Prague : la Révolution de Velours, 20 ans après

Prague : la Révolution de Velours, 20 ans après
© CzechTourism.com

Vingt ans après la Révolution de Velours, Prague se souvient des événements qui ont conduit à la fin du communisme en Tchécoslovaquie. Plusieurs manifestations commémoratives sont organisées dans la capitale à partir du 17 novembre prochain. C’est l’occasion de découvrir, à Prague et ailleurs en République tchèque, les musées, les lieux de mémoire et les visites guidées qui entretiennent le souvenir de l’ère communiste et, surtout, des combattants de la liberté, les dissidents.

Les événements de novembre 89

C’était il y a 20 ans déjà. Dans toute l’Europe de l’Est, un vent de liberté avait raison de la glaciation communiste. La chute du mur de Berlin, célébrée en grande pompe ces jours-ci, fut l'événement emblématique de l’automne historique de 1989. Les conséquences de ce tournant historique ne se sont d'ailleurs pas fait attendre dans les ex-démocraties populaires d'Europe de l'Est.

Quelques jours après la chute du mur de la honte, le 16 novembre 1989, une manifestation pacifiste d’étudiants à Bratislava, suivie le lendemain d’une manifestation réprimée par la police à Prague, a lancé le mouvement de libération entré dans l’histoire sous le nom de « Révolution de Velours ». Velours, car, en fait, la fin du communisme en Tchécoslovaquie s’est passée presque sans aucune effusion de sang. En un mois et demi, le régime de fer s’est effondré sans montrer beaucoup de résistance.

Sous la pression de la rue, les communistes tchèques, qui ont senti le vent de l’histoire tourner, ont démissionné en bloc du gouvernement du pays tout en renonçant à la répression policière contre la population. Dissident de longue date, le dramaturge Václav Havel, représentant du Forum civique, a été élu, le 29 décembre 1989, président de la République par l’Assemblée fédérale. Il a conduit en juin 1990 la République fédérative tchécoslovaque aux premières élections libres après plus de quarante ans de dictature.

Les manifestations de l’automne 2009

Cet automne, l’heure est à la commémoration en République tchèque, avec des concerts, expositions et manifestations. En voici une petite sélection :

- Concert « 20 ans sans le rideau », à Prague le 17 novembre, le jour du 20e anniversaire de la première manifestation dans la capitale. Le concert, qui regroupe jeunes artistes et chanteurs ayant connu le communisme, sera précédé par des commémorations. Le quartier d’Albertov, où s’est amorcée la chute du régime de l´ancienne Tchécoslovaquie, ouvrira les festivités. Un grand défilé suivra le chemin emprunté par les manifestants, vingt ans plutôt, jusque dans la rue Národní třída où aura lieu le concert.

- Exposition « Bee Free », à Prague du 17 novembre 2009 au 6 juillet 2010 : le nouvel immeuble du Musée national à Prague (Narodni Muzeum) présente cette exposition sur l’époque du communisme. On pourra y découvrir un appartement typique de l´époque, un atelier d’imprimerie clandestin où étaient imprimés les samidzat (livres interdits par la censure) et même la montgolfière d’où ont été lancés des prospectus édités par Radio Free Europe.

- Exposition « Il était une fois dans l’Est » à Prague jusqu’au 3 janvier 2010 Présentée dans la Maison du clocher en pierre, cette exposition de photographies nous fait découvrir la vie des citoyens tchèques au jour le jour, à l’époque de la dictature.

Parcours de visite et musées

Si toutefois vous ne vous rendez pas à Prague maintenant, sachez qu’il existe des lieux et des parcours de visite permanents liés au souvenir de la Révolution de Velours. Suivez le guide…

- Visites guidées sur la Révolution de Velours à Prague : les lieux de mémoire de la Révolution de Velours abondent à Prague. Il est possible de suivre un itinéraire conduisant aux sites marquants de cette époque seul ou, mieux, avec un guide qui pourra vous apprendre beaucoup de faits passionnants. Un circuit intitulé « La Révolution de Velours et Prague » peut être effectué avec un accompagnateur.

- Musée du communisme à Prague : situé dans la vieille ville, le Musée du communisme retrace toute l’histoire du communisme tchécoslovaque de 1921 à 1989 en abordant de nombreux thèmes, la vie quotidienne, la politique, la propagande, l’éducation, les dégâts écologiques de l’ère communiste ou même les arts. Vous serez accueillis par une imposante statue de Lénine. À l’intérieur, vous découvrirez un magasin typique de l’époque, une école, un atelier ouvrier ou une salle d’interrogatoire de la police secrète tchèque (STB).

- Mémorial Vojna et Musée des victimes du communisme à Příbram. Tout près de cette petite ville de Bohême Centrale, située à soixante kilomètres au sud-ouest de Prague, cet ancien camp, où furent internés les prisonniers de guerre allemands, a été transformé de 1948 à 1961 en un camp de travaux forcés et en prison pour les dissidents.

Pour en savoir plus

Pour préparer votre voyage, consultez nos fiches Prague et République tchèque.

Office de tourisme tchèque

Texte sur la Révolution de Velours sur le site officiel de la République Tchèque

Site des commémorations de 2009

Comment aller à Prague ?

La capitale tchèque est desservie par les compagnies Air France (depuis Paris CDG) et CSA (depuis Paris CDG et Marseille) en vol direct. Vols low cost avec Smartwings depuis Paris-CDG.

Réservez votre billet d’avion pour Prague.

Où se loger ?

Trouvez votre hôtel à Prague

Texte : Jean-Philippe Damiani

Mise en ligne :

République tchèque Les articles à lire

Voyage République tchèque

Bons Plans Voyage

Travaillez partout dans le monde avec Remoters

Travaillez partout dans le monde avec Remoters

Locations de vacances
Le plus grand service de réservation de locations de voitures au monde

Le plus grand service de réservation de locations de voitures au monde

Location de voitures
Location de voitures - Recherchez, comparez et faites de vraies économies !

Location de voitures - Recherchez, comparez et faites de vraies économies !

Location de voitures

Services voyage