Se connecter

Avec
Ou par email erreur de saisie erreur de saisie Mot de passe oublié
 
Vous n'avez pas de compte Routard.com? S'inscrire
Drapeau Thaïlande

Géographie Thaïlande

Avec ses 513 120 km², la Thaïlande est à peine plus petite que la France pour une population dépassant les 67 millions d'habitants. Sa silhouette est pour le moins curieuse : une sorte de grosse masse un peu informe au nord et une longue bande étroite qui part loin vers le sud. Voilà le résultat des guerres au cours de l’histoire. Remarquez, tous les pays en sont au même point.

Grosso modo, la Thaïlande, frontalière de quatre pays (Cambodge, Laos, Myanmar [ex-Birmanie] et Malaisie) et ouverte sur deux mers (Chine et Andaman), peut se diviser en quatre régions :

  • le Nord : montagneux, couvert de jungle et des derniers rares bois de tecks, et creusé de profondes vallées où le riz pousse la tête au soleil, les pieds dans l’eau. Dans ces contrées vivent d’incroyables tribus, visitées de plus en plus par d’autres peuplades qu’on rassemble sous le terme générique de « touristes ». Le plus haut sommet culmine à 2 590 m ;
  • le Nord-Est : le coin le moins fréquenté par les voyageurs. Fini les montagnes arrosées, bonjour les plateaux arides ! C’est une région dure mais passionnante ;
  • le Centre : large bassin fertile, arrosé de manière idéale. C’est l’équivalent de la Beauce, chez nous. Rivières nombreuses, sol riche, climat propice à la culture, c’est là le creuset de la civilisation thaïlandaise ;
  • le Sud : cette région qui s’étire au sud cultive l’hévéa, dont on extrait le caoutchouc. Mais pour le touriste, le Sud, c’est avant tout les îles, les eaux turquoise, les plages et le farniente. On ne va pas le contredire. Les superbes îles de la mer d’Andaman et du golfe de Thaïlande sont devenues le rendez-vous des vacanciers.

Environnement

De même qu'on avait rasé les mangroves pour raisons financières, on a surexploité et détruit les dernières grandes forêts primitives de l'Asie du Sud-Est. Ainsi, la Thaïlande a perdu presque tout son teck. Et va maintenant le chercher chez les voisins moins riches. Sans parler de l'écobuage et des feux de forêt qui provoquent un immense nuage de fumée dans les régions agricoles du Nord... L'équilibre ne sera jamais rétabli, malgré la création de parcs nationaux.
Que dire aussi de ces stations balnéaires qui, à coups de rejets de déchets et d’eaux usées, sont en train de perdre leurs principaux atouts (vie marine, coraux notamment) ?

- Bangkok : la capitale, engorgée par les voitures et donc par la pollution, souffre aussi du pompage frénétique des nappes phréatiques. La ville à elle seule dégage 20 % du CO2 du pays. Un plan de gestion et de réduction de la pollution serait actuellement à l’étude. Mais ce que l’on voit, c’est surtout son développement effréné.

- Les îles : un vrai gros problème. Phuket est déjà saccagée. Il y a de quoi s'inquiéter de l'avenir d'une île comme Ko Phi Phi. Des centaines de palmiers rasés pour faire place à des bungalows, des problèmes de surpopulation et d'évacuation des eaux usées. Le surpeuplement touristique en haute saison provoque des va-et-vient incessants de bateaux « longue-queue » qui polluent et favorisent la destruction de la faune.
Si la mort de plus de la moitié des coraux est en grande partie due au réchauffement climatique, le rejet des eaux usées n’est pas pour rien dans cette situation. Un surdéveloppement qui touche désormais de plein fouet Ko Samui, qui a atteint, dans certains secteurs, un point de non-retour.
Quant à Ko Chang, Ko Tao et Ko Samet en mer de Siam, galvanisées lorsque le tsunami avait mis à genoux les stations de la mer d’Adaman, si elles se développent à vitesse grand V (notamment les deux premières), elles respirent encore un peu. Jusqu’à quand ?
Une rescapée : Ko Phangan, mais chuuuttt... ne le répétez pas.

L'éléphant, le plus aimé de tous

L'éléphant est l'animal thaïlandais par excellence. S'ils sont beaucoup moins nombreux aujourd'hui, on en compte tout de même encore près de 4 000 dans le pays, dont 1 500 seulement seraient encore sauvages.
Mais la mécanisation du travail agricole (l'éléphant servait surtout au transport du teck, or le teck, surexploité, a presque disparu du pays) et le coût exorbitant de son entretien ont porté un rude coup à l'animal sacré.
Le tourisme est ainsi devenu le premier gagne-bananes de ces grands animaux. 




On en parle sur le forum Thaïlande

> Tous les messages Climat Thaïlande

SUJET dernier
  Septembre 2015 en Thailande (4 réponses) 24/06/2015
  Séjour en juillet en Thaïlande 22/06/2015
  Climat Ko Chang en Aout 21/06/2015
  Départ en Thaïlande en octobre, bonne idée ? (2 réponses) 11/06/2015
  Avis condition climatique en juillet-aout en Thaïlande (14 réponses) 04/06/2015
  Quelle ile de Thailande fin octobre (4 réponses) 04/06/2015
  Partir en Août à Phuket ? (4 réponses) 26/05/2015
  Iles Thailande - Aout (1 réponse) 23/05/2015
  Météo prochaines semaines Phuket 20/05/2015
  Khao Lak ou Koh Samui début novembre? 19/05/2015
Accéder au forum Thaïlande

Drapeau sejours week end Thaïlande

Partir en Thaïlande

  • A voir, à faire en Thaïlande
  • Réservez votre voyage en immersion
  • Réservez un hôtel
  • Trouver un billet d'avion
  • Louer une voiture
  • Trouver une location
  • Louer votre voiture à l'aéroport
  • Réserver chez l'habitant
  • Réservez un vol + hôtel
  • Réservez une auberge de jeunesse
  • Réservez une escapade urbaine