L’Italie secrète : 10 destinations à découvrir

L’Italie secrète : 10 destinations à découvrir
San Guilio sur le lac d'Orta © e55evu - stock.adobe.com

Et si on variait les plaisirs et délaissait un temps Rome, Florence ou Venise ? L’Italie regorge de pépites cachées, de villages à explorer, de coins méconnus à arpenter. Des Alpes ligures au nord à l’île de Pantelleria au sud de la Sicile, voici 10 lieux secrets à découvrir lors d’un prochain voyage en Italie. Che bello !

Les Alpes ligures – Ligurie

Les Alpes ligures – Ligurie
Apricale © eva52 - stock.adobe.com

Juste de l’autre côté de la frontière, dans le prolongement du parc du Mercantour, les Alpes ligures, à vol d’oiseau du golfe de Gênes, déploient de beaux paysages montagnards qui rappellent ceux de la Haute Provence : une végétation de maquis, des oliveraies à flanc de montagne, des forêts de châtaigniers, mais aussi des villages médiévaux fortifiés, des nids d’aigle, des torrents impétueux, le tout sillonné par des routes aussi tortueuses que pittoresques. Parmi les plus beaux villages, citons Apricale, Dolceacqua et son château en ruines, ou encore Pigna, réputé pour ses eaux thermales. Une région idéale pour se ressourcer, située dans le parco naturale regionale delle Alpi Liguri, où l’on peut pratiquer randonnée pédestre, VTT, canyoning…

À 30 km de Vintimille, à quelques kilomètres de la frontière française

Orta San Giulio et le Sacro Monte – Piémont

Orta San Giulio et le Sacro Monte – Piémont
Lac d'Orta © lamax - stock.adobe.com

C’est l’un des plus petits lacs du nord de l’Italie et, s’il n’est pas aussi prestigieux et spectaculaire que le Majeur ou le lac de Côme, le lac d’Orta mérite le détour, notamment pour le ravissant village d’Orta San Giulio et l'île qui lui fait face, coiffée d’une basilique romane. Toujours à Orta San Giulio, le Sacro Monte est classé à l’Unesco, comme l’ensemble des montagnes sacrées de Lombardie et du Piémont qu’il faut, là encore, découvrir absolument. Autour du lac, une multitude de sentiers invitent à d’agréables balades à travers les paysages vallonnés des alentours.

À une vingtaine de kilomètres à l’ouest du lac Majeur et à 110 km au nord-ouest de Milan

Asolo – Vénétie

Asolo – Vénétie
Château d'Asolo © Rita - stock.adobe.com

Il n’y pas que Venise en Vénétie… Bienvenue dans le versant méconnu de la Vénétie, côté collines, à Asolo, un petit bourg de la Renaissance, classé parmi les Plus Beaux Villages d’Italie. Les palazzi, qui témoignent de sa grandeur passée, ont bien du charme, ce qui n’a pas échappé aux artistes qui ont élu domicile à Asolo. Le village attire pas mal de monde aux beaux jours grâce à ses beaux monuments comme l’ancien château de la reine, sa cathédrale recélant un tableau de Lotto ou sa forteresse médiévale dominant la région, car Asolo est perché sur une colline. Dans les environs, les villas palladiennes, chefs-d’œuvre du 16e s, dévoilent leurs splendeurs aux visiteurs.

