Activités, sports et loisirs Aquitaine

Sports

Les sportifs ne s’y trompent pas, le Sud-Ouest offre un cadre idéal, entre mer et montagne.

- La côte landaise est riche en étangs, dont certains sont aménagés en base nautique. Lorsque la mer se fait sauvage, les fanas de sport de glisse grimpent sur leurs planches de surf. Lacanau, près de Bordeaux, accueille chaque année une épreuve de la Coupe du monde.

- De retentissement plus national, le rugby, seul sport à être pratiqué à haut niveau dans toute la région, semble avoir été créé pour les Gascons et donne lieu à quelques féroces derbies. Les puristes ont même leur sanctuaire, Notre-Dame-du-Rugby, à Larrivière, dans les Landes.

- Le football reste cantonné à Bordeaux (et aussi à Libourne) où les Girondins, malgré quelques années creuses et une gestion en accordéon, s’accrochent toujours aux premières places du championnat national.

- Des Landes aux Pyrénées, les vaches landaises suscitent encore des vocations d’« écarteurs » et de « sauteurs » chez les jeunes gens. Les corridas ont aussi leurs fiévreux amateurs qui se donnent rendez-vous à Dax, Mont-de-Marsan et Bayonne, célèbres plazas de toros.

- La montagne offre, l’été, la pratique du rafting, du deltaplane, du parapente, du VTT, des randonnées de moyenne et haute montagne, des balades à cheval. L’hiver, de petites stations aux versants abrupts permettent de skier hors des grands boulevards.

La Gironde à vélo

Pas moins de 700 km de pistes cyclables et 2 300 sentiers de randonnée balisés ouverts aux VTT. Les pistes sont très bien entretenues, fléchées et généralement plates... idéales pour la pratique du vélo sans effort !

Si toutefois vous préférez les côtes (pas bien méchantes), une jolie piste (dite « Roger-Lapébie », l’enfant du pays vainqueur du Tour de France 1937) aménagée le long d’une ancienne voie ferrée traverse l’Entre-deux-Mers vallonné : de Latresne (à une dizaine de kilomètres de Bordeaux) à Sauveterre-de-Guyenne.

Fêtes et sports dans les Landes

La course landaise est mentionnée dès le XIIIe siècle comme une coutume immémoriale, et sa forme moderne remonte aux années 1830-1840 et non à l'âge d'or de la télévision française.

Ces exploits sportifs ne sont qu'un bon prétexte pour faire la fête : dès les premiers jours du printemps et jusqu'à l'automne, les ferias et autres festivals se succèdent de village en village. Avec plus de 300 communes, c'est tout autant de fêtes : fanfares, bodega, chemises blanches et foulards rouges de rigueur. Les plus célèbres restant Mont-de-Marsan et ses fêtes de la Madeleine, ou les ferias de Dax le 15 août, qui vivent au rythme des bandas et des courses de taureaux.

Dans les arènes, on parle tauromachie, mais sur les terrains, c'est par des mêlées de rugby qu'on s'exprime. La liste des grands de l'ovalie est longue : Thomas Castaignède, les frères Boniface, les Lacroix, Olivier Roumat, Pierre Albaladejo, Titou Lamaison... tous sont issus des Landes.

Côté plage, le long de la Côte d'Argent, c'est le royaume du surf. Hossegor accueille annuellement une étape de la Coupe du monde. On observe de plus en plus la présence des amateurs de kitesurf (planche de surf tirée par une voile), volant sur les vagues. Les champions du monde venant s'entraîner entre Biscarrosse et Labenne ne sont pas rares.

Mais c'est surtout à vélo qu'on découvre les dunes et autres forêts de pins, sur plus de 200 km. La Vélodyssée, le plus long itinéraire cyclable de l'Hexagone, relie, dans les Landes, Biscarrosse à Tarnos sur 163 km.

Pour les randonneurs, les quatre voies menant vers Saint-Jacques-de-Compostelle traversent le département. Et de nombreuses réserves mettent en place des accueils adaptés pour les pêcheurs en eau douce. Cette eau qui a permis par ailleurs au département d'occuper le premier rang en France pour le thermalisme, avec Dax et Eugénie-les-Bains notamment. Des villes qui aujourd'hui n'en cultivent pas moins un certain art de la gastronomie.

Tourisme de plein air dans le Lot-et-Garonne

En bateau, sur l'un des plus beaux réseaux navigables de France, le visiteur profite de plus de 200 km de voies navigables aménagées le long du Lot (72 km pour 5 écluses), de la Baïse (45 km pour 16 écluses) et du canal latéral de la Garonne (87 km pour 16 écluses). Les compagnies de location restent nombreuses et proposent d'agréables formules de découverte de 1 journée à une semaine. Les bases d'Agen, de Buzet et du Mas d'Agenais figurent parmi les plus importantes.

