Nouveau ! Le Routard publie son premier guide consacré au Costa Rica

Consulter notre guide en ligne Costa Rica

Comment y aller ?

Vols directs quotidiens depuis Paris-CDG avec Air France. Vols avec escales avec d’autres compagnies comme Iberia ou American Airlines. Trouvez votre billet d’avion.

Le parc du Corcovado se trouve au sud-ouest du Costa Rica, à environ 400 km de San José. L’aéroport le plus proche est celui du Puerto Jimenez.

Avant votre voyage

- Prenez suffisamment de médicaments pour toute la durée de votre séjour.

- Voyagez avec votre ordonnance rédigée en « Dénomination commune internationale » (DCI).

> Découvrez les assurances voyages Routard Assurance.

Routard Assurance - AVI International

Consultez notre dossier pratique : Comment faire le bon choix dans les assurances voyages ?

Quand et combien de temps venir au Corcovado ?

Plutôt à la saison sèche (de décembre à avril), quand les sentiers sont tous ouverts et moins boueux. Dans l’idéal, il faut consacrer plusieurs jours à sa visite. Une excursion d’une journée ne permet de voir qu’une infime partie des animaux, qui sont aussi plus actifs à l’aube et au crépuscule.

Pour profiter au mieux du Corcovado, optez pour un trek de plusieurs jours jusqu’à la station des rangers centrale, La Sirena, où passer 2 nuits. Une seule vous obligerait en effet à faire un aller-retour (soit quelque 40 km en deux jours) sans prendre le temps d’explorer le parc calmement (ceux qui le font le regrettent souvent). Sirena est le point de départ de nombreuses randonnées où apercevoir d’innombrables mammifères.

Si vous manquez de temps ou que le trajet à pied vous paraît trop long, il existe tout de même des solutions pour se faire un aperçu du parc :

- Randonner à l’aller et repartir en avion

- Faire l’aller-retour en avion

- Faire l’aller-retour en bateau entre Bahia Drake et La Sirena

- Randonner jusqu’à la station la plus proche, y passer une nuit, randonner autour et repartir

Droits d’entrée et permis

Le droit d’entrée est de $15 dollars/personne/jour. Le camping revient à $4/personne/jour.

Attention : il existe un certain quota de visiteurs : il faudra parfois réserver des mois à l’avance durant la saison sèche et quelques semaines (voire quelques jours) pendant la saison humide. Pour s’acquitter de ces frais, il faut obligatoirement effectuer un virement au parc, car on ne peut en aucun cas payer par carte bancaire ou en espèces.

Le mieux est donc de passer par son guide ou par une organisation : il suffira de les régler en espèces, par carte bancaire ou par virement (sur un compte domicilié en Europe, ce qui vous évitera d’onéreux frais de transfert). Ils se chargeront alors de toutes les formalités (droits d’entrée, permis de camper...). Ce sera certes un peu plus cher, mais beaucoup plus simple.

Si vous tenez à tout organiser vous-même, voici la marche à suivre: après avoir trouvé un guide, adressez votre demande au parc (pncorcovado@gmail.com) en mentionnant noms, taille du groupe, dates d’arrivée et de départ, nuits de camping désirées (et, quand la station La Sirena sera rénovée, les nombre de repas éventuels). Quand votre réservation aura été approuvée, il vous faudra alors effectuer un virement à l’international (ce qui peut revenir cher). Vous recevrez ensuite une autorisation, qu’il faudra présenter avec votre preuve de paiement aux stations des rangers, sur place.

Autre option, payez sur place à la banque de Puerto Jiménez (lundi-vendredi 8 h 30-15 h 45). Pas de frais bancaires, mais une file d’attente qui peut être très longue... Vous pourrez ensuite récupérer votre autorisation au bureau du parc, toujours à Puerto Jiménez.

Trouver un guide

Quels que soient votre point de départ ou la durée de votre visite, il vous faudra être accompagné d’un guide certifié par l’ICT (Instituto Costarricense de Turismo). Attention toutefois : il est très important de choisir un bon guide, avec qui le feeling passe. À plusieurs reprises, nous avons croisé sur notre chemin des visiteurs désabusés : leur guide, nonchalant et/ou peu familier des lieux, ne leur avait ni montré d’animaux, ni fourni d’explications sur le parc.

Notre recommandation : Surcos Tours (14 guides). Nito, le guide fondateur, est formidable : agréable et érudit (et farceur !), il connaît le Corcovado comme sa poche et s’exprime dans un anglais parfait. Margarita, sa sœur, s’occupe à distance de toutes les formalités (trajets, droits d’entrées, permis pour camper...) avec efficacité et gentillesse. Contact : reservations@surcostours.com / www.surcostours.com

Autres pistes :

- Le bureau de Área de Conservación Osa, à Puerto Jiménez et, en ligne, informations officielles sur la page http://www.sinac.go.cr/AC/ACOSA/ASPs/PNC/Paginas/Servicios.aspx

- Obtenir la liste des guides certifiés : pncorcovado@gmail.com

- Les tours opérateur Osa Wild et Corcovado Info Center

- Hôtels et lodges des environs : ils vous proposeront tous d’organiser votre séjour dans le Corcovado

Tarifs d’un tour guidé

Le prix varie en fonction de la saison, de la durée du séjour, des options demandées (repas, transports jusqu’au début de la randonnée...) et de la taille du groupe. À ce propos, l’adage « plus on est de fous plus on rit » se confirme ici : partager son aventure avec des gens de tous horizons rend le voyage d’autant plus enrichissant.