À environ 80 kilomètres au nord-ouest de Venise

San Quirico d’Orcia et le val d'Orcia – Toscane

San Quirico d’Orcia et le val d'Orcia – Toscane
Collégiale de San Quirino d'Orcia © EdNurg - stock.adobe.com

Entre Sienne et l’Ombrie, voilà l’une des régions les plus séduisantes de la Toscane, moins connue que le Chianti et qui résume à elle seule toute la beauté de cette province. Classé au Patrimoine mondial de l’humanité, le val d’Orcia offre des paysages d’une douceur et d’une harmonie exceptionnelles, célébrés par les peintres de l’école siennoise du 13e au 15e s. Et pour cause : ici, le voyageur a l’impression de pénétrer dans un tableau de toute beauté. Vertes collines ondulant jusqu’à l’horizon, jaune des blés ponctué de rouges coquelicots, mer d’oliviers gardés par des haies de cyprès, hêtres et châtaigniers… Parmi les beaux villages où séjourner, San Quirico recèle un ravissant centre ancien où subsistent des vestiges de remparts et une quinzaine de tours. Ne manquez pas sa collégiale du 13e, perdez-vous dans ses ruelles et admirez le coucher de soleil sur la campagne : sublime !

À 60 km de Sienne.

Città della Pieve – Ombrie

Città della Pieve – Ombrie
Città della Pieve © Frankix - stock.adobe.com

Entre Florence et Rome, la discrète Ombrie déploie ses doux paysages qui semblent sortis d’un tableau de la Renaissance : c’est le « cœur vert de l’Italie » comme on dit par ici, où les cyprès, palais de marbre et cités fortifiées perchées se détachent sur fond de ciel souvent bleu. Un pur bonheur de destinations, moins fréquenté et plus authentique que ses voisines.
Perché à plus de 500 m d’altitude, le village fortifié de Città della Pieve a vu naître l’un des grands peintres italiens, Le Pérugin (1443-1528) dont on peut admirer sa célèbre Adoration des Mages (église Santa Maria dei Bianchi). Tout près de Città della Pieve, la bourgade de Panicale abrite l'un des chefs-d'œuvre du maître, Le Martyre de Saint-Sébastien (église San Sebastiano a Panicale). Et puis, ne manquez pas les autres trésors de l’Ombrie : Pérouse, Assise, Spoleto, Gubbio ou Orvieto… sans oublier sa gastronomie, la truffe en tête !

À 70 km à l’ouest de Pérouse.

Île de Procida – Campanie

Île de Procida – Campanie
Procida © robertovell - stock.adobe.com

À moins d’une heure de ferry de Naples, voilà une escale méditerranéenne qui exhale une irrésistible douceur de vivre… Procida est la plus petite île du golfe de Naples, avec une superficie d’à peine 4 km², mais c’est aussi la plus belle de toutes. Son avantage : elle a été « oubliée » du tourisme de masse. Aucun complexe hôtelier n’a été construit sur l’île.

Essentiellement peuplée de familles de pêcheurs, Procida, avec ses maisons aux couleurs pastel qui semblent agglutinées aux rochers et ses églises au dôme coloré, a des airs d’île grecque. Dans le village de Marina di Corricella, les maisons, qui ont toutes une entrée voûtée sur leur façade colorée, sont pratiquement collées les unes aux autres. Les petites terrasses, les escaliers extérieurs, les arcs reliant les bâtisses par-dessus une ruelle créent sorte de mini-labyrinthe dans lequel on flâne avec bonheur.

Dans le golfe de Naples, à 4 km de la côte et 30 min de ferry.

Nardò et le Salento – Pouilles

Nardò et le Salento – Pouilles
Nardò © majonit - stock.adobe.com

Entre Lecce et Gallipoli, dans le talon de la botte italienne, Nardò est l’une des perles des Pouilles, à découvrir absolument sur la route de la mer Ionienne. Comme ses voisines, elle mérite le détour pour son patrimoine exceptionnel, hérité notamment des 17e et 18e siècles, et pour son atmosphère villageoise.

Nardò possède de superbes édifices baroques, notamment sur la piazza Salandra, bordée du palais du tribunal aux colonnades remarquables, et de la chiesa di San Trifone, petit bijou rococo. Attenante, l’église San Domenico, avec sa profusion de saints, de caryatides et de créatures, confine au maniérisme. Aux portes de la ville, de belles maisons de maître sont ouvertes aux visiteurs (sur réservation) et le parc naturel de Porto Selvaggio abrite de jolies criques protégées. Nardò peut servir de base pour explorer le méconnu Salento, le Finistère de l’Italie, tout au sud des Pouilles.