Ces croisières se couplent facilement avec des promenades à vélo. Un nouvel itinéraire cyclable : le Canal des 2 mers à vélo relie l’Atlantique à la Méditerranée en traversant le Lot-et-Garonne sur une piste de 87 km. De nombreux circuits balisés ont été mis en place sur les chemins de halage, les routes départementales légèrement vallonnées (juste ce qu'il faut !), ainsi qu'une véloroute, la Vallée du Lot à vélo reliant Fumel à Aiguillon ou Villeton (jonction avec l'itinéraire du Canal des 2 mers à vélo), parcours plat et tranquille de 86 km.

Les amateurs de randonnées sont également servis avec une multitude de sorties à cheval, à VTT ou à pied, et de nombreux sentiers balisés (plus de 4 500 km entretenus) à travers bois et vergers. Une voie verte de plus de 80 km qui traverse le département d'est en ouest, en longeant le canal latéral de la Garonne, permet de profiter de superbes paysages, loin de la circulation, à pied, en rollers ou à vélo.
Ces balades s'accompagnent de haltes dans de vieux villages, parés de bastides aux halles anciennes et à l'architecture tellement caractéristique du Sud-Ouest.

Enfin, dans ce pays agricole, la nature se décline jusque dans les jardins : jardin aux nénuphars (où Monet se fournissait déjà pour Giverny), sentiers botaniques, jardin médiéval...

Grottes et gouffres dans le Périgord

La Dordogne compte des centaines de cavités, résultats de l’action conjuguée des éléments depuis des millénaires. C'est ainsi un véritable gruyère qui traverse le département sur une quarantaine de kilomètres de large, en passant approximativement par La Tour-Blanche, Périgueux, Les Eyzies et Sarlat. Au passage, les eaux se chargent en calcite qu'elles déposent au gré de la géologie, créant quelques décors merveilleux.

Une féerie minérale

Le patrimoine concrétionnaire du Périgord est riche, mais l'accès à la plupart des sites reste réservé aux spéléologues. Les amateurs d'explorations souterraines peuvent toutefois admirer le travail de la nature dans quatre grottes et un gouffre aménagés pour la visite :

  • Villars et ses cascades de calcite immaculée ;
  • le Grand-Roc aux Eyzies, avec une géode à mi-falaise servant d’écrin à des dentelles cristallines ;
  • la grotte de Maxange, appelée aussi grotte aux étoiles, découverte en 2000 dans une carrière du Buisson-de-Cadouin ;
  • et la grotte de Tourtoirac, perle géologique du Périgord.
  • Enfin, la grande symphonie du gouffre de Proumeyssac à Audrix, près du Bugue, baptisée la « cathédrale de cristal » par le spéléologue Norbert Casteret

L'héritage du passé

Terre promise des préhistoriens, le Périgord recense à ce jour 54 grottes ou abris ornés. Elles recèlent des chefs-d'œuvre légués au cœur de la pierre par nos lointains aïeux. Avec la Charente, la Garonne, la façade septentrionale et les Asturies, la Dordogne détient ainsi 85 % du patrimoine pariétal européen.
Cette concentration vient du fait de l'éloignement géographique des zones froides et glaciaires. Un art ancestral s'est développé en Périgord, et qui présente ici la particularité unique de balayer toute la palette chronologique du Paléolithique supérieur, de l'Aurignacien au Magdalénien supérieur.

À l'exception de la grotte de Lascaux à Montignac, remplacée pour la visite par un fac-similé depuis 30 ans, les témoignages les plus accessibles sont ouverts au public. Teyjat, les Combarelles, l'abri du Poisson, l'abri de Cap-Blanc et sa grande fresque de chevaux sculptés sont célèbres pour leurs gravures, alors que la grotte de Font-de-Gaume, aux Eyzies, présente les dernières peintures polychromes d'Europe visibles (mais pour combien de temps encore ?) par le public. La grotte aux Cent Mammouths à Rouffignac, la grotte dite « du Sorcier » à Saint-Cirq du Bugue, Bara-Bahau, Bernifal et Villars sont des sites privés et gérés comme tels.
En revanche, mise au jour en 2000, la grotte de Cussac près du Buisson, ne sera probablement jamais ouverte au commun des mortels, pour des raisons atmosphériques et afin de préserver son environnement.

Services voyage



Forum Aquitaine

Voir tous les messages
Activités et visites

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Activités et visites Aquitaine

Vos discussions préférées du forum Activités et visites Aquitaine

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Aquitaine

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Aquitaine

Agenda Aquitaine

Aquitaine Les articles à lire