Déserts du monde

© docmigues - Adobe Stock

« Debout, seul dans une plaine qui s’étend à perte de vue, l’être humain est confronté à la réalité de sa petitesse. Il est comme une tache sur les rives de l’éternité, à la dérive dans l’incroyable puissance et majesté de l’univers. »
Théodore Monod

Immensité aride, le désert et ses paysages ont de tous temps exercé leur attrait envoûtant sur les hommes. Les régions désertiques représenteraient entre 20 et 36 % des terres émergées du globe terrestre. Un chiffre qui varie selon les critères admis pour définir ce qu’est un « désert ». Des géographes de l’Antiquité aux explorateurs de l’ère moderne, aucun n’en donne la même définition. 
La notion même de « désert » est ambiguë et controversée : les critères peuvent varier, de l’aridité du sol à celle du climat, à la présence ou non d’hommes ou de végétaux, à l’altitude et à bien d’autres encore.

Une diversité de paysages

Les spécialistes contemporains ne parviennent toujours pas à s’accorder sur une définition stricte du mot « désert » tant la diversité des paysages désertiques laisse perplexe. Certains sont froids et en altitude, d’autres très secs et arides, flirtant avec lacs et océans, d’autres sont habités et non dénués de végétation. 
Les fortes températures, la faiblesse des précipitations annuelles et leur évaporation sont cependant admises comme les caractéristiques générales des déserts. Le météorologue Koppen a établi une classification des régions du monde en se basant sur ces critères climatiques. Pour lui, un désert est une région sèche où il pleut moins de 250 mm par an. Un paysage désertique se reconnaît donc à son aspect dénudé : la terre y est aride et la végétation quasi inexistante.
Par ailleurs, la désertification naturelle ou d’origine humaine, les sécheresses et le réchauffement climatique érodent toujours plus la Terre, augmentant en superficie les régions déjà classées comme désertiques.

Là où la nature a repris tous ses droits

Qualifiés de zones inhospitalières ou peu propices à la vie, les déserts regorgent pourtant de merveilles qui ont de tous temps attiré les aventuriers en quête de beautés sauvages.
Dans l’imaginaire collectif, le mot « désert » évoque des dunes de sable ondulant à perte de vue sous un soleil torride. La réalité vaut mieux que ce cliché. Dans les déserts, on trouve des hommes, des plantes, des animaux : la vie s’est adaptée à cet environnement hostile, démontrant toute sa force.
Du désert de sable du Sahara au désert d’altitude de l’Atacama, nous vous emmenons à la découverte de peuples et de paysages merveilleux, sur les traces des plus grands explorateurs du monde, d’Alexandre le Grand à Lawrence d’Arabie, là où le vent érode et sculpte la terre.

Texte : Sarah Piccioli

Les articles à lire

Bons Plans Voyage