Norvège : Bergen, 5 raisons d’y aller

Norvège : Bergen, 5 raisons d’y aller
Maisons en bois de Bryggen © Bergen Tourist Board - Scott Sporleder - Matador Network - www.fjordnorway.com

Bergen est connue comme la porte d’entrée de la région des fjords et le point de départ du célèbre Hurtigruten, qui longe la côte jusqu’à la frontière russe. Toutefois, la 2e ville de Norvège, désormais à 2 h 15 en vol direct de la France, mérite à elle seule une escapade de quelques jours. Lovée entre la mer et sept montagnes, l’ancienne cité hanséatique séduit avec ses belles demeures en bois, ses ruelles pavées, la décontraction de ses habitants, sa proximité avec la nature, la richesse de ses musées et sa cuisine orientée vers la mer. Et si jamais l’appel des fjords se fait trop pressant, il suffit de parcourir quelques kilomètres pour y répondre…

Le charme fou du vieux Bergen

Le charme fou du vieux Bergen
Bryggen © Jean-Philippe Damiani

C’est la carte postale de Bergen. Bryggen (« le quai » en norvégien), avec ses étroites et hautes maisons de bois colorées, serrées pignon contre pignon face au port, est l’un des sites les plus photogéniques de Norvège.

Mais Bryggen ne se réduit pas à un simple décor pour touristes, même si les édifices actuels ont été reconstruits à l’identique en 1955. En fait, les vénérables demeures du quartier témoignent de tout un pan de l’histoire de l’Europe : le riche commerce hanséatique organisé par les marchands allemands autour de la mer du Nord et de la Baltique, du Moyen Âge au 16e siècle. Important port de pêche, Bergen est devenu au 14e s un « bureau hanséatique » géré par les Allemands. L’accès de Bryggen, ville dans la ville, était alors réservé aux seuls marchands d'outre-Rhin.

Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, Bryggen est aujourd’hui l’unique comptoir de la Hanse ayant conservé la structure et l’aspect des entrepôts d’antan. Il suffit de s’engouffrer dans l’une de ses portes et de déambuler dans les cours intérieures pour vivre un fascinant voyage dans le temps.

Knøsesmauet © Jean-Philippe Damiani

Derrière Bryggen, des dizaines de demeures en bois semblent partir à l’assaut de la colline surplombant le port. C’est le quartier de Fjellsiden (« le côté de la montagne » en norvégien), une sorte de Montmartre avec vue sur la mer du Nord, où l’on se perd avec délice.

 N’hésitez pas à vous aventurer dans cet enchevêtrement de ruelles pavées bordées de maisons de poupée en bois blanc ou coloré, à emprunter les volées d’escaliers secrets conduisant vers des cours et des culs-de-sac fleuris, à faire des haltes aux belvédères pour admirer les toits de Bergen, nichés entre eau et montagne. On a même vu une maison bleue accrochée à la colline, comme dans la chanson « San Francisco »…

Car, lorsque le soleil paraît, Bergen prend des airs californiens. Ses demeures en bois à flanc de colline font penser aux édifices victoriens de Castro ou de Haight-Ashbury. Particulièrement de l’autre côté du port, à Nordnes et dans le quartier de l’université, avec leurs boutiques et leurs cafés, leurs parcs, leurs rues descendant vers la mer et une « cool attitude » très côte ouest. Mention spéciale pour la pittoresque venelle pentue Knøsesmauet, bordée de demeures des 17e et 18e s. Vous l’aurez compris : le vieux Bergen, on adore !

Les musées de Bergen : découvrir la culture norvégienne

Les musées de Bergen : découvrir la culture norvégienne
Musée Kode © Jean-Philippe Damiani

Edvard Grieg, Ole Bull, JC Dahl, Henrik Ibsen…  de grands artistes norvégiens ont vu le jour ou ont vécu à Bergen. La 2e ville de Norvège est l’autre capitale culturelle du pays, avec une riche programmation qui culmine chaque année en mai-juin lors du Bergen International Festival (Festspillene), consacré à l’art sous toutes ses formes.

