Drapeau Japon

Transports Japon

Le train

C'est le moyen le plus pratique (et économique) pour voyager à l'intérieur du Japon, qui possède l'un des réseaux ferroviaires les plus développés au monde. Les trains sont à l'heure, et les fréquences nombreuses permettent de se déplacer rapidement et facilement d'une ville à l'autre.
À l'arrivée dans les gares (grandes ou petites), des bus, des funiculaires (en montagne) ou des crémaillères attendent les voyageurs. On passe de l'un à l'autre sans difficulté.
Les billets s'achètent à des distributeurs automatiques ou bien à des guichets à bande verte situés à côté de ces derniers. En cas de doute, s'adresser à un employé du réseau.

- Les trains du réseau JR (Japan Railway) : ce réseau comprend six compagnies ferroviaires qui couvrent la totalité du pays. Les trains desservent les principales îles du Japon, de Hokkaïdo dans le nord à Kyushu, dans le sud. Les trains partent et arrivent à l'heure. Ils sont confortables et sûrs. En outre, les connexions entre les lignes sont faciles. Les différents moyens de transport s'articulent bien entre eux.
- Nombreuses lignes privées : elles marchent aussi bien que le réseau public, quasiment au même prix. Pour Nikko, la ligne Tobu. Pour Hakone, la ligne Odakyu Electric Railway. Autour d'Osaka, les compagnies privées assurent les liaisons : Kintetsu Railways pour Nara, Keihan Railways pour Kyoto, Hankyu Electric pour Kobe, Nankai Electric Railways pour l'aéroport international du Kansai.
- Train Shinkansen (train à grande vitesse japonais) : propose des liaisons très rapides et nombreuses (des dizaines par jour) entre les principales villes du Japon.

  • Un trajet Tokyo-Kyoto (513 km) dure entre 2h20 et 2h50 ; billet : environ 13 220 Y (110 €).
  • Un trajet Tokyo-Osaka (556 km) dure de 2h41 à 2h53 ; billet : 10 050 Y (117 €).

Le Shinkansen est beau, de forme effilée, comme un long poisson de mer, avec une locomotive qui évoque une sorte d'anguille ultramoderne. Grand confort, service impeccable. Les places doivent être réservées, mais dans chaque train, trois wagons restent disponibles sans réservation pour les voyageurs de dernière minute. Il faut alors se présenter tôt et faire la queue, sans garantie aux heures de pointe !

L'un des grands projets ferroviaires est de remplacer d'ici à 2025 le Shinkansen par un train à lévitation électromagnétique !

- Informations, horaires et tarifs.

Le Japan Rail Pass

Le Japan Rail Pass, forfait vendu par la compagnie JR, est intéressant (et même indispensable) pour les voyageurs qui souhaitent se déplacer dans le pays, entre Tokyo et Kyoto, et au-delà jusqu'au sud du Japon (Hiroshima, Nagasaki). Ce forfait d'un excellent rapport qualité-prix doit être acheté avant le voyage, dans le pays de départ. On vous remet un voucher à échanger contre le véritable pass dans une gare JR au Japon, où un guichet spécial est souvent offert pour effectuer cette opération. Il permet aux étrangers d'effectuer des trajets illimités sur les lignes du réseau JR et à bord des bus et bateaux (ferries, uniquement pour Hiroshima) affiliés au réseau JR.
Ce forfait n'est pas valable sur le train super express Nozomi. Avec ce forfait, on bénéficie de réductions dans les hôtels du groupe JR. Il suffit de présenter sa carte Japan Rail Pass à l'accueil en arrivant.

- Tarifs : en classe économique (ordinaire), 7 jours, environ 28 300 Y (236 €) ; 14 jours, 45 100 Y (376 €) ; 21 jours, 57 700 Y (481 €). Il existe des réductions pour les enfants.

Les autres Japan Rail Pass régionaux

Il existe des forfaits (pass) avantageux par régions, réservés aux touristes, à acheter dans le pays de départ. Pour la région de Kyoto-Osaka-Nara, se procurer le Kansai Thru Pass : 2 jours 3 800 Y (32€), 3 jours 5 000 Y (42 €). Réductions pour les 12-25 ans. On peut ainsi se déplacer librement sur les lignes ferroviaires entre Osaka, Kobe, Nara, Kyoto et Wakayama, et profiter de nombreuses réductions sur les visites touristiques.
On peut également acheter le JR Hokkaïdo Pass, le JR East Pass, le West Rail Pass, le JR-Kyushu Pass.