À 30 km au sud-ouest  de Lecce et 15 km au nord-est de Gallipoli.

Maratea – Basilicate

Maratea – Basilicate
La côte vers Maratea © Mi.Ti. - stock.adobe.com

Imaginez une sorte de côte amalfitaine sauvage, sans le glamour et les touristes de Positano, mais avec un charme fou… Voilà la côte tyrrhénienne de la Basilicate, enclavée entre la Campanie et la Calabre. Des criques, des petites plages et des calanques, qui s'étendent sur une trentaine de kilomètres le long du golfe de Policastro, sur fond d’à-pics truffés de grottes, où se nichent des villages perchés. Et, de l’autre côté des montagnes recouvertes d’une végétation luxuriante, le reste de l’Italie… 

Posé sur les flancs du mont San Biagio, le village de Maratea séduit avec son centro storico aux ruelles colorées et tortueuses. Surplombant le village du haut de sa montagne à 600 m d’altitude, une statue du Christ Rédempteur donne à Maratea des airs de Rio de Janeiro et offre un point de vue exceptionnel sur les montagnes et sur la côte. De Maratea, des sentiers de randonnées permettent de faire des excursions et des treks dans l’arrière-pays. 

À 150 km au sud-est de Salerne

Cala Gonone – Sardaigne

Cala Gonone – Sardaigne
Cala Gonone © Luciano P. - stock.adobe.com

L’un des plus beaux sites naturels de Sardaigne sur le littoral du Supramonte. La station balnéaire de Cala Gonone est nichée au pied d’une immense muraille calcaire érodée, au cœur du golfe d’Orosei. De Cala Gonone, des bateaux conduisent vers des plages et des criques secrètes, à la beauté préservée.

Les paysages sont exceptionnels, avec des falaises rocheuses plongeant dans une eau turquoise, un maquis planté d’oliviers et d’essences méditerranéennes, et un village à l’ambiance familiale, idéal pour se reposer, de préférence à l’arrière-saison ou au printemps.

À une centaine de kilomètres au sud d’Olbia.

Île de Pantelleria – Sicile

Île de Pantelleria – Sicile
Pantelleria © Davide D'Amico - stock.adobe.com

Rochers volcaniques, criques rocheuses à l’abri des regards, maisons typiques avec leur coupole... Pantelleria est une île à part qui ravira les amateurs de randonnées, de vieilles pierres et de paysages méditerranéens sauvages.  Plus grande des îles au large de la Sicile, c’est aussi la plus éloignée. Elle est en effet plus proche de la Tunisie que de la Sicile. 

Appelée « Bent-el-Rhia » en arabe (Fille des vents), Pantelleria est sans cesse battue par les vents, ce qui a donné naissance à un type d’architecture : les dammusi, des maisons cubiques créées au temps de la présence arabe. Un sublime lac de cratère alimenté par deux sources thermales permet de prendre des bains de boue soufrée. La côte est faite de rochers déchiquetés, de jolies criques et de vieilles pierres. Une île qui ne laisse pas indifférent…

À 100 km au sud d’Agrigente et à 70 km au nord du cap Bon (Tunisie). Accessible en ferry depuis Trapani ou en avion depuis Palerme, Rome, Milan…

Pour en savoir plus

Nos 120 coins secrets en EuropeRetrouvez encore plus de destinations inédites dans le beau livre du Routard : Nos 120 coins secrets en Europe

Consulter nos guides en ligne Italie, Toscane, Sicile et Sardaigne

Trouvez votre billet d’avion

Réservez votre hôtel en Italie

Texte : Routard.com

Mise en ligne :

Les articles à lire

Bons Plans Voyage