Géographie Thaïlande

Avec ses 513 120 km², la Thaïlande est à peine plus petite que la France pour une population dépassant les 67 millions d'habitants. Sa silhouette est pour le moins curieuse : une sorte de grosse masse un peu informe au nord et une longue bande étroite qui part loin vers le sud. Voilà le résultat des guerres au cours de l’histoire. Remarquez, tous les pays en sont au même point.

Grosso modo, la Thaïlande, frontalière de quatre pays (Cambodge, Laos, Myanmar [ex-Birmanie] et Malaisie) et ouverte sur deux mers (Chine et Andaman), peut se diviser en quatre régions :

  • le Nord : montagneux, couvert de jungle et des derniers rares bois de tecks, et creusé de profondes vallées où le riz pousse la tête au soleil, les pieds dans l’eau. Dans ces contrées vivent d’incroyables tribus, visitées de plus en plus par d’autres peuplades qu’on rassemble sous le terme générique de « touristes ». Le plus haut sommet culmine à 2 565 m ;
  • le Nord-Est : le coin le moins fréquenté par les voyageurs. Fini les montagnes arrosées, bonjour les plateaux arides ! C’est une région dure mais passionnante ;
  • le Centre : large bassin fertile, arrosé de manière idéale. Rivières nombreuses, sol riche, climat propice à la culture, c’est là le creuset de la civilisation thaïlandaise ;
  • le Sud : cette région qui s’étire au sud cultive l’hévéa, dont on extrait le caoutchouc. Mais pour le touriste, le Sud, c’est avant tout les îles, les eaux turquoise, les plages et le farniente. Les superbes îles de la mer d’Andaman et du golfe de Thaïlande sont devenues le rendez-vous des vacanciers.

Environnement

De même qu'on avait rasé les mangroves pour raisons financières, on a surexploité et détruit les dernières grandes forêts primitives de l'Asie du Sud-Est. Ainsi, la Thaïlande a perdu presque tout son teck. Elle l'importe désormais des pays voisins moins riches. Sans parler de l'écobuage et des feux de forêt qui provoquent un immense nuage de fumée dans les régions agricoles du Nord...
Que dire aussi de ces stations balnéaires qui, à coups de rejets de déchets et d’eaux usées, sont en train de perdre leurs principaux atouts (vie marine, coraux notamment) ?

- Bangkok : la capitale, engorgée par les voitures et donc par la pollution, souffre aussi du pompage frénétique des nappes phréatiques. La ville à elle seule dégage 20 % du CO2 du pays. Un plan de gestion et de réduction de la pollution serait actuellement à l’étude. Mais on assiste surtout à son développement effréné.

- Les îles : un vrai gros problème. Le développement effréné a entraîné la diminution des forêts, et le développement touristique des problèmes liés aux eaux usées (dans tous les sens du terme). Certaines font payer un droit d’entrée pour y remédier. Pas très efficace.

L'éléphant, le plus aimé de tous

L'éléphant est l'animal thaïlandais par excellence. S'ils sont beaucoup moins nombreux aujourd'hui, on en compte tout de même encore près de 4 000 dans le pays, dont un peu moins de la moitié seraient encore sauvages.
Mais la mécanisation du travail agricole (l'éléphant servait surtout au transport du teck, or le teck, surexploité, a presque disparu du pays) et le coût exorbitant de son entretien ont porté un rude coup à l'animal sacré.
Le tourisme est ainsi devenu le premier gagne-bananes de ces grands animaux. 

Forum Thaïlande

Voir tous les messages
Climat

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

BESOIN D'UN RENSEIGNEMENT ?

Poser une question

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ? Cherchez et trouvez ici votre compagnon de route.

Petites annonces Thaïlande

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...