Transports et déplacements Finlande

Le train

Le réseau finlandais est long de 6 000 km et s’étend vers le nord jusqu’à Rovaniemi et Kolari (en Laponie). La majeure partie du trafic est orientée nord-sud, les liaisons est-ouest sont moins pratiques et rapides.
De façon générale, si les trains sont tout à fait abordables et très confortables, munis d’une voiture-restaurant spacieuse et d’une voiture pour enfants avec jeux, ils ne sont pas bon marché, du moins si l’on ne bénéficie d’aucune offre ou réduction.

- Dans les petites villes, il n’y a pas de guichets. On prend son ticket aux machines ou dans les kiosques à journaux R-Kioski. Dans les grandes villes, achetez vos billets au guichet marqué Lippumyymälä.

- La plupart des billets de train (pour les Intercity par exemple, qui sont les trains les plus courants) ne sont valables que pour la date et le train indiqués sur le billet.

- En période de vacances ainsi que les vendredi et dimanche soir, il est préférable d’acheter son billet à l’avance.

- N’hésitez pas à utiliser les toilettes avant l’arrivée car, dans les gares, les w-c sont payants.

Les forfaits et réductions

Les plus de 65 ans ont droit à 20 % de réduction sur le tarif de base, les enfants de 4 à 16 ans à 40 % mais, attention, les tarifs avec achat anticipé (saver ticket) sont souvent plus intéressants (jusqu’à 55 % ; consultez le calendrier des prix en ligne). Les enfants jusqu’à 4 ans (6 ans pour les lignes russes) voyagent gratuitement, mais sans siège attitré.

- La carte Eurail Finland Pass : émise par Euro Railways, basée en Floride. Attention : sur le site, les prix sont donc indiqués en dollars !
On achète un forfait de 3 à 8 jours de voyage (consécutifs ou non) permettant de circuler sur l’ensemble du réseau finlandais, et valable 1 mois

Le bus

Le réseau des bus est assez développé : 90 % du réseau routier sont desservis. Le prix d’un trajet simple est comparable à celui du train. Les forfaits ferroviaires peuvent être bien plus intéressants, mais ils ne vous permettront pas forcément d'aller aux mêmes endroits, surtout si vous prévoyez une virée en Laponie.

- Vous pouvez acheter vos billets sur le site Internet (c'est en général moins cher), dans le bus pour le trajet qu’il dessert (pour Onnibus, paiement uniquement par CB), ou dans les gares routières et les agences de voyages.

- Certaines compagnies proposent des réductions non cumulbles sur les trajets de plus de 80 km.
Pas de réduction pour les détenteurs de la carte InterRail.

Le bus urbain

Des cartes de 10 voyages sont en vente dans les kiosques à journaux (R-Kioski) ou aux guichets des régies de transport. Les chauffeurs vendent des billets à l’unité. Tous doivent être compostés.
Dans l’agglomération d'Helsinki, il existe un système de carte à puce. À Helsinki même, la Helsinki card donne libre accès aux bus, ainsi qu’au tram et au métro.

La voiture

C'est évidemment le meilleur moyen d'explorer le pays en profondeur. Le gain de temps est énorme et l'indépendance totale.
N’hésitez pas à utiliser la formule du train auto-couchettes, confortable, pratique et pas trop chère.

Conduite

Le Finlandais roule très cool et fait preuve d'une courtoisie étonnante. Revers de la médaille : il manque de réflexes et ignore l'audace.

Si vous êtes contrôlé, votre véhicule sera examiné sous toutes ses coutures, et gare à vous en cas d’ampoule grillée ou de pneu lisse.

Code de la route et règles strictes

Ici, on ne rigole pas avec le code de la route, qui comporte quelques particularités locales.

