Sur les traces des pop stars

Le Bob Marley Museum à Kingston

Le Bob Marley Museum à Kingston
© Bob Marley Foundation

En compagnie de quantité d’autres artistes, Bob Marley (1945-1981) a posé les bases d’une musique qu’il incarne toujours à travers le monde : le reggae, mélange de rythmes jamaïcains et de soul, pour l’essentiel. Avec Junior Braithwaite, Peter Tosh et Bunny Wailer, il a fondé le groupe vocal The Wailers en 1963 alors que le ska régnait en Jamaïque.

Au début des années 1970, il se lance dans une carrière solo accompagné d’une formation qui reprend le nom de Wailers. Associé au producteur Chris Blackwell du label rock Island, il crée un son qui va séduire largement au-delà du public de son île et de celui des émigrés jamaïquains ou des skinheads d’Angleterre. Bien que devenu star mondiale, il restera fidèle aux principes de la mystique rebelle rasta.

Quand on aime le reggae, c’est péché que de ne pas se rendre au Bob Marley Museum à Kingston (56 Hope Road). Il s’agit de la maison où le chanteur vécut de 1975 à sa mort et dans laquelle il établit un studio d’enregistrement nommé Tuff Gong (aujourd’hui installé au 220, Marcus Garvey Drive). Au cours de la visite, on déambule dans les espaces de vie de l’artiste et de son entourage – se documenter avant de venir permettra de mieux imaginer l’ambiance qui régnait en ces lieux.

En complément, les fans se rendent à Nine Mile, village de la paroisse St Ann (nord de l’île) où est né Marcus Garvey, leader afrocentriste célébré par les rastas. C’est là que Bob Marley a passé son enfance avant de suivre sa mère dans le quartier de Trench Town à Kingston. Située non loin du mausolée où il repose, sa première maison se visite. 

Site officiel de Bob Marley : www.bobmarley.com
Bob Marley Museum : www.bobmarleymuseum.com
Jamaica Tourist Board : www.visitjamaica.com

Texte : Michel Doussot

Les articles à lire

Bons Plans Voyage