus grosses artères commerciales, avec quelques adresses pour dormir et plein pour sortir
  • Phetchaburi (correspondance avec l’Airport Rail Link)
  • et Chatuchak pour le marché du week-end et le Northern Bus Terminal.

On achète aux distributeurs un jeton en guise de billet, qu’il faudra glisser dans une fente pour sortir ou des cartes magnétiques rechargeables (valeur initiale 180 Bts).

Services voyage



Forum Bangkok

Voir tous les messages
Transport

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Transport Bangkok

Vos discussions préférées du forum Transport Bangkok

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Bangkok

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Bangkok

Agenda Bangkok

Bangkok Les articles à lire