- Bien respecter les limitations de vitesse fixées à 60, 80 ou 100 km/h en fonction de l'importance des routes. Sur les autoroutes, 120 km/h maxi – mais, dans les zones urbaines, on a aussi vu 60 km/h sur des 4-voies ! En ville, 40 ou 50 km/h au mieux, parfois 20 ou 30 km/h... Le pire, c’est que les panneaux font souvent défaut.
La multiplication des radars automatiques (tous les 2 ou 3 km sur certains tronçons !) oblige oblige à garder en permanence un œil sur le tachymètre.
Quant aux radars mobiles, toujours cachés, vous en rencontrerez peut-être sur une route secondaire sur le coup des 23h !

- Sur route, les feux de croisement sont obligatoires jour et nuit, même par grand soleil ! Si vous louez une voiture, vous verrez que ces feux s'allument automatiquement.

- Boire ou conduire ? Il faut choisir. Les amendes (sévères !), les retraits de permis et la nuit au poste, ce n'est pas du chiqué. En cas d'accident, un taux d'alcool supérieur à 0,5 % peut vous valoir une paire de bracelets chromés aux poignets.

- Les ceintures sont obligatoires à l'avant et à l'arrière.

- Vous devez avoir votre carte verte, ainsi que votre triangle rouge de présignalisation.

- Côté stationnement, il est interdit de se garer à moins de 5 m d'un passage pour piétons. De plus, en ville, il est interdit de se garer à contre-sens de la voie. Dans une rue à double sens, même secondaire, il est interdit de couper pour se garer en face. Faites demi-tour à la première occasion. À Helsinki et dans les autres grandes villes du pays, les diverses zones de stationnement payant sont repérées par une signalétique chromatique.

- Les PV (environ 50 € pour un stationnement illicite) se paient en liquide, au commissariat local ou dans les banques (dans ce dernier cas, prévoir un petit supplément).

- Si vous êtes contrôlé pour quelque raison que ce soit, votre véhicule sera examiné sous toutes ses coutures.

Carburant

Le super plombé a disparu, le gazole se trouve presque partout. Les prix sont sensiblement les mêmes que ceux pratiqués chez nous. Dans le Nord, c’est un poil plus cher.

Dangers routiers

Si les routes principales sont en excellent état, les chaussées secondaires sont parfois cabossées ou simplement non revêtues (gare aux dérapages sur les gravillons). Dans le Nord, certains de ces axes secondaires peuvent être momentanément impraticables entre novembre et mars.

Les rennes

Au nord de la ligne Kuhmo-Oulu, de grands panneaux indiquent que l'on est dans une zone où les rennes s'ébattent en liberté. On gardera donc toujours un œil sur les bas-côtés, surtout au petit matin et en fin de journée.

Le camping-car

La vitesse des camping-cars est limitée à 80 km/h sur tout le réseau routier sauf... s’il existe une limitation inférieure, évidemment ! Le Finlandais peut rester indéfiniment derrière votre mastodonte sans s’énerver. Alors, serrez à droite dès que possible et, afin que les choses soient claires, mettez votre clignotant à droite ou faites un grand geste de la main !

Le stop

On peut parcourir d'assez longues étapes en restant sur les itinéraires fréquentés. Pour monter vers le nord, au départ d'Helsinki, prendre le tram n° 2 jusqu'à l'entrée de l'autoroute. Sur les nationales, se poster aux arrêts de bus au niveau des carrefours.

En Laponie, mieux vaut rester ne pas trop s'écarte de l'axe Rovaniemi-Utsjoki. Prévoyez une bonne carte routière, des vivres et de quoi vous abriter.

Le vélo

Avec ses reliefs modérément vallonnés, et à condition de privilégier la belle saison, la Finlande se prête bien au vélo... pour peu que l’on ne craigne ni une certaine monotonie des paysages, ni l’humidité, ni les coups de vent !

Pour les longs trajets, vous pouvez embarquer votre vélo dans les trains ou dans les bus, à l'exception de ceux de la région d'Helsinki, moyennant un petit supplément de 5 € par bécane.

Voyage Finlande

Bons Plans Voyage Finlande

Services voyage



Forum Finlande

Voir tous les messages
Transport

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Transport Finlande

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Finlande

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Finlande

Agenda Finlande

Finlande Les articles à lire