Thaïlande : Hua Hin, mer et terre

Thaïlande : Hua Hin, mer et terre
Hua Hin © somchairakin - stock.adobe.com

À 200 km de Bangkok, Hua Hin est l’une des excursions préférées des habitants du royaume de Siam. Située au bord du golfe de Thaïlande, cette station balnéaire populaire invite à un doux farniente, entre baignade, visites au marché nocturne et balades dans les environs. Au menu, des temples, des palais royaux et des parcs nationaux où observer la flore et la faune, dont les fameux éléphants en totale liberté…

Hua Hin, le Deauville de Bangkok

Hua Hin, le Deauville de Bangkok
Plage de Hua Hin © Aurélie Michel

Hua Hin est à Bangkok ce que Deauville est à Paris. Située à quelque 200 km de la capitale, cette station balnéaire fait partie des plus anciennes du pays. Le roi Rama VII y fit établir son palais d’été dans les années 1920 et, aujourd’hui encore, elle attire les membres de la famille royale. Tout comme les Bangkokiens lambdas, ils viennent chercher ici la fraîcheur et le calme, loin du tumulte de la vie citadine.

Il faut dire que l’endroit invite à la quiétude : une plage de rêve longue de 3 km au bord d’une mer d’huile, chaude toute l’année, de beaux hôtels, des restaurants de fruits de mer, une très jolie vieille gare tout en bois… et un grand marché nocturne où dénicher des souvenirs. Des plaisirs simples, à Hua Hin.

Signalons une balade à faire jusqu’au temple Wat Kao Kai Lad, qui se trouve au bord de l’eau, et, dans les environs, le Maruekathaiyawan Palace, palais royal de style « thaï-victorien » (sic !) construit par le souverain Rama VI ou le Klai Kung Wol Palace, palais d’été du roi (Rāma VII), construit dans les années 1920 au bord de l’eau. Une curiosité de style hispanisant, nimbée d’une atmosphère tropicale.

Si on ne tient plus en place sur sa serviette, il suffit de reprendre la route : à moins de 100 km de là se trouvent deux parcs nationaux d’intérêt : Kuiburi et Samroiyod. Au programme : observation d’éléphants et découverte d’impressionnantes falaises karstiques…

Kuiburi National Park : à la rencontre des éléphants sauvages

En Thaïlande, on dénombre quelque 3 500 éléphants sauvages. 320 d’entre eux vivent dans le parc national Kuiburi, à 88 km de Hua Hin. Fondé en 1999 et d’une superficie de 900 km2, il abrite une partie de la chaîne montagneuse Tenasserim, qui s’étend aussi en Birmanie et en Malaisie.

Pour pénétrer dans le parc, il faut être accompagné d’un ranger. Puis le safari peut commencer, à bord d’un 4x4. Un chemin terreux de 7 km s’enfonce dans la forêt. On admire de grands arbres sempervirent (qui gardent leurs feuilles tout au long de l’année), comme le majestueux dipterocarpus tuberculatus d’Asie du Sud-Est. Mais ce que l’on cherche surtout à apercevoir, ce sont les fameux pachydermes…

Pas si facile ! Il faut faire preuve de silence et de patience… ce qui fait la magie des safaris. Ici, pas question de voir les éléphants faire des numéros, ni de monter sur leur dos à bord d’une nacelle. Ces activités ont vu le jour à partir de 1989, année où l’exploitation des forêts naturelles fut interdite. Les éléphants, qui travaillaient auparavant dans l’industrie du bois, se sont alors retrouvés à distraire les touristes…

Eléphants au Kuiburi National Park © Aurélie Michel

Sur le chemin, le pick-up marque plusieurs arrêts. À pied, on se dirige vers des points de vue, qui surplombent de vastes espaces dégagés. On multiplie ainsi nos chances d’apercevoir le bout d’une trompe… Ou de plusieurs, car aujourd’hui, la chance nous sourit : c’est tout un troupeau (avec un tout petit !) qui se dévoile à nous. Il est fascinant de les regarder interagir. Puis, la joyeuse troupe s’éclipse… Ne reste qu’une tête, au milieu des fourrés : celle d’un gaur, le plus gros bovidé sauvage. Le parc en accueille une centaine, soit l’une des plus grosses populations de toute la Thaïlande. Le parc abrite aussi des antilopes, des renards, des jaguars (très rare), des ours et des singes (langurs à lunettes, macaques à queue de cochon).

