Stockholm : un musée pour ABBA

Stockholm : un musée pour ABBA
Anders Hanser / Premium Rockshot

Avis aux Dancing Queens et aux autres ! Un temple dédié à la musique suédoise en général et à ABBA en particulier a ouvert ses portes le 7 mai sur l’ile de Djurgården dans le centre de Stockholm. Un écrin de 1 300 mètres carrés, dans lequel ABBA the Museum et le Swedish Music Hall of Fame mettent en perspective l’histoire de la musique du pays depuis 100 ans. Nous l'avons visité en avant-première. Impressions.

Abbamania, quand tu nous tiens !

Mamma mia ! Les gagnants de l’Eurovision de 1974 n’auront chanté qu’une dizaine d’années. Pourtant, les quatre Suédois d’ABBA restent un mythe, vivant de surcroît.

Ce groupe, qui affectionnait les combinaisons pattes d’eph’ et robes scintillantes, est une véritable cash machine avec, au compteur, 379 millions d’albums vendus, une comédie musicale qui ne désemplit toujours pas, une adaptation ciné avec Meryl Streep ayant attiré quelques 50 millions de spectateurs ! Soit autant de fans du groupe susceptibles de visiter le musée…

 Et ils étaient nombreux ce lundi 6 mai, veille de l’ouverture, à avoir fait le déplacement pour apercevoir Agnetha, Björn, Benny ou Anni-Frid (saviez-vous que ABBA provient de leurs initiales ?). Certains ont même fait le voyage depuis l’Argentine ou le Mexique. Car bien que le quartet ait splitté en 1982, l’Abbamania n’a pas pris une ride…

Le musée ABBA a pris ses quartiers dans Djurgården, non loin du Gröna Lund, où ont lieu une cinquantaine de concerts chaque année. Gros bémol pour les visiteurs : 23 euros le ticket d’entrée, cela peut sembler prohibitif…  « Gimme Gimme » ou « Money Money Money » chantait le groupe. Des chansons prémonitoires ? Peut-être pas pour les aficionados  qui en auront pour leur argent.

Tenues kitsch, disques d'or et interactivité

Les fans vont être comblés. Björn Ulvaeus (celui qui n’avait pas de barbe !) a remisé ses pattes d’eph’ au placard pour s’impliquer à fond dans le projet. Il a notamment  légué de nombreux souvenirs comme les coupures de presses qu’il compilait à l’époque.

Le résultat est bluffant. On déambule au milieu des tenues de scènes kitsch, improbables platforms shoes et robes lamées. « À l’époque du glam rock, c’était la surenchère, mais on se souvient plus de nos costumes que ceux des autres » plaisante Björn Ulvaeus lors du vernissage.

Qu’il se rassure, tout le monde connaît également (au moins) un de leur tubes. Des vynils, ABBA en a vendu ! Témoins, ces murs tapissés de disques d’or et de platine, et de pochettes d’époque. On admire la guitare en forme d’étoile utilisée pour l’interprétation de Waterloo à l’Eurovision, « retrouvée dans un garage en Allemagne » souligne Ulvaeus.

Il y a aussi de nombreux produits dérivés (ABBA avait déjà le sens du marketing). En plus de toutes ces reliques, les fans auront droit à quelques pépites comme un audio-guide dans lequel les membres du groupe orientent le visiteur, une vidéo intime dans laquelle Björn et Agnetha racontent leur rencontre et leur mariage.

Bien ancré dans son temps, le musée joue la carte de l’interactivité. Ainsi, on peut devenir le 5ème membre du groupe en poussant la chansonnette Dancing Queen ou Mamma Mia au milieu d’hologrammes.  Évidemment, vous pourrez récupérer cette mémorable vidéo sur Internet.

Une autre salle propose des quizz de différents niveaux de difficulté, une autre encore de danser, ou de revêtir les costumes de scène du groupe  dans "The Shrine", une cabine d’essayage virtuelle.

Cadeau bonus, la reconstitution des studios Polar, où l’on découvre le piano de Benny Andersson. Les plus chanceux pourront entendre le musicien jouer en direct, car le clavier est relié à son studio de l’île de Skeppsholmen.

Le panthéon des pop stars suédoises

Abba, Neneh Cherry, Europe, Lykke Li, Peter Bjorn and John, The Knife… La musique est sans doute le meilleur produit d’importation suédois après Ikea !

Le musée Swedish Music Hall of Fame remonte le fil du temps, à partir des débuts du 20e siècle, quand la musique est entrée dans les foyers avec la radio et les disques.

L’évolution des moyens d’écoute est fascinante : gramophone des années 20, invention du compact disque dans les années 70, walkman et radio-cassette des 80’s, ghetto blaster des 90’s, mini disc dans les années 2000 ou enfin i-pod et smartphone d’aujourd’hui… On voit l’importance de la technologie dans la diffusion de la musique.

Les salles du Swedish Music Hall of Fame sont organisées par décennies. Les artistes majeurs de la scène suédoise sont mis en avant à travers la diffusion de clips et quelques objets fétiches.

Pour en savoir plus

Pour préparer votre voyage consulter notre guide en ligne Suède

Comment y aller ? : vols directs quotidiens depuis Paris CDG avec Air France et SAS. Vols directs également avec Norwegian depuis Paris-Orly et Nice.

Trouvez votre hôtel à Stockholm

ABBA The Museum : Djurgårdsvägen 68, ouvert tlj de 10 h – 20h. Entrée : 195 SEK (23 €), Enfants : 50 SEK (6 €). Infos et réservations de tickets en ligne www.abbathemuseum.com

Toutes les infos sur le Swedish Hall of Fame

Office du tourisme de Suède

Office du tourisme de Stockholm

Lire notre reportage sur Stockholm et son archipel

Texte : Carine Keyvan

Mise en ligne :

Suède Les articles à lire

Voyage Suède

Bons Plans Voyage

Services voyage