À titre indicatif, nous avons payé $180 par personne pour 3 jours de trek en saison humide (Carate-La Sirena A/R), hors nourriture, pour un groupe de 6 personnes au total. Déduction faite des frais d’entrée et des permis de camping, la prestation totale est donc revenue à $41/pers/jour.

Les stations de rangers

Le parc compte 4 stations de rangers, qui enregistrent les entrées, les nuits et les sorties des visiteurs. Il y en a trois aux extrémités du parc et une centrale :

- San Pedrillo, au NO de la côte Pacifique, près de Bahia Drake

- Los Pathos, au NE dans les terres, près de La Palma

- La Leona, au SE de la côte Pacifique, près de Carate

- La Sirena, station centrale, au milieu de la côte Pacifique

On peut camper dans les quatre, à condition d’avoir réservé à l’avance. Inutile d’amener sa tente et son matelas, ils sont fournis sur place. On peut amener de quoi manger, mais on a interdiction de cuire des aliments.

Actuellement en travaux, La Sirena proposera à l’avenir des dortoirs et un petit restaurant. En attendant, il faut emporter avec soi ses bouteilles d’eau potable (compter minimum 1L/pers/jour) ou des cachets pour la purifier, ainsi que sa nourriture pour toute la durée du séjour. Il y a une bouilloire sur place, qui permet de préparer boisson chaudes et nouilles chinoises instantanées.

Comment découvrir le Corcovado ?

À pied

C’est le moyen idéal pour découvrir tous les recoins du parc. Plusieurs options possibles en fonction de son point de départ :

- Au départ de Carate : randonnée entre les stations La Leona et La Sirena (via la côte Pacifique)

Durée : 16 km (6-7 h) + 3,5 km (1 h) entre Carate et la station La Leona.

Accès à Carate : par la piste de 45 km au départ de Puerto Jiménez. On peut s’y rendre soi-même avec un 4x4 (il y a des rivières à traverser, compter au moins 1 h de trajet), avec un taxi ou encore avec le colectivo, qui circule deux fois par jour ($10/pers/trajet). Possibilité de laisser sa voiture au départ de la randonnée, juste avant la plage, en donnant un pourboire au patron de la paillote ($5-7/nuit) ou, si l’on a dormi sur place, sur le parking de son hôtel.

- Au départ de La Palma : randonnée entre les stations Los Patos et la Sirena (par les terres)

Durée : 18 km, 7 heures.

Accès à Los Patos : par la piste de 14 km au départ de La Palma (30 minutes). On ne peut pas s’y rendre soi-même car il n’y a aucun endroit ensuite où laisser sa voiture. Il faut prendre un taxi ou un car 4x4. Attention : si la route est impraticable, vous pourriez avoir à parcourir une partie du trajet à pied jusqu’à Los Patos… Ces 14 km s’effectuent en à peu près 4 h de marche.

- Au départ de Bahia Drake : la randonnée de 23 km entre les stations San Pedrillo et La Sirena est désormais interdite, à cause de dangereuses rivières à traverser. Le seul moyen est alors de prendre le bateau ou l’avion (voir ci-après).

P.S. : on peut très bien réaliser une boucle en entrant par une station et en sortant par une autre (exemple : Los Patos > La Sirena > La Leona).

En bateau

Avec l’avion, c’est le seul moyen de rallier Bahia Drake à La Sirena. Compter 1 h à 1 h 30.

Par les airs

Oui, il y a ici des pistes d’atterrissage en pleine jungle, à la station La Sirena et à Carate ! Compter environ $100 dollars aller (cela dépend du nombre de passagers), au départ de Puerto Jiménez, Drake et Golfito.

Adresse : où dormir/où manger ?

À Carate, Finca Exotica Lodge est une bonne adresse, de par sa proximité avec le début de la randonnée (à 5 minutes en voiture) et son emplacement, en pleine jungle. On y dort à la belle étoile dans de jolis ecolodges ou de grandes tentes sophistiquées. Personnel adorable et grande salle de restaurant qui sert de bons plats (compter $25/pers pour un repas).

Vous pourrez y laisser votre voiture (et rejoindre le début de la randonnée à pied) et même leur laisser vos affaires, qu’il ne faut jamais laisser dans sa voiture. Vos objets de valeur (téléphone, ordinateur...) qui vous encombreraient durant la rando seront déposés dans un endroit en sécurité.

À partir de $70 pour une tente (s’il n’y a personne, vous aurez la chance d’être surclassé), petit déjeuner compris. Possibilité d’organiser son voyage dans le Corcovado par leur biais.

Texte : Aurélie Michel

Mise en ligne :

Costa Rica Les articles à lire

Voyage Costa Rica

Bons Plans Voyage

Services voyage