Transports et déplacements Martinique

Proportionnellement à sa population, la Martinique est le département français totalisant le plus grand nombre d'immatriculations. C'est la désorganisation du réseau des transports en commun qui en est la cause.

Embouteillages

Le bateau est le meilleur moyen de rallier Fort-de-France quand on vit dans le Sud, au départ des Trois-Îlets (bourg des Trois-Îlets, Pointe-du-Bout, Anse-Mitan, Anse-à-l’Âne). Mais il est regrettable qu'aucun moyen semblable ne permette pour l'heure de rallier Sainte-Anne ou Le Marin, sachant que le matin ou en fin d'après-midi, deux longues heures d'embouteillages sont nécessaires pour parcourir seulement... une quarantaine de kilomètres !
En raison  de la densité de la circulation, le moindre véhicule en panne peut créer à n'importe quelle heure d'importants ralentissements. De quoi devenir blême...

Location de voitures quasi obligatoire

C'est la meilleure solution si vous ne voulez pas perdre tout votre temps à tendre l'index (et non le pouce) ou à attendre un hypothétique taxi. Ceux qui séjournent une semaine dans l'île et dont les moyens sont limités peuvent en faire le tour en 2 jours.
Attention, en haute saison il est indispensable de réserver longtemps à l'avance.
Les prix débutent, avec les grosses agences, autour de 30-40 € par jour, kilométrage illimité. Faites jouer la concurrence. Prévoir des frais de surcharge d’aéroport (environ 25 €) avec certaines. Prévoir également de rendre le véhicule propre (dedans comme dehors) : c’est une exigence courante chez les loueurs martiniquais.

Il n'est pas exagéré de signaler l'extrême prudence et le sens de l'anticipation dont il faut faire preuve lorsqu'on est au volant.

La conduite nocturne se révèle particulièrement dangereuse. Plus que l'alcool, c'est la vitesse qui reste la principale cause de mortalité. Les Antillais, dont le comportement est plutôt paisible d'ordinaire, se transforment souvent en chauffards au volant.

Gardez votre rythme de croisière, une fois oubliées les surprises du réseau routier, par ailleurs très bien entretenu : une double voie qui se resserre en plein virage, des routes de montagne soudain juste assez larges pour laisser passer un seul véhicule, des fossés profonds et une signalisation encore insuffisante. Attention aussi aux dos-d'âne, innombrables.

Location de motos

Elle est très peu développée. On ne vous conseille pas cette formule, à moins que vous ne soyez un as du deux-roues. Les bonnes routes incitent à aller un peu vite, un peu trop vite. Sable dans les virages, rétrécissements soudains, conducteurs ivres venant en face, dos-d’âne non matérialisés... Les dangers sont partout.

Taxis collectifs « T.C. »

Si les localités du Sud-Ouest, allant des Trois-Îlets au Marin, disposent d’un réseau de bus convenable, baptisé Sud Lib, ce sont les seules chanceuses de l’île (et encore, la fréquence et les horaires sont souvent aléatoires !). En fait, une fois sorti de l’agglomération foyalaise, le taxi collectif est le seul transport en commun desservant toute la Martinique.

Ils passent dans tous les villages sans exception, mais l'organisation en étoile ne rend pas le système très performant. Pour le moment (en attendant l’inauguration de la future ligne de bus à haut niveau de service sur l’axe Fort-de-France-Le Lamentin, qui aura pour conséquence la délocalisation du terminal des taxis collectifs), tous les T.C. partent de Fort-de-France ou convergent vers Fort-de-France, ce qui n'arrange pas les affaires de ceux qui voudraient faire le tour de l'île.
Les T.C. partent quand ils sont pleins. L'attente peut durer très longtemps...

Les services au départ de Fort-de-France prennent fin aux alentours de 17h30, souvent beaucoup plus tôt dans les autres communes. Enfin, ils fonctionnent peu, sinon pas du tout le week-end (inutile d'attendre un hypothétique taxi après 14h le samedi). Pas d'arrêts matérialisés, dans la campagne, excepté quelques abris ici et là. Il suffit de leur faire signe, ils s'arrêtent à la demande. Ils sont souvent pleins. Si c'est le cas, ils ne s'arrêtent pas. À Fort-de-France, où ils sont regroupés près du malecón (la jetée), très nombreux départs.

Bateaux-navettes

Une seule compagnie, Vedettes Tropicales, relie la baie de Fort-de-France aux Trois-Îlets (bourg, Pointe-du-Bout, Anse-Mitan, Anse-à-l'Âne).
Va-t-on enfin créer d'autres liaisons avec le Sud et ainsi désengorger un peu le trafic routier ? Pour l'heure, difficile à dire.

Utilisez-les au maximum, quand ils existent, pour vous rendre dans la capitale. C'est le moyen idéal pour se déplacer quand les routes sont bloquées... Et quelbonheur d'arriver par la mer à Fort-de-France, surtout quand on sait ce qu'on économise en temps, en nerfs et en pollution !

Auto-stop

Corollaire obligé du taxi collectif. En attendant celui-ci, nombre de Martiniquais pointent l'index. Après 18h, c'est ça ou rentrer à pied. Si vous êtes en voiture, n'hésitez pas à prendre les stoppeurs. Prudence tout de même : les soirs de week-end, pas mal d'entre eux sont légèrement éméchés.

Services voyage



Forum Martinique

Voir tous les messages
Transport

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Transport Martinique

Vos discussions préférées du forum Transport Martinique

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Martinique

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Martinique

Agenda Martinique

Martinique Les articles à lire