Transports et déplacements République tchèque

- Les transports en commun urbains sont nombreux et généralement fréquents. Le coût du billet est de 24 Kc ou de 32 Kc et il existe diverses possibilités d'abonnement quotidien ou hebdomadaire (voir les transports à Prague). Vérifiez bien que le ticket de transports, que vous avez obligatoirement composté, est en conformité avec le trajet envisagé. Les contrôleurs ont l’amende facile. Attention, pour les gros bagages, il vous faudra acheter un ticket supplémentaire (en général 16 Kc). Pour les vélos, on ne les embarque pas n’importe comment ni à n’importe quelle heure.

- Location de vélos : c'est la nouvelle mode. Plusieurs agences louent des vélos pour parcourir le centre de Prague, et même visiter certains châteaux de Bohême. Soyez très prudent à vélo : les conducteurs tchèques ne sont pas habitués aux deux-roues.

Conduite automobile

- Le réseau routier est excellent sur toutes les routes nationales. Quelques routes secondaires sont moins bien asphaltées. La vigilance s'impose dans les campagnes avec les nombreux passages à niveau mal signalés.

- La vitesse est limitée à 90 km/h sur route, à 50 km/h dans les agglomérations et à 130 km/h sur autoroute. Attention tout de même, certaines autoroutes sont limitées à 110 km/h. Attention, contrôles radars fréquents. Le jour, allumage obligatoire des feux de croisement.

- N'oubliez pas d'acheter la vignette autoroutière, obligatoire, et de la coller sur votre pare-brise. En vente à la frontière, payable en euros (change possible, mais pas de CB) et dans certaines stations-service et bureaux de poste.

- Pas de problème de carburant. Vous trouverez du gazole (nafta), de l'essence avec ou sans plomb et même du GPL. Les prix sont libres et aussi chers qu'en France.

- Loi très rigoureuse concernant l'alcool au volant. Il est interdit de boire si l'on conduit, même de la bière. Tolérance : 0,0 g/l ! Parfois, contrôle à la sortie de certaines boîtes et alcootest. Grosse amende à payer immédiatement.

- Pour garer votre voiture, surtout à Prague, n'utilisez pas les parkings « réservés ». Ils le sont pour les Tchèques, et vous risquez de vous retrouver (au mieux) avec un sabot, ou (au pire) à la fourrière.
En outre, respectez scrupuleusement les horodateurs ! Même dans de petites villes de province, vous pouvez hériter d’un sabot pour oubli de ticket de parking ou tout simplement dépassement d’horaire !

Trains et bus

Le réseau ferroviaire couvre l'ensemble du pays et se modernise d’année en année. Si vous voyagez dans le sud-est de la Moravie, préférez le bus, car la région est moins bien desservie par les trains. De même, le bus est une option plus sage pour relier les châteaux à partir des villes.

Les chemins de fer tchèques se sont dotés de nouveaux trains de type « Pendolino ». Ils relient Prague à Ostrava, Bratislava et Vienne à la vitesse de 180 km/h. De même, le bus est une option plus sage pour relier les châteaux à partir des villes.

  • Pour consulter les horaires, il existe un site très bien fait pour les trains : idos.cz. C'est le site, très efficace, de České Drahy (ČD), la compagnie tchèque de chemins de fer : en anglais, en allemand et en tchèque.

Les chemins de fer tchèques offrent des réductions à partir de deux personnes voyageant ensemble. Si vous achetez un billet aller-retour pour une destination intérieure, il sera moins cher si vous revenez le jour suivant.

Voyager en train en République tchèque n’est pas exempt de charme : les lignes traversent assez souvent des forêts. De plus, certaines gares, avec leur décoration datant de l'époque communiste, représentent un témoignage historique : de véritables gares-musées !

Mais le train présente aussi certains inconvénients. À part les liaisons entre les grandes villes (Prague, Plzeň, Brno...), les trajets sont rarement directs. Se renseigner au préalable sur les correspondances. Il n'est pas rare que les trains aient du retard. Pas énorme cependant, de l'ordre de 10 à 15 mn, mais l'affaire se complique lorsque vous avez un changement.
Autre inconvénient : les trains s'arrêtent souvent dans les petites gares, ce qui entraîne des durées de voyage disproportionnées par rapport à la distance parcourue. Quelques trains rapides existent, mais ils restent, pour l'instant, l'infime minorité. Pour les trajets courts, les bus sont donc plus rapides.

En revanche, pour les voyages longs, le train s'avère plus pratique (plus chaleureux que les bus).

Un détail important concernant les gares ferroviaires : certaines villes, même petites, possèdent deux ou trois gares. Bien se renseigner auprès du contrôleur.

Si vous comptez prendre régulièrement le train, nous vous conseillons le pass InterRail, qui vous permet de voyager autant de fois que vous le voulez.

Une dernière info : toutes les gares ferroviaires sont équipées de consignes (des casiers en fer et à code très sûrs ou des salles fermées). Les prix varient de 10 à 30 Kc.

Services voyage



Forum République tchèque

Voir tous les messages
Transport

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Transport République tchèque

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces République tchèque

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus

Agenda

République tchèque Les articles à lire

Roman, gothique, Renaissance, baroque, Art nouveau, art moderne, cubisme... Prague se...

Prague, « la capitale magique de l’Europe », n’a pas seulement inspiré André Breton et...