Les musées de Bergen offrent un bel aperçu de la culture locale, à commencer par le Musée hanséatique (Hanseatiske Museum) situé dans un ensemble de bâtisses d’époque de Bryggen. Le musée permet de voir l’intérieur d’une ancienne maison en bois et retrace l’histoire de la Ligue hanséatique, dont Bergen faisait partie. L’exposition décrit aussi les conditions de vie au Moyen Âge, époque faste où la morue valait de l’or !

Autre incontournable de Bergen, le Kode, un musée d’art réparti dans 4 bâtiments au bord d’un petit lac. On peut notamment y admirer les superbes paysages romantiques de Johann Christian Dahl et la collection Rasmus Meyer, avec  des œuvres majeures du grand peintre expressionniste Edvard Munch (La Frise de la Vie, Mélancolie, Jalousie…).

Statue d'Edvard Grieg © Jean-Philippe Damiani

Même si elle est un peu excentrée, la maison d’Edvard Grieg (Troldhaugen) mérite également le détour. Elle se trouve à 10 km du centre-ville, dans un grand parc au bord d’un lac, où le musicien repose désormais avec son épouse. Installé dans un bâtiment moderne voisin, un musée retrace la vie du plus grand compositeur norvégien, qui a su si bien exprimer la beauté et l’âme de son pays à travers son œuvre. Chaque jour à 13 h, un concert est donné dans un bel auditorium avec vue sur le lac et le chalet où Grieg composa quelques-unes de ses œuvres majeures.

Enfin, s’il vous reste un peu de temps, Bergen possède une vingtaine d’autres musées, dont le musée du vieux Bergen (Gamle Bergen) qui reconstitue une quarantaine de maisons des 18e et 19e s, le musée de la Pêche, un musée des Sciences, le Bergen Kunsthall consacré à l’art contemporain ou encore un aquarium à visiter en famille…

Bergen vu d’en haut : randonnées en pleine nature

Bergen vu d’en haut : randonnées en pleine nature
Bergen vu du Mont Ulriken © Jean-Philippe Damiani

Après la culture, un grand bol d’air pur. Nichée entre 7 montagnes et la mer, Bergen est bâtie au cœur d’un site naturel de toute beauté, où l’on peut s’adonner à nombre d’activités sportives.

Commencez par prendre de la hauteur... À deux pas du port, un funiculaire (Fløibanen) conduit en 7 minutes au belvédère du mont Fløyen, qui domine la vieille ville du haut de ses 320 m. Beau panorama, particulièrement au coucher de soleil. Sur la colline, on peut faire de la tyrolienne, du vélo et partir en randonnée dans la forêt en suivant plusieurs sentiers balisés.

L’un d’entre eux (Vidden, 4 h de marche) conduit à un autre point de vue, encore plus spectaculaire, sur Bergen : le mont Ulriken qui, à 643 m d’altitude, offre un saisissant panorama à 360° sur l’agglomération, la mer et les montagnes. Si une telle rando de 4 h vous rebute, un téléphérique permet de se rendre au sommet en quelques minutes. D’autres randonnées partent du mont Ulriken, dont la descente vers Bergen (1 h 30) que l’on vous recommande chaudement !

Bergen épicurienne et gourmande

Bergen épicurienne et gourmande
Marché aux poissons © Jean-Philippe Damiani

Bergen est jeune et cosmopolite, avec une forte population étudiante. Et cela se ressent : tout au long de l’année scolaire, la ville est très animée, particulièrement après les cours quand les cafés et les bars sont pris d’assaut. Les secteurs situés derrière le port (autour de Hollandergaten), près de l’université et du théâtre national (Den Nationale Scene), sont particulièrement prisés.

Autre élément essentiel de l’art de vivre, la cuisine locale compte parmi les meilleures de Norvège. Classée depuis 2015 « ville créative de la gastronomie » par l’Unesco, Bergen fait la part belle aux produits de qualité, souvent bio, comme les poissons et les fruits de mer, mais aussi l’agneau, le petit gibier et les baies.

Sur le port, le marché aux poissons Torget, en activité depuis le Moyen Âge, assure quotidiennement le spectacle, en plein air ou sous une halle couverte, de 7 h du matin jusqu’au soir (sauf le dimanche en hiver).  Saumon, crevettes, homards, hareng, lotte, morue et king crabs géants s’offrent au regard amusé des nombreux touristes. Attraction majeure de la ville, Torget propose la pêche du jour et des produits sous vide, ainsi que des plats cuisinés… Mais ce n’est pas forcément là que vous mangerez le mieux.