En Thaïlande, on peut aussi rendre visite à des éléphants domestiques (4 000 dans tout le pays), à condition de s’orienter vers des centres qui les respectent (hôpitaux, ONG…).

Samroiyod Park : au pied des falaises de karst de Thaïlande

Samroiyod Park : au pied des falaises de karst de Thaïlande
Samroiyod National Park © Aurélie Michel

Le parc national Samroiyod se situe à 60 km de Hua Hin. Son nom annonce la couleur : « montagne aux 300 pics ».

Il est d’abord réputé pour ses grottes, et notamment l’incontournable Phraya Nakhon Cave. Elle renferme un temple royal vert et doré appelé « Kuha Kharuehat », construit en 1890 pour le roi Rama V. Quand la lumière jaillit par le trou du plafond de la grotte et vient l’éclairer, la vue devient féérique. Meilleur horaire pour la lumière : 10-11 h. Pour y accéder, on peut marcher ou prendre un bateau au départ du petit village de Bang Pu pour rejoindre Laem Sala Beach. Il faut ensuite gravir un peu plus de 400 marches. Ça en vaut la peine !

Pour observer de plus près les majestueuses roches karstiques du parc, on embarque à bord d’un bateau-pirogue (les fameux « longtail ») au départ du village de pêcheurs de Ban Khao Daeng. Durant cette virée au cœur de la mangrove, on peut observer des macaques et des langurs à lunettes. D’ailleurs, c’est plutôt eux qui nous repèrent en premier lieu, assis sur une petite plage ou perchés dans les falaises… vraiment impressionnantes, au passage ! La balade se termine au plus près des cabanes de pêcheurs, installées le long du canal.

Fiche pratique

Retrouvez tous les bons plans, adresses et infos pratiques dans le Routard Thaïlande.

Pour préparer votre voyage, consulter notre guide en ligne Thaïlande

Office du tourisme de Thaïlande

Venir à Hua Hin depuis Bangkok

- En voiture : 200 km 2-3 h de route via la Highway No 4

- En train : compter 4 à 6 h de trajet et 40 à 100 bahts par personne (en fonction de la classe)

- En bus : il en existe un au départ de l'aéroport Suvarnabhumi. Il s'arrête à Hua Hin Bus Station (à côté de l'aéroport). Environ 275 bahts. Un autre part de Bangkok's Sai tai mai terminal (toutes les 20 minutes). Compter 3 h 30 de trajet et environ 200 bahts (7€) par personne.

Bonnes adresses

Restaurant Let’s Sea : 83/188 Soi Huathanon 23 Khaotakieb – Hua Hin Road Hua Hin. Pour un délicieux repas thaï sophistiqué, avec vue sur mer (la plage est à deux pas).

Baan Itsara : Naebkehad Road, Huia Hin. Une adresse pour manger thaï et notamment de bons plats de poisson, le tout dans une jolie maison ancienne, sur la plage. Bon rapport qualité-prix.

Fulay Guesthouse & Hotel : 110, Naresdamri Road. Une jolie guesthouse sur un ponton agrémenté d’un kiosque et un hôtel confortable. Compter 1 000-1 500 baths (30-45 €).

- Laksasubha Resort Hua Hin : 53/7 Naresdamri rd., Hua Hin. Un resort en bord de mer dans un agréable jardin, créé par la princesse Laksasubha Kridakorn. À partir de 3 500 baths (90 €).

- Evasion Six Senses à Pranburi (40 min de Hua Hin). Piscine vue sur mer, spa Six senses, plusieurs restaurants, chambre avec baignoire… un vrai havre de paix que ce resort de luxe. Sans oublier l’incroyable buffet à volonté, qui satisfait absolument toutes nos envies : jus de fruits frais, noodle bar, porridges, fruits frais, omelettes, pain, viennoiseries... impossible de dresser une liste exhaustive. On ne sait plus où donner du ventre. Nuit à partir de 2 500 baths (70 €).

Entrée des parcs nationaux

- Samroiyod National Park. Entrée : 200 bahts/ personne. Tour de bateau : 500 bahts (max 6 personnes).

- Kuiburi National Park. Pour un safari d’1 h 30, compter 850 bahts pour la voiture (6 personnes max chauffeur inclus) et 200 bahts par personne pour l’entrée.

Texte : Aurélie Michel

Mise en ligne :

Thaïlande Les articles à lire

Voyage Thaïlande

Bons Plans Voyage

Services voyage