Canaries : quelle île choisir ?

La Palma, paradis des randonneurs

La Palma, paradis des randonneurs
Caldera de Taburiente © Tulda - stock.adobe.com

Si on n’est pas très plage, mais plutôt rando, trail ou encore VTT, on est définitivement au bon endroit. Classée dans son intégralité réserve de la biosphère par l’Unesco, La Palma est un incroyable terrain de jeu pour les amoureux de la nature. Elle offre aux randonneurs de tout niveau quelque 1 000 km de sentiers bien balisés.

Au nord-est de l’île, la forêt primaire « Bosque de los Tilos » fait partie des incontournables. Elle nous plonge dans une ambiance tropicale, au royaume des lauriers et des fougères arborescentes. On peut aussi randonner au beau milieu des impressionnants paysages du Parque Nacional de la Caldera de Taburiente, nés de diverses éruptions et effondrements. Il compte douze itinéraires de randonnée, aux sentiers parfois très vertigineux.

Enfin, on ne peut pas parler rando à La Palma sans évoquer la plus connue : la Route des Volcans (Ruta de Los Volcanes), dans le Parque natural de Cumbre Vieja. Elle nous fait emprunter une portion du GR131, nous dévoilant alors de vastes paysages volcaniques (laves, cendres, cratères…), parfois ponctués de pinèdes. Unique !

Santa Cruz de La Palma © rh2010 - stock.adobe.com

Dans le coin, on découvre aussi les salines de Fuencaliente : ici, le blanc contraste avec le noir des paysages volcaniques, mais aussi le bleu de l’Atlantique. Le tout surveillé par un petit phare. Intemporel ! À deux pas, qu’on soit plage ou pas, on s’émerveille devant les plages de sable noir, comme la playa Las Cabras.

Quand on est en manque de ville, on prend la direction de Santa Cruz de La Palma. Flâner au gré des rues piétonnes du centre colonial s’avère bien agréable. On s’attarde sur la Plaza de España, mais aussi du côté de l’hôtel de ville à arcades (16e siècle) et de l’Iglesia del Salvador (16 e-18e s). Sans oublier la plaza de la Alameda, avec ses palmiers et son adorable kiosque.

Enfin, La Palma s’avère idéale pour contempler les étoiles, la pollution lumineuse étant absente. On trouve une douzaine de télescopes près du sommet de Roque de Los Muchachos. Et c’est parmi eux que se trouve le plus grand télescope optique du monde : le GranTeCan, 10 m de diamètre. On peut le visiter, mais uniquement de jour.

Type de vacances : rando, VTT, astrotourisme

Le + :  réserve biosphère Unesco, paysages et randos, observation des étoiles, peu touristique

Le - : mal desservi depuis la France, peu de plages.

Lire notre reportage La Palma, isla bonita

Texte : Aurélie Michel

Les articles à lire

Bons Plans Voyage