Sur Bryggen, en revanche, deux restaurants se distinguent par la qualité de leur cuisine : Enhjørningen – qui passe pour le meilleur resto de poisson de Bergen – et Bryggeloftet & Stuene, autre grand classique (plus abordable) de la ville. Certes, ce n’est pas donné (compter 25-30 € le plat), mais la qualité est au rendez-vous.

Profitez-en pour goûter à la fameuse soupe de poisson de Bergen. Rien à voir avec la bouillabaisse marseillaise : elle est à base de crème, tandis que les poissons et les crevettes sont en morceaux, un peu comme dans le chowder de la Nouvelle-Angleterre.

Les fjords et l’archipel de Bergen

Vous partez pour un long week-end de 3 ou 4 jours ? De belles excursions à la journée sont faisables au départ de Bergen, dans l’archipel ou dans les fameux fjords des environs, qui comptent parmi les plus beaux de Norvège : Sognefjord, Naerøyfjord et Hardangerfjord.

Naerøyfjord © Jean-Philippe Damiani

Depuis Bergen, des tours font découvrir les fjords en utilisant les transports locaux (train, bus et ferries) en individuel, avec un seul billet combiné et en suivant un itinéraire préétabli, ce qui est très pratique. S’il peut s’avérer frustrant de tout faire en une seule journée, rien ne vous empêche de faire des haltes et de prolonger votre séjour en cours de route.

Ainsi, toute l’année, des croisières d’une durée de 3 h permettent de se rendre quotidiennement au fjord de Mostraumen, proche de Bergen. S’il n’est pas le plus spectaculaire, il permet d’avoir un avant-goût de la splendeur de ses illustres confrères en peu de temps.

Plus complet, le populaire tour Norway in a Nutshell (durée 9-12 h) combine deux attractions majeures de la région : le voyage par le train de Flåm à travers les montagnes de l’arrière-pays et une croisière sur le Naerøyfjord, l’un des plus encaissés, sauvages et spectaculaires de Norvège. Sublime.

De mai à septembre, on peut également opter pour le Hardangerfjord in a Nutshell (durée : 11 h) qui permet de visiter ce majestueux fjord de 179 km de long et les montagnes autour de Voss et Ulvik. Autre must, le Sognefjord & Naerøyfjord in a Nutshell (durée : 12 h) fait parcourir l’intégralité du « roi des fjords norvégiens », qui est le 2e plus grand du monde. Le Sognefjord, merveille de la nature, s’enfonce dans les terres sur plus de 200 km, fait jusqu’à 1 300 m de profondeur et côtoie des sommets s’élevant à plus de 2 400 m d’altitude. Tout simplement grandiose !

Fedje © Jean-Philippe Damiani

Également en été, la découverte de l’archipel de Bergen, beaucoup moins touristique, séduira à coup sûr les amateurs de tranquillité, de grands espaces maritimes et d’activités en plein air. Pour cela, cap sur l’île de Fedje, à 2 h de bateau de Bergen, où, autour d’un coquet port de pêche, vit une petite communauté de 600 habitants.

Au cours de la croisière, le bateau parcourt le territoire maritime où les fjords rencontrent la mer, passe par des détroits encaissés bordés de falaises, longe des presqu’îles et des dizaines d’îles de granit vierges, avant de déboucher sur l’immensité de la mer du Nord.

C’est à cet endroit précis que se trouve Fedje. Sur l’île, le sentier North Sea Trail traverse tourbières, marécages, lacs et forêts de résineux, où l'on peut observer la faune et la flore locale. Le Culture Trail fait, quant à lui, découvrir la vie d’un petit village insulaire norvégien. On peut aussi louer une bicyclette, faire du kayak, voire se baigner, ou tout simplement profiter de la sérénité des lieux. Un petit paradis boréal.

Fiche pratique

Retrouvez toutes les infos pratiques et les adresses dans le Routard Norvège en librairie

Consulter notre guide en ligne Norvège

Office du tourisme de Norvège Visit Norway 

Visit Bergen

Fjord Norway

Fjord Tours

Comment y aller ? Se déplacer ?

