> Guide > Amériques > Venezuela

Venezuela

Venezuela par Frédéric Bastat
Venezuela © Frédéric Bastat

Le Venezuela a conquis sa liberté manu militari, à l’époque des colonies, dans le sillon du libérateur Simón Bolívar, guide de l’indépendance et héros du continent latin. Ce n’est donc pas un hasard si le Venezuela porte le titre de « République bolivarienne ».
Les Vénézuéliens revendiquent cet héritage avec fierté : leur passé mouvementé - la colonisation, l’esclavage, les guerres d’indépendance, les dictatures et les crises monétaires -, leurs origines aux ramifications s’étendant d’Europe à l’Afrique, jusqu’au fond des forêts vierges. De cet héritage est née une culture vibrante, qui s’exprime au travers de fêtes chatoyantes, comme celle du carnaval ou de Corpus Christi.
Le Venezuela invite à prendre la route pour partir à la découverte des paysages, de cette immensité, des grands espaces vierges dès que l’on quitte les régions urbanisées. On pense aux étranges Tepuys du plateau guyanais, qui inspirèrent le Monde perdu de Conan Doyle.
Le mythique fleuve Orénoque se classe 3e d’Amérique latine tandis que la région andine, culminant à 5 007 m avec le Pico Bolívar, est équipée du plus haut téléphérique de la planète. Les plaines des Llanos sont enfin l’habitat d’espèces rares, tels que l’anaconda ou encore le capybara.
Mais la clef du voyage au Venezuela se situe sans doute sur la côte caraïbe, le long des 2 800 km de littoral aux plages de sable fin. Les îles au large, les récifs coralliens. La siesta dans un hamac. Rhum au goulot, cigare au bec. Bienvenue sous le Tropique du Cancer.

Le ministère des Affaires étrangères déconseille sauf raison impérative les voyages dans la majeure partie du Venezuela, en particulier Caracas mais aussi les autres grands centres urbains. Il est conseillé de préparer son voyage avec la plus grande vigilance.




Drapeau sejours week end Venezuela

Partir au Venezuela


Andalousie