Géographie et paysages Belgique

Les 30 528 km² du territoire belge (environ cinq départements français) se divisent en trois régions géographiques. À partir de la bande côtière de 70 km de long, le sol s’élève progressivement vers l’est pour culminer sur le plateau des Fagnes à 694 m d’altitude (pas si plat que ça, ce pays !).

Deux fleuves, l’Escaut et la Meuse, irriguent le pays avant de se jeter dans la mer du Nord.

La basse Belgique

Elle comprend la bande côtière rectiligne, bordée de longues plages de sable fin, de dunes et bâtie d’infrastructures urbanistiques quasi ininterrompues. L’arrière-pays est composé de polders très fertiles, situés sous le niveau de la mer, dont ils sont protégés par un réseau de digues et d’écluses. Le petit fleuve côtier de l’Yser est intégré à ce réseau. 

La basse Belgique s’étend dans la vaste plaine des Flandres jusqu’à une altitude de 100 m et trouve son prolongement au nord-est dans la Campine, grande étendue sablonneuse parsemée d’étangs, de marécages où ne poussent que la bruyère et les pins. Des gisements de houille y ont été exploités.

Les plaines argileuses du bassin de l’Escaut sont uniformément plates, les eaux s’y écoulent en larges méandres ; quelques vallonnements, entre Lys et Dendre, culminent à 150 m. Cette région porte le nom d’« Ardennes flamandes ». Les grandes villes de Courtrai, Gand, Bruxelles, Louvain et Anvers se situent dans cette plaine fortement urbanisée, qui correspond approximativement à la Flandre. Le sol ancien, facilement accessible, a permis le creusement de carrières dans le Hainaut occidental.
Au sud de Bruxelles se trouve ce qui reste de la grande forêt charbonnière exploitée jadis par les Romains : la forêt de Soignes (début de la moyenne Belgique).

La moyenne Belgique

Elle se situe entre 100 et 300 m et comprend essentiellement des plateaux fertiles affectés à l’agriculture et l’élevage. Les collines de vergers y sont fréquentes dans l’est. Grosso modo, cet espace naturel correspond au Brabant wallon, à l’Entre-Sambre-et-Meuse, à la Hesbaye, au Condroz, à la Famenne et au plateau de Herve. Cette région est traversée d’ouest en est (de Mons à Liège) par le sillon du gisement houiller responsable de son industrialisation intensive à partir du XIXe siècle.

La haute Belgique

Elle correspond au massif de l’Ardenne (de 400 à 600 m), prolongement de l’Eifel allemand. Le haut plateau bombé est imperméable et les plissements s’alignent d’ouest en est, rendant les communications plus difficiles en dehors des vallées qui coulent du sud au nord.

Le massif, aux vallées fortement encaissées et sinueuses (Semois, Ourthe, Amblève), est intensivement boisé. Les grottes y sont nombreuses et l’habitat très clairsemé.

Au-dessus de 500 m, les crêtes sont inhospitalières et les tourbières marécageuses plantées de conifères des hautes Fagnes rappellent les paysages lapons.

Au sud du massif, la Gaume appartient déjà à la Lorraine et on trouve des maisons couvertes de tuiles romaines. Il y règne un microclimat favorable à l’exploitation de la vigne !

Services voyage



Forum Belgique

Voir tous les messages
Climat

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Climat Belgique

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Belgique

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Belgique

Agenda Belgique

Belgique Les articles à lire

À 2 h 15 de Paris avec le Thalys, Liège n'a pas volé son surnom de "Cité ardente"....