Vols quotidiens directs Paris-CDG – Bergen avec Air France jusqu’au 27 octobre à partir de 60 € l’aller simple. Durée de vol : 2 h 15. Dès le 28 octobre, la liaison sera assurée par Joon, la filiale d’Air France. Vols en correspondance depuis d’autres aéroports français.

Trouvez votre billet d’avion.

Sur place, la Bergen Card permet de bénéficier de la gratuité des transports, dans les musées et de nombreuses attractions touristiques de Bergen. Plein tarif : 260 Nok (27 €) pour 24 h, 340 Nok (38 €) pour 48 h et 410 Nok (45 €) pour 72 h.

Où dormir ?

Bergen YMCA : Nedre Korskirkeallmenning 4. Dans un immeuble néogothique du centre-ville, à deux pas de Bryggen et de l’animation. Possibilité de faire la cuisine. Lit en dortoir : 210 Nok (24 €). Double : 870 Nok (90 €).

Magic Solheimsviken Hotel : Bøhmergaten 42. L’un des 4 hôtels Magic de Bergen, moderne, pratique et confortable, à 10 min en tram du centre (station : Danmarkplass). Belle terrasse sur le toit et petit déjeuner buffet. Doubles à partir de 900 Nok (env. 95€)

Thon Hotel Bristol : Torgallmenningen 11. À deux pas de Bryggen, un élégant hôtel dans un bel immeuble du centre-ville. Excellente situation, bon confort et plantureux petit déjeuner buffet. Doubles à partir de 1 284 Nok (135 €).

Trouvez votre hôtel à Bergen

Où manger ?

Godt Brød : Vestre Torggaten 2. Excellente chaîne de boulangeries où l’on peut se faire préparer de délicieux sandwichs à base de toutes sortes de pain. Très bonnes viennoiseries, notamment les traditionnelles brioches à la cannelle. Idéal pour casser la croûte en journée. Fermé le soir. Compter 120-150 Nok (13-17 €) le repas. Autres adresses : Vetrlidsallmening 19, Marken 1.

-Pygmalion : Nedre Korskirkeallmenning 4. Au pied de la YMCA, ce café chaleureux sert une petite restauration (wrap, sandwich, burgers) et des plats fusion plutôt copieux. Plats 100-190 Nok (11-20 €).

Bare Vestland : Vågsallmenningen 1. Un resto original qui propose de savoureux tapas à la mode norvégienne (hareng, poisson fumé, poulet de Hardanger, fromages locaux…). Plats 125-1850 Nok (14-20 €)

Bryggeloftet & Stuene : Bryggen 11. Ouvert depuis plus d’un siècle, ce restaurant à l’atmosphère délicieusement rétro, situé sur le quai de Bryggen, sert une cuisine locale classique – essentiellement marine – de qualité. Un bon endroit pour goûter à la traditionnelle soupe de poisson. Plats 120-350 Nok environ (14-39 €).

Enhjørningen : Enhjørningsgården 29. Dans l’une des vieilles bâtisses en bois de Bryggen, cet établissement est réputé pour être le meilleur resto de poisson de Bergen. Service diligent et courtois, cadre raffiné joliment désuet et cuisine de très grande qualité, notamment la morue à la tomate et au bacon. Pour se faire plaisir. Plats 340-370 Nok (38-41 €).

Où boire un verre ?

No Stress : Hollendergaten 11. Dans une rue sympa juste derrière le port, ce bar à cocktails au pied d’une maison bleue a été nommé « meilleur bar de Norvège » en 2015. Ambiance cosy et relax, prix très corrects. Cocktails 118 Nok (13 €).

Henriks Øl og Vinstove : Engel 10. Dans le quartier animé du théâtre national, une adresse à conseiller aux amateurs de bière qui y feront sans doute de belles découvertes aussi bien locales qu’internationales. Plus de 50 bières à la pression. Bar à l’étage.

Activités

Visite de Bergen à vélo : une manière originale et particulièrement agréable (s’il ne pleut pas) de parcourir les quartiers de Bergen. Tarif : 500 Nok (55 €) pour 2 h 30 de visite.

- Infos sur les excursions à Fedje avec GulenSkyss

- Infos sur l’ensemble des excursions dans les fjords avec Fjord Tours

Texte : Jean-Philippe Damiani

Mise en ligne :

Norvège Les articles à lire

Voyage Norvège

Bons Plans Voyage

Services voyage