Où voir des animaux ?

Où voir des animaux ? : Europe et Afrique

Rencontrer King Kong ça vous tente ? Si vous êtes plus "Big Five" ou amis avec Flipper le dauphin, vous aurez l'occasion de tous les observer sur les continents européen et africain ! Préparez donc à dégaigner votre appareil photo ! 

Les Big Five - Afrique du Sud

Les Big Five - Afrique du Sud
© EcoView - Adobe Stock

Les Neiges du Kilimandjaro d’Ernest Hemingway narrant les combats dans la brousse ont largement contribué au mythe des Big 5 en Occident. 

Ces 5 mammifères africains (lion, léopard, rhinocéros noir, éléphant, buffle) après lesquels touristes et chasseurs courent dans les grands parcs figurent toujours au hit-parade des brochures touristiques. 

Le territoire le plus populaire pour les observer, est le célèbre parc Kruger, en Afrique du Sud. 

Et aussi : les grands territoires de l’Afrique Australe ; la Tanzanie, la Namibie (Etosha National Park), le Botswana (dans le delta d’Okavango) et aussi le Kenya (Masaï Mara). 

Consulter notre guide en ligne Afrique du Sud.
Voir les photos du parc Kruger

Oiseaux - Baie de Somme, France

Oiseaux - Baie de Somme, France
© Alonbou - Adobe Stock

La France fait partie des meilleurs spots au monde pour observer les oiseaux.

Cap sur la Picardie et la réserve naturelle de la baie de Somme. La côte constitue, tout au long de l’année, le lieu privilégié d’alimentation et de repos d’anatidés, petits et grands échassiers, mouettes, goélands et sternes qui, souvent par milliers, vont passer le temps de la marée haute autour du banc de l’Ilette. Au moment où le site est recouvert par la mer, il est parfois possible d’observer dans l’eau un phoque en pêche ou au repos. 

La deuxième zone est un polder où se trouve le parc ornithologique du Marquenterre. Ce site est occupé par de vastes prairies et des plans d’eau, des marais, des dunes embroussaillées, une pinède... Hébergeant des milliers d’oiseaux tout au long de l’année, il est notamment réputé pour les oiseaux d’eau : grands échassiers, oies et canards, limicoles, mouettes et goélands

Consulter notre guide en ligne Picardie.
Voir les photos du parc de Marquenterre.
Lire notre article Où observer des oiseaux en France ?

Gorilles - Ouganda

Gorilles - Ouganda
© rogerdelaharpe - Adobe Stock

Depuis Gorilles dans la brume et la révélation au grand jour de la dévotion de Diane Fossey/Sigourney Weaver pour ces grands singes, le gorille est devenu une superstar. 

C’est en Ouganda, dans les montagnes de la forêt impénétrable de Bwindi à l’extrême sud du pays, qu’il sera possible de les observer. Ce parc de 331 km 2, classé réserve naturelle par l’Unesco, est le terrain de jeu de près de 330 primates, soit près de la moitié de la population des gorilles restant sur terre. 

On comprend donc qu’il faille montrer patte blanche pour approcher cette espèce menacée. Les autorités touristiques du pays ne délivrent que 32 permis par jour (renseignement auprès de Uganda Wildlife Authority à Kampala, 041-346287), le trek est souvent long, et le terrain accidenté. 

Attention ! Le ministère des Affaires étrangères déconseille formellement de se rendre dans la région frontière avec le Rwanda et, par conséquent au Parc national des Gorilles de Mgahinga. Il est recommandé de se tenir au courant de la situation sur le site des Affaires étrangères.

Et aussi au Rwanda : dans le Mgahinga National Park, beaucoup plus vaste de ce côté-ci de la frontière. Taxe de 750 $.

Voir les photos du Rwanda.

Les lémuriens - Madagascar

Les lémuriens - Madagascar
© Eric Gevaert - Adobe Stock

Ces cousins des singes sont endémiques à l’île de Madagascar, mais on peut, dans une moindre mesure, en croiser aux Comores.

À Mada, on ne compte pas moins de 6 grandes familles, qu’on peut classer en « lémuriens diurnes » et « lémuriens nocturnes ». Ils sont tellement populaires qu’ils sont érigés en emblème du pays. Le plus commun est le maki catta, reconnaissable à sa longue queue rayée. Il vit en groupe, notamment à Berenty

D’autres réserves sont également propices à l’observation : NahampoanaAndohahelaAnjozorobe-Angavo, et l'incontournable réserve de Périnet (ou Andasibe-Mantadia) pour les indris. 

Les plus pressés se contenteront d’une visite au Lemur‘s Park, près de Tananarive, où 8 espèces se partagent 4 hectares de domaine à 1 h de la capitale. 

Plus d’infos : www.parcs-madagascar.com

Consulter notre guide en ligne Madagascar.
Voir les photos de lémuriens et de Madagascar.

Dauphins - Porquerolles et la Méditerranée

Dauphins - Porquerolles et la Méditerranée
© alexandrefellous - Adobe Stock

Depuis Le Grand Bleu, les dauphins font rêver petits et les grands. Et, bonne nouvelle, on peut les approcher sur plusieurs endroits du globe, même chez nous !

Cap sur la sublime Porquerolles, en Méditerranée, où on pourra les observer à seulement une quarantaine de minutes au large de l’île. (Renseignement à l’office du tourisme : 04 94 01 84 50). 

Le sanctuaire de Pélagos, dans le golfe de Gênes, est un lieu idéal pour l’observation : 25 000 dauphins y sont recensés, mais aussi des baleines et des cachalots. 87 500 km2 forment un sanctuaire pour les mammifères marins. 

Attention ! Observer les dauphins et autres cétacés, c’est une chose. La nage, par contre, n’est pas forcément à conseiller, aussi bien pour les animaux que pour les humains ! Pour en savoir plus, lisez cette petite mise en garde au sujet de la nage avec les dauphins sur le site du sanctuaire de Pélagos.

Et aussi : en Grèce, en Turquie, au Panama, Costa Rica, Mexique, Honduras, Canaries, Açores, Égypte, Bali, Sri Lanka, Madagascar, République dominicaine, Hawaï…

Consulter notre guide en ligne Côte d'Azur.
Voir les photos de dauphins et de Porquerolles.

Texte : Carine Keyvan

Les articles à lire

Bons Plans Voyage