Le métro

Dans les villes importantes, utilisez le métro. Il est ultramoderne et fonctionne très bien. Évitez toutefois les heures de pointe, car la foule très dense remplit les wagons, où l'on s'entasse à la « japonaise ». Presque toutes les grandes villes du Japon ont leur réseau de métro.
Les billets se prennent à des distributeurs automatiques, et les prix varient selon la distance et le nombre de stations.
- Se repérer dans le métro : dans les stations de métro, les plans du réseau sont affichés en japonais, souvent avec le nom des stations écrit en anglais à côté. Une fois dans le wagon, le nom des stations est annoncé par une voix (en anglais). À chaque station (ou presque), le voyageur trouve un petit guichet d'information. Au pire, on demande sa route à un Japonais.
- Tarifs : à Tokyo, un billet vaut au minimum 160 Y (1,33 €) de 1 à 6 km, 190 Y (1,60 €) de 7 à 11 km... Tarifs variables selon les compagnies. Dorénavant, le billet allant de Narita à Tokyo fait office de Metro Pass, mais uniquement dans la capitale. Il coûte environ 2 100 Y (17,50 €). Valable toute la journée sauf sur les lignes Toei. Pour 2 jours consécutifs, compter 2 480 Y (21 €). Formule valable pour les adultes et voyageurs étrangers.
- Plans du métro : on trouve des plans de métro des principales villes du Japon sur le site de l'office national du tourisme du Japon. Site du métro de Tokyo, et site de la compagnie Toei.

Le bus

Un moyen de transport très pratique dans certaines villes (mais pas les plus grandes), comme Kyoto. À Tokyo et à Osaka, mieux vaut prendre le métro et le train. Les réseaux de bus fonctionnent très bien. Efficacité, organisation, modernité et sens du service.
Les arrêts de bus sont annoncés par le chauffeur. Les compagnies de bus urbains diffusent des plans des lignes, généralement très bien faits. Les billets s'achètent dans le bus.
- Liaisons en bus entre les villes du Japon : bien plus long que le train, mais très bon service. Un trajet Tokyo (gare de Shinjuku-JR)-Kyoto dure 7h.

La voiture

Ce n'est pas la solution la plus facile. La conduite au Japon se fait à gauche. Les indications dans les rues et sur les routes sont affichées en japonais avec des traductions en caractères romains. Sur les grands axes, idem ; mais sur les routes secondaires les panneaux sont exclusivement en japonais.
Il faut avoir un permis de conduire international reconnu par la convention de Genève de 1949. Les permis internationaux basés sur d'autres conventions, par exemple celle de Vienne, ne sont pas autorisés. Pour les voyageurs de France, de Suisse et d'Allemagne, les permis de conduire doivent être accompagnés d'une traduction en japonais, celle-ci s'obtient auprès des ambassades de France (Suisse, Canada, Belgique) au Japon.
En bref, à moins d'avoir un ami japonais disposant d'une voiture, la conduite au Japon pour un visiteur de passage n'est ni recommandée ni économique.
Si l'on y tient vraiment, on peut aussi se renseigner dans les bureaux de la JAF (Japan Automobile Federation).

Le taxi

Les taxis japonais sont les plus propres et leurs chauffeurs les plus polis du monde. Même s'ils ne parlent pas toujours l'anglais, on parvient à s'expliquer en leur montrant la carte de visite en japonais de l'hôtel, ou en leur indiquant sur le plan de la ville (en japonais) le lieu précis où l'on se rend.
Si le voyant rouge situé dans le coin inférieur gauche du pare-brise est allumé, cela signifie que le taxi est libre. Attention, la porte arrière du taxi s'ouvre automatiquement, elle est commandée par le conducteur.

L'avion

Ce mode de transport offre un gros avantage : l'avion permet d'admirer les paysages de l'Archipel.
Deux grandes compagnies, parmi les meilleures du monde : Japan Airlines et Ana (All Nippon Airways). Les deux plus grands aéroports du Japon sont ceux de Tokyo-Narita et du Kansai, près d'Osaka, construit sur la mer (vue magnifique en arrivant).
D'Europe, on peut atterrir à Osaka (aéroport international du Kansai) grâce à des liaisons régulières et quotidiennes, ce qui permet d'accéder rapidement à Kyoto, sans passer par Tokyo.
Les taxes d'aéroport sont déjà comprises dans le prix du billet d'avion au départ des aéroports de Narita (Tokyo) et du Kansai (Osaka).




On en parle sur le forum Japon

> Tous les messages Transport Japon

SUJET dernier
  JR Pass au Japon des doutes... opinions (67 réponses) 18/11/2014
  15 jours au Japon mille et une question ... (4 réponses) 18/11/2014
  Arrivée tardive à Kansai transfert Kyoto (8 réponses) 15/11/2014
  Qui est allé au Japon avec Air china votre avis sur cette compagnie ? (6 réponses) 14/11/2014
  Transport au Japon - Tokyo (3 réponses) 06/11/2014
  Confort du jr pass au Japon (10 réponses) 04/11/2014
  2 semaines au Japon en avril 2015 (4 réponses) 03/11/2014
  Trouver le bon vol pour aller au Japon en A 380 (3 réponses) 02/11/2014
  Newsletter promo compagnie aerienne pour le Japon (27 réponses) 01/11/2014
  Prix d'un billet train Okayama Kyoto avec train Shinkansen (1 réponse) 29/10/2014
Accéder au forum Japon
Drapeau sejours week end Japon

Partir au Japon