Sur les traces des pop stars

Graceland, la maison d’Elvis Presley à Memphis

Graceland, la maison d’Elvis Presley à Memphis
© Elvis Presley Entrerprises, Inc

Fascinante est la carrière d’Elvis Presley (1935-1977), chanteur par lequel le rock’n’roll a envahi la planète. Jeune prolo blanc épris de blues afro-américain et de country, il enregistre "That's All Right Mama" (reprise d'Arthur Crudup) en 1954 pour le label Sun de Memphis qui est spécialisé dans le rhythm’n’blues – ses studios se visitent.

Ses prestations scéniques et télévisuelles, en particulier ses mouvements de bassin, choquent les parents et excitent les kids. Édulcorant ensuite sa musique, il tourne plusieurs films, revient au rock’n’roll en 1968, puis se produit finalement en tant que crooner à Las Vegas. Il décédera d’une d'une crise cardiaque, sans doute causée par un excès de médicaments. 

Élégante bâtisse sudiste au fronton antique, Graceland est devenue la demeure d’Elvis Presley en 1957, jusqu’à son décès vingt ans plus tard. Ce lieu est visité par des fans venus du monde entier. Un pèlerinage s’y tient tous les ans le 16 août, date de sa disparition. Outre son tombeau, la propriété donne à voir l’intérieur de la maison, excepté le premier étage où se trouve la chambre de la star. Celle-ci est restée en l’état après sa disparition. 
Ce qui est accessible : le salon où Elvis recevait ses invités, sa salle à manger et sa Jungle Room, décorée à la manière polynésienne, qui servit de studio d’enregistrement. Une annexe nommée Racquetball Building comprend quant à elle des objets du culte, notamment des costumes de scène.

Graceland : www.elvis.com
Sun Studio : www.sunstudio.com

Consulter notre guide en ligne États-Unis

Texte : Michel Doussot

Les articles à lire

Bons Plans Voyage