Drapeau Angleterre

Traditions Angleterre

Les pubs

De tradition typiquement britannique, le pub est le lieu de rencontre par excellence. On y vient seul ou entre collègues, entre amis ou en famille pour y passer un joyeux moment de détente et de discussion dans une extraordinaire fusion des classes.

Horaires d’ouverture

Le gouvernement a pris la décision d’autoriser la vente d’alcool 24h/24. En laissant le temps aux clients de consommer leurs boissons, le gouvernement espère limiter l’absorption rapide et massive d’alcool.
Pari risqué, d’ores et déjà critiqué par les services de santé et de sécurité du pays ; certains émettent un autre son de cloche, soulignant que cette initiative permettra aux caisses de l’État de se remplir grâce à l’augmentation du prix des licences et des amendes délivrées aux consommateurs trop tapageurs...

Pubs et coutumes

Les Anglais pratiquent beaucoup le pub crawling. Lorsqu’ils sortent à plusieurs, le premier paie une tournée dans un premier pub, le deuxième paie la suivante dans un pub différent et ainsi de suite.

Règle numéro un : on va chercher sa consommation au comptoir et on paie tout de suite. Quand le gosier est de nouveau à sec, il faut retourner au bar pour commander. Ne restez pas assis, sous peine d’attendre votre verre jusqu’au lendemain !

Par tradition, les hommes commandent toujours une pint (un demi-litre) et les femmes half a pint. Mais de plus en plus, elles prennent plutôt un verre de vin, blanc de préférence.

L’accès aux mineurs est strictement réglementé. Enfin, les députés de la Chambre des communes ont voté en février 2006 un texte qui interdit de fumer dans les lieux publics et que, depuis 2007, tirer sur sa clope dans un pub, un restaurant, un club privé ou encore au bureau est passible d’une amende de 50 £.

Savoir-vivre et coutumes

- Il est donc interdit de fumer dans tous les lieux publics.

- Le thé se sert dans un mug ou dans une tasse en porcelaine (anglaise). On ne trempe jamais ses toasts dans son thé et on se sert en confiture avec un couteau et non une cuillère.

- Le fromage se prend généralement en fin de repas, après le dessert...

- On ne serre jamais la main d'un Anglais, sauf quand on le voit pour la première fois. Quant à la bise, n'en parlons pas. En revanche, un inconnu peut vous appeler darling, honey ou même love, sans problème !

- Très souvent, au restaurant ou au pub, c'est vous-même qui décidez de l'endroit où vous désirez être assis.

- Dans bon nombre de villes anglaises, pas un centimètre carré ne semble échapper à la vigilance des caméras. La vidéosurveillance est omniprésente, y compris dans le bus.

Le droit à la différence

La perfide Albion a toujours eu le don d'irriter les continentaux. Son flegme dédaigneux a engendré chez les autres peuples un sentiment de méfiance. Ignorer la réalité pour imposer sa propre vision du monde est un pilier de la philosophie anglaise. Dur dur dans ces conditions de s'accorder avec les autres pays de l'Union européenne, sur la monnaie unique par exemple ou, plus récemment, sur le conflit irakien, surtout quand il s'agit d'une France elle-même arrogante et sûre de ses convictions. Les Français cultivent l'art de vivre, la table, les bons vins, la haute couture. Les Britanniques aiment à entretenir l'absurde et l'irrationnel.

Cela dit, aujourd'hui, la société britannique semble en pleine mutation. Avec Margaret Thatcher, le pays a compris qu'il était au bord de la faillite, et, avec l'arrivée massive d'immigrés en provenance des anciennes colonies, il a dû apprendre à gérer une société multiculturelle. Les barrières s'effritent, et le côté caricatural de la société victorienne s'est déjà bien dilué.

Mais aussi radicaux que pourront être les changements, l'excentricité restera une caractéristique nationale. Car c'est bien dans ce pays, encombré de petites maisons alignées et toutes pareilles, que le droit à la différence est vraiment une réalité. Que ce soit les modes extravagantes de la jeunesse britannique ou les allures de ces vieux aristocrates qui siègent à la Chambre des lords, le fait est là : la Grande-Bretagne aime l'excentricité.
Le droit d'être différent, que ce soit à titre individuel ou en tant que nation, fait partie de l'héritage culturel de ce pays.
On peut ainsi croiser un vendeur ou une vendeuse avec piercings et tatouages dans une boutique de luxe, ou encore une femme musulmane portant le foulard derrière le guichet d’une banque. Et même Kate Middleton, nouvelle « petite-fille » de la Reine est issue d’une famille roturière, ayant fait fortune dans les farces et attrapes !

L'humour anglais

Les racines culturelles de ces comportements peuvent être recherchées jusque dans les légendes arthuriennes. La sublimation, la quête du Saint-Graal, le roi Arthur et ses chevaliers de la Table ronde... Tout cela représente encore aujourd'hui les aspirations profondes de la noblesse anglaise et celles de l'homme de la rue. Du conflit entre les petites mesquineries quotidiennes et les grandes envolées lyriques est né le goût de la dérision.
Du coup, les Britanniques adorent être « vannés » et n'ont pas leur pareil pour se moquer d'eux-mêmes. La seule vraie insulte que vous pouvez leur faire est de leur dire qu'ils n'ont pas le sens de l'humour.




Drapeau sejours week end Angleterre

Partir